mise à jour le 26 September 2008
© Massimiliano Siccardi

Lorenzo Pagliei

Compositeur italien né le 1er décembre 1972.

Lorenzo Pagliei est compositeur, musicien électroacoustique, pianiste et chef d’orchestre. Il reçoit les enseignements d’Azio Corghi, Ivan Vandor, Giorgio Nottoli et Salvatore Sciarrino. Il obtient le diplôme supérieur de composition cum laude de l’Accademia Nazionale di Santa Cecilia à Rome, dont le jury est alors présidé par Luciano Berio, avec qui il continuera à s’entretenir sur son travail par la suite. Il poursuit sa formation à l’Académie Chigiana de Sienne et participe aux masterclasses de Gérard Grisey, Helmut Lachenmann, Henri Pousseur et Philippe Leroux.

Il reçoit des commandes de l'Ircam, l’Accademia di S. Cecilia, de Radio France, du Centre Pousseur de Liège et ses œuvres sont données dans des festivals internationaux tels que Musica de Strasbourg, Ars Musica de Bruxelles, par des solistes et ensembles comme l’Orchestre philharmonique de Radio France, le Quatuor Danel, Arne Deforce, Alexis Descharmes, Jean Deroyer, Francesco FiIidei, Séverine Ballon, Marco Fusi, le Divertimento Ensemble.

Par ailleurs, il collabore avec le CNRS et le Collège de France pour la réalisation d’une œuvre réalisée  avec la sonorisation de données de particules infra-moléculaires.

Il poursuit aussi une activité de directeur d’orchestre et performeur électroacoustique en collaboration avec d’autres musiciens et des danseurs.

Sa musique se concentre sur la création de différentes typologies de temps ; plusieurs couches temporaires se superposent à différentes vitesses en créant une polyphonie de rideaux sonores. Le temps n’est jamais régulier ou linéaire mais courbe. Le principe de la courbure s’étend aussi au détail musical qui est constitué fréquemment de micro-variations de matériel simple.

Les instruments électroniques jouent un rôle très important dans sa production et sont utilisés pour réaliser ce qui n’est pas possible avec les instruments acoustiques : par exemple la synthèse de sons ou matériaux impossibles, l’hyper-amplification d’objets ou d’instruments acoustiques, la recherche sur la spatialisation comme moyen principal d’ouverture de l’écoute et de valorisation de la performance en concert. Il poursuit des recherches sur la captation de geste et le contrôle de la synthèse sonore par modèles physiques en temps réel au sein de l’Ircam.

Sa musique est publiée chez Suvini Zerboni, Milan et Casa Ricordi, Milan.


© Ircam-Centre Pompidou, 2013

Liens Internet