! Informations antérieures à 2002 : mise à jour à venir

Jacques Hétu

Compositeur canadien né le 8 août 1938 à Trois-Rivières

Jacques Hétu est né à Trois-Rivières le 8 août 1938. En 1956, il est admis au Conservatoire de musique de Montréal, où il travaille la composition avec Clermont Pépin. En 1961, Hétu termine ses études au Conservatoire de Montréal, obtenant les prix d'harmonie, de contrepoint et de composition. La même année, il remporte le prix de composition du Festival du Québec et obtient le prestigieux Prix d'Europe et une bourse du Conseil des Arts du Canada. De 1961 à 1963, il étudie avec Henri Dutilleux à l'École normale de musique de Paris et suit les cours d'analyse d'Olivier Messiaen au Conservatoire de Paris.

Les quatre premiers numéros d'opus, dont deux symphonies, datent des années d'études à Montréal. Loin d'être considérées comme des exercices d'école, ces oeuvres sont régulièrement exécutées. Bartók avait marqué les oeuvres de l'époque montréalaise de Hétu : sa langue était la tonalité élargie. Après une incursion dans le dodécaphonisme, il pratique à partir de 1963 la série modale et intensifie son expression lyrique. Il choisit des éléments de langage qui s'ajustent à son tempérament. En 1978, il écrit : «L'essentiel, ce n'est pas de chercher une façon inouïe de disposer les sons, mais de trouver sa manière de penser la musique.»

Hétu accorde une place importante à la poésie, à l'émotion, à la cohérence du discours ; il est également sensible à une plastique sonore et à la rigueur structurelle des contemporains. À l'intérieur des formes traditionnelles, il structure les éléments d'une manière cyclique découlant de la force d'affirmation du matériel thématique, de la rigueur de l'écriture et des exigences d'unité. Ses préoccupations actuelles tendent vers la simplification de son langage à travers un élargissement du cadre, et aussi vers une expression toujours plus lyrique.

Depuis 1967, il compose exclusivement sur commande. Il a écrit pour de nombreux interprètes, dont James Campbell, Alvaro Pierri, Joseph Rouleau, Robert Silverman ; pour les orchestres de Montréal, de Toronto, de Québec et du Centre national des Arts d'Ottawa ; pour la Société de musique contemporaine du Québec, la Vancouver New Music Society, les Jeunesses musicales du Canada, le Concours International de Montréal, le Concours de musique du Canada ; enfin, pour la radio de Radio-Canada.

Hétu est membre de la Société royale du Canada.


© Ircam-Centre Pompidou, 1998