mise à jour le 23 September 2020

Lucas Fagin

Compositeur argentin né à Buenos Aires le 16 juin 1980.

Lucas Fagin étudie le piano, la guitare électrique et la composition (avec Daniel Montès) à Buenos Aires. En 2003, il va poursuivre ses études de composition au Conservatoire national supérieur de musique de Paris avec Marco Stroppa et Stefano Gervasoni et avec Luis Naón pour les nouvelles technologies appliquées à la composition. Il obtient des bourses de la Fondation Nadia et Lili Boulanger et des fondations Tarrazi et Meyer.

En 2002, Triángulos y Espacio est créé par Irvine Arditti à Buenos Aires et reçoit le Prix CEAMC du British Council. En 2003, le Centre d’expérimentation du Teatro Colón de Buenos Aires lui commande une pièce pour une chorégraphie, Instantáneas.

Installé en France en 2003, il collabore avec des interprètes tels que Nicolas Crosse pour la composition de Crónica del Oprimido pour contrebasse et électronique (2006), Guillaume Bourgogne pour El Barrilete, ainsi que Franck Ollu, Zolt Nagy et Rut Schereiner. Il consacre une série d'œuvres à la spatialisation du son : Cometas (2004) et Galaxia Espiral (2005) pour ensemble et Filamentos pour dispositif électronique multicanal (2005), pièce lauréate du Premier prix Diffusion 2006 for Electroacoustic Music (Irlande).

Ses œuvres sont trois fois sélectionnées pour le Forum de la jeune création de la SIMC à Paris. En 2005 est créé son quintette ElectroMekanico au Festival de musique moderne de Pékin. En 2006, Austral pour piano est créé au Tsuda Hall de Tokyo et Entre Mundos, à Radio France par l’Orchestre du Conservatoire de Paris, dirigé par Zsolt Nagy.

En 2008, il continue à explorer les différentes possibilités de la spatialisation avec Ilusionario, commande de l’Ensemble Squillante, Le Cerf-volant et Physiological Mechanics Fantasy, commande de la radio Rte Lyric d'Irlande. En 2009, il est invité au Concours international Toru Takemitsu de Tokyo par Helmut Lachenmann où l’Orchestre Philharmonique de Tokyo interprète Crónica Fisiológica Universal et il compose Jackpot, commande du Théâtre San Martín de Buenos Aires pour le duo allemand Robyn Schulkowsky et Reinhold Friedrich et Spires, commande de la Sacem pour l’Ensemble Multilatérale.

En 2010, il est sélectionné par le comité de lecture de l'Ircam et l'Ensemble intercontemporain qui va créer Lanterna Magica en octobre 2011 et il écrit un petit opéra électronique pour le TACEC d'Argentine. En 2011, il travaille sur un nouvel opéra pour le CETC du Théâtre Colón et sur un quatuor à cordes Línea de Universo pour le Festival Ars Musica 2012 de Bruxelles.

Lucas Fagin reçoit de nombreuses récompenses, parmi lesquelles les premiers prix aux concours internationaux Joan Guinjoan 2004 et 2006 en Espagne, le troisième prix du concours international de composition ICC-Piano 2006 et le Troisième prix Toru Takemitsu Composition Award 2009 au Japon, les premiers prix du concours national de composition Juan Carlos Paz 2005, 2007, 2008, 2009 et 2010 (Fond national des arts, Argentine), la Mention d’honneur du Prix Ars Electronica 2009/Digital Musics et le Prix Rostrum 2010 de l'Unesco pour Arquetipo, œuvre selectionée et diffusé par trente radios autour du monde.

En 2016-2017, il est en résidence à la Casa de Velazquez.


© Ircam-Centre Pompidou, 2011

Sources

Lucas Fagin.

  • Effectif non spécifié
    • Instantáneas musique de ballet (2003), partition retirée du catalogue
  • Musique électronique / sur support / instruments mécaniques
    • élec Filamentos pour dispositif électronique (2004-2005), 09 mn 15 s, BabelScores
    • élec Physiological Mechanics Fantasy pour dispositif électronique 5.0 (2007-2008), 10 mn 15 s
    • élec Supersonic pour dispositif électronique à huit canaux (2017), between 11 mn and 15 mn, BabelScores
  • Musique soliste (sauf voix)
  • Musique de chambre
    • Electro-choque pour quatre guitares électriques (2018), between 11 mn and 15 mn, BabelScores
    • ElectroMekanico quintette (2005), 12 mn, partition retirée du catalogue
    • Ilusionario pour neuf saxophones (2008), 10 mn, BabelScores
    • Isochronic junk-box pour accordéon et percussion (2013), between 06 mn and 10 mn, BabelScores
    • Jackpot pour trompette et percussion (2009), 09 mn, BabelScores
    • Lanterna Magica pour ensemble de percussion et cordes (2010-2011), 13 mn, BabelScores [note de programme]
    • Línea de Universo pour quatuor à cordes (2012), between 11 mn and 15 mn, BabelScores
    • No hay pasado ni futuro pour clarinette en sib, guitare électrique et violoncelle (2020), between 01 mn and 05 mn, BabelScores
    • Soyuz 237 pour six passagers (ou six instruments amplifiés) (2020), between 11 mn and 15 mn, BabelScores
    • Spires pour quatuor à cordes (2009), 13 mn 30 s, Inédit
    • Stroboscopique pour quatuor à cordes (2019), between 11 mn and 15 mn, BabelScores
    • élec Terror en el espacio pour trio électrique et dialogues d'astronautes déclenchés par ordinateur (2018), between 06 mn and 10 mn, BabelScores
  • Musique instrumentale d'ensemble
    • Al equinoccio pour ensemble de six musiciens (2003), 06 mn 30 s
    • Arquetipo Crónica Fisiológica Universal, pour grand ensemble (2007), 13 mn 15 s
    • Cometas pour ensemble (2004), 11 mn 15 s, BabelScores
    • El palacio de los juegos pour ensemble (2007), 09 mn, Inédit
    • Entre Mundos pour orchestre (2006), 11 mn, Inédit
    • Galaxia Espiral pour ensemble spatialisé (2005), 10 mn 15 s, BabelScores
    • Le Cerf-volant pour ensemble spatialisé de seize saxophones (2006), 09 mn
    • Psychedelic pour sept instruments (2015), between 11 mn and 15 mn, BabelScores
    • Sketch Linterna pour vingt et un musiciens (2010), between 01 mn and 05 mn, BabelScores
    • Soyuz 245 pour sept passagers (2019), between 06 mn and 10 mn, BabelScores
    • Space-junk pour vingt-deux cordes éparpillées dans le public (2015), between 20 mn and 25 mn, BabelScores
  • Musique vocale et instrument(s)
    • La Libertad total pour deux acteurs, quatre chanteurs et huit musiciens (2013), between 1 h and 1 h 30 mn, BabelScores
    • Sobre Ada Falcón pour cinq voix et ensemble (2011), 35 mn, BabelScores
  • 2020
    • No hay pasado ni futuro pour clarinette en sib, guitare électrique et violoncelle, between 01 mn and 05 mn, BabelScores
    • Soyuz 237 pour six passagers (ou six instruments amplifiés), between 11 mn and 15 mn, BabelScores
  • 2019
    • Soyuz 245 pour sept passagers, between 06 mn and 10 mn, BabelScores
    • Stroboscopique pour quatuor à cordes, between 11 mn and 15 mn, BabelScores
  • 2018
    • Electro-choque pour quatre guitares électriques, between 11 mn and 15 mn, BabelScores
    • élec Terror en el espacio pour trio électrique et dialogues d'astronautes déclenchés par ordinateur, between 06 mn and 10 mn, BabelScores
  • 2017
    • élec Supersonic pour dispositif électronique à huit canaux, between 11 mn and 15 mn, BabelScores
  • 2015
    • Psychedelic pour sept instruments, between 11 mn and 15 mn, BabelScores
    • Space-junk pour vingt-deux cordes éparpillées dans le public, between 20 mn and 25 mn, BabelScores
  • 2013
    • Isochronic junk-box pour accordéon et percussion, between 06 mn and 10 mn, BabelScores
    • La Libertad total pour deux acteurs, quatre chanteurs et huit musiciens, between 1 h and 1 h 30 mn, BabelScores
  • 2012
  • 2011
  • 2010
    • Sketch Linterna pour vingt et un musiciens, between 01 mn and 05 mn, BabelScores
  • 2009
    • Jackpot pour trompette et percussion, 09 mn, BabelScores
    • Spires pour quatuor à cordes, 13 mn 30 s, Inédit
  • 2008
  • 2007
  • 2006
  • 2005
    • ElectroMekanico quintette, 12 mn, partition retirée du catalogue
    • élec Filamentos pour dispositif électronique, 09 mn 15 s, BabelScores
    • Galaxia Espiral pour ensemble spatialisé, 10 mn 15 s, BabelScores
  • 2004
    • Cometas pour ensemble, 11 mn 15 s, BabelScores
  • 2003
  • 2002
  • 2001
    • Austral pour piano, 03 mn 20 s, Zen On Music Co

Liens Internet

(liens vérifiés en septembre 2020).

Discographie

  • Lucas FAGIN, Filamentos, dans « Composition Electroacoustique En Multicanal 5.1 », 1 CD CNSMDP, 2007.