mise à jour le 20 October 2008

Javier Alvarez

Compositeur mexicain résident britannique né en 1956 à Mexico

Né à Mexico en 1956, Javier Alvarez débute sa carrière musicale comme clarinettiste puis étudie la composition au Conservatoire national de musique de Mexico avec Mario Lavista. Il se perfectionne à l’Université du Wisconsin (Etats-Unis) où il obtient un diplôme de composition. Grâce au concours du British Council, il part ensuite étudier en Angleterre avec John Mambert au Royal College of Music ainsi qu’à l’Université de Londres. Ses premières œuvres électroacoustiques datent de cette période (Temazcal pour maracas et bande, 1984).

Compositeur revendiquant une écriture personnelle et indépendante, Javier Alvarez se consacre à la musique électroacoustique mixte, et plus particulièrement à la composition et à la recherche musicale sur ordinateur. Sa musique se caractérise par une énergie inépuisable et par un élan soutenu qui, tout en atteignant un haut niveau de complexité, ne cesse jamais d’être clair et logique. Son écriture est déterminée à la fois par sa pratique intensive de la musique électronique, son intérêt pour l’harmonie spectrale et son utilisation de motifs rythmiques hérités des musiques populaires du monde entier. Ainsi, en 1992, il compose Mannam associant le kayagum (ancienne cithare coréenne) et des sons de l’instrument traités numériquement — et, en 2001, Offrande mariant les steelpans caribéens à des motifs rythmiques électroniques. Dans Mambo à la Braque (1991), le compositeur crée un collage électroacoustique de segments musicaux extraits du mambo Caballo Negro de Dámaso Perez Prado.

Javier Alvarez enseigne à l’Université du Hertfordshire, à l’Académie de musique de Malmö en Suède, ainsi qu’au Royal College of Music, à l’Ecole Guildhall et à l’Université de Londres. Il est membre fondateur de Sonic Arts Network et, en 1993, il est le directeur artistique de la Société pour la promotion de la musique nouvelle. Après avoir vécu vingt-cinq ans en Angleterre, il retourne à Mexico pour prendre en charge le département des arts musicaux de l’Ecole supérieure des arts du Yucatán. Il vit aujourd’hui à Morelia (Mexique) et dirige le Conservatoire de las Rosas. Il travaille actuellement avec l’ensemble de musique contemporaine sequenzaSUR et est le directeur artistique du Forum international de musique nouvelle Manuel Enriquez. Il est également le conseiller artistique du festival de musique contemporain de Morelia.

Prix reçus :

  • Prix ICEM au Festival de Bourges à Paris en 1987 pour Papalotl
  • Mention honorable au Concours international de composition de Bourges (France) en 1988 pour Temazcal
  • Prix Ars Electronica en 1988 pour Papalotl
  • Prix Ars Electronica en 1993 pour Mannam
  • Lauréat du Fonds national pour la culture et les arts du Mexique de 1993 à 1999
  • Bourse Mendelssohn
  • Prix Lionel Robbins
  • Bourse Gemini
  • Commande d’Etat en 2002 (catégorie électroacoustique)

© Ircam-Centre Pompidou, 1998

Sources

  • Site du compositeur (voir resssources documentaires)
  • Effectif non spécifié
    • élec Pyramid pour instruments et sons électroacoustiques (1996), entre 5 minutes et 8 minutes, Inédit
  • Musique électronique / sur support / instruments mécaniques
  • Musique soliste (sauf voix)
    • élec Acuerdos por Diferencia pour harpe et sons électroacoustiques (1989), 12 minutes, Inédit
    • élec Asi el acero pour steelpan ténor amplifié et sons électroacoustiques (1988), 9 minutes, Inédit
    • Estudio # 5 pour steelpan ténor (2002), 7 minutes, Inédit
    • Estudio # 5 pour steelpan ténor (2002), 7 minutes, Inédit
    • élec Le repas du Serpent & Retour à la Raison pour violoncelle, vidéo et sons électroacoustiques (2002), 9 minutes, Inédit
    • Lluvia de Toritos pour flûte solo (1984), 9 minutes
    • Mambo Vinko pour trombone et sons électroacoustiques (1993), 15 minutes, Inédit
    • élec Mannam pour kayagum et sons électroacoustiques (1992), 14 minutes, Inédit
    • élec On going on pour saxophone baryton et sons électroacoustiques (1987), 11 minutes, Inédit
    • élec Papalotl pour piano et sons électroacoustiques (1987), 13 minutes, Inédit
    • élec Recylce loops pour percussions et sons électroacoustiques (2002), Inédit
    • élec Shekeré pour shekeré et dispositif électronique (1995, 2001), 8 minutes, Inédit [note de programme]
    • élec Temazcal pour maracas amplifiées et sons électroacoustiques (1984), 8 minutes, Inédit [note de programme]
    • Triple enclave pour piano solo (2004), 7 minutes, Inédit
    • n mambo pour piano solo (2001), 3 minutes, Inédit
  • Musique de chambre
    • Acordeón de Roto Corazón pour quatuor de saxophones (1994), 7 minutes
    • Ayara pour basson et quatuor à cordes (1981), 22 minutes, Inédit
    • Caracteristicas pour flûte, hautbois, violoncelle et piano (1983), 9 minutes, Inédit
    • Chaconna pour alto et clavecin (1991), 5 minutes, Inédit
    • élec Cylinder clouds installation pour 3 flûtes et sons électroacoustiques (2002), 24 minutes, Inédit
    • Ki Bone Gaku pour trombone et marimba (1984), 12 minutes, Inédit
    • Metro Chabacano pour quatuor à cordes (1991), 7 minutes, Inédit
    • Metro Chabacano pour quatuor à cordes (1991), 7 minutes, Inédit
    • Metro Chabacano pour quatuor à cordes (1994), 7 minutes, Inédit
    • Metro Nativitas pour quatuor à cordes (1999), 8 minutes, Inédit
    • Metro Taxqueña pour quatuor à cordes (1994), 8 minutes, Inédit
    • Modelo para Armar pour ensemble de saxophones, guitares et percussions (2004), 15 minutes, Inédit
    • Nocturno y Toque pour 2 steelpans et 2 marimbas (1997), 13 minutes, Inédit
    • Nocturno y Toque pour 2 steelpans et 2 marimbas (1997), 13 minutes, Inédit
    • élec Offrande pour steelpans ténor et baryton et sons électroacoustiques (2000), 18 minutes, Inédit
    • Quemar las Naves pour 6 instrumentistes (1988, 1991), 15 minutes, Inédit
    • Serpiente y Escalera pour violoncelle et piano (1995), 10 minutes, Inédit
    • Tientos pour flûte, clarinette, violon, violoncelle et piano (1985), 11 minutes, Inédit
    • Trompatufarria al Pastor quatuor de cors français (2005), 4 minutes, Inédit
  • Musique instrumentale d'ensemble
  • Musique concertante
  • Musique vocale et instrument(s)
    • Amor es mas Laberinto pour chœur mixte, 5 voix solistes et orchestre (1978), 32 minutes, Inédit
    • Animal Crackers pour 2 sopranos, baryton, alto et piano (1990), 9 minutes, Inédit
    • Canciones de la Venta pour soprano, violon, alto, jarana mexicaine ou guitare baroque (1977), 8 minutes, Inédit
    • Fragmentos de Hueso pour soprano, flûte, saxophone soprano, clarinette basse et alto (1984), 9 minutes, Inédit
    • élec scénique Mambo Opéra (1989-2001), 2 h, Inédit
    • Te espera esa Chispa pour chœur mixte et ensemble (1982), 10 minutes, Inédit
    • Tres ranas contra reloj pour soprano, violon, violoncelle et piano (1981), 17 minutes, Inédit
  • Musique vocale a cappella
    • élec Calacas Imaginarias pour chœur mixte et sons électroacoustiques (1994), 24 minutes, Inédit
    • élec Calacas Imaginarias pour chœur mixte et sons électroacoustiques (1994), 24 minutes, Inédit

Discographie

  • Javier ALVAREZ, Acuerdos Por diferencia, Temazcal, Papalotl, Mannam, Así el Acero, dans « Javiez Alvarez : Papalotl », Hugh Webb (harpe), Philip Mead (piano), CD Saydisc, 1994
  • Javier ALVAREZ, N mambo, dans « Spectrum 3 » (avec également des œuvres de Jean-Marc Singier, Peteris Plakidis et Karen Tanaka), Thalia Myers (piano), CD Métronome, 2001
  • Javier ALVAREZ, Cactus géométries, Offrande, dans « Javier Alvarez : Cactus géométries, Offrande », Florent Jodelet, Simon Limbrick (steeldrum), CD Ina/Grm, 2004
  • Javier ALVAREZ, Mambo à la Braque (extrait), dans « eXcitations » (avec également des œuvres de Natasha Barrett, Ned Bouhalassa, Christian Calon, Jean-Christophe Camps, Michel Chion, Yves Daoust, Francis Dhomont, Paul Dolden etc.), CD Empreinte Digitale, 2000
  • Javier ALVAREZ, Mambo à la Braque, dans « Électro clips » (avec également des œuvres de Charles Amirkhanian, Christian Calon, Yves Daoust, John Oliver, John Oswald, Zack Settel etc.), CD Empreinte Digitale, 1996
  • Javier ALVAREZ, Mannam, dans « Prix Ars Electronica 93 » (avec également des œuvres de Jonty Harrison et Bernard Parmegiani), CD Ars Electronica, 1993

Liens internet