mise à jour le 8 June 2012
© C. Daguet, éditions Lemoine

Ichiro Nodaïra

Pianiste et compositeur japonais né en 1953 à Tokyo.

Ihiro Nodaïra est né en 1953 à Tokyo. Il est diplômé de composition de l'Université des beaux-arts et de la musique de Tokyo. Une bourse du gouvernement français lui permet, en 1978, de continuer ses études au Conservatoire national supérieur de musique de Paris, où il est l'élève de Henriette Puig-Roget, Betsy Jolas, Serge Nigg, Michel Philippot et Jean Koerner. Il y obtient les premiers prix de composition, analyse et accompagnement au piano. Il participe à différentes master-classes de György Ligeti (Aix-en-Provence, 1979), Franco Donatoni (Sienne, 1982), Peter Eötvös et Brian Ferneyhough (Darmstadt, 1982). En 1985, il étudie la musique électronique avec l'ensemble L'Itinéraire et à l'Ircam.

Pianiste, il participe à de nombreuses créations en qualité de soliste avec l'Ensemble intercontemporain, à l'Ircam, avec l'Orchestre philharmonique de Radio-France, le London Sinfonietta, l'Itinéraire et l'ensemble 2e2m. Il fait découvrir au Japon des œuvres de Ligeti, Tristant Murail, Philippe Manoury, George Benjamin, Frédéric Durieux, Marco Stroppa. Ses propres œuvres sont jouées en Europe, aux États-Unis et au Japon par des ensembles comme l'Ensemble intercontemporain et l'Itinéraire, sous la direction de Peter Eötvös, Arturo Tamayo, Marius Constant, Paul Mefano, Kazushi Ono, Kent Nagano.

En 1994, Ichiro Nodaïra créée le Tokyo Sinfonietta qu'il dirige jusqu'à 2000. De 1990 à 2002, il est professeur à l'Université des beaux-arts et de la musique de Tokyo. Il reçoit pour son œuvre de nombreuses distinctions : le prix Akei (1990) pour Arabesque IV, le prix Kenzo Nakajima (1995), le prix Otaka (1995) pour le Concerto de chambre n° 1, le prix de Kyoto en 1996. En juin 2004, il reçoit pour toute son activité le prix de la fondation Suntory et, en 2005, le prix pour l'encouragement de l'art du ministère de la culture du Japon.

Ichiro Nodaïra est l'auteur d'une centaine d'œuvres pour tous les effectifs, y compris des instruments anciens japonais – Mémoire vive (2000) – ou mixtes comme deux pièces du cycle Texture du délire, II (1983) pour ensemble d'instruments électroniques et III (1986), pour quatre instruments électroniques et ensemble ou la longue pièce pour piano avec traitement temps réel Ludwig van Sampling (2003), de plusieurs quatuors à cordes dont le quatrième date de 2010.

Il réalise un grand nombre d'œuvres vocales, dont les récents Sept poèmes français (2010), ainsi qu'un opéra Madrugada sur un livret de Barry Gifford (2005). 

Des pièces pour orchestre, citons Mémoire/Transitoire (1981) et Mémoire/Transitoire II (1998-1999) et plusieurs transcriptions, notamment de Bach comme celle des Variation Goldberg pour orchestre (2010). 

Parmi les pièces solistes ou pour petit effectif, après le cycle des Arabesques, pour plusieurs instruments solistes ou en duo, les Six interludes pour piano ponctuent son catalogue de 1992 à 2008. Plus récemment sont créées les œuvres solistes Au delà du temps pour violon et Rencontre pour clavecin (2008), Nami-no-kyoku pour guitare (2011) et Iki-no-Michi pour saxophoniste et électronique, créé au ManiFeste de l'Ircam en juin 2012.


© Ircam-Centre Pompidou, 2012

Sources

  • Ichiro Nodaïra ;
  • éditions Lemoine.

Discographie

  • Ichiro NODAÏRA, Transcription de sept chansons (“songs”) de Tôru Takemitsu, n° 1-7 : Michiko Hayashi : mezzo soprano, Ichiro Nodaira : piano, Yasuji Ohagi : guitare, Hiroaki Matsuno et Tomoko Shinohara : violon, Tomomi Shinozaki : alto et Yô Kigoshi : violoncelle, 1 cd Victor, 2008, VICC-60659.
  • Ichiro NODAÏRA, Small sky (n° 6 Transcription de sept chansons (“songs”) de Tôru Takemitsu) dans « Liberté. Tôru Takemitsu complete songs », Akemi Sakamoto : mezzo-soprano, Shin-ichi Fukuda : guitare, 1 cd  ALM, 2008, ALCD-7149.
  • Ichiro NODAÏRA, Rencontre, Masato Suzuki : clavecin, 1 cd Aurora, 2008, AUCD-21.
  • Ichiro NODAÏRA, Arabesque II, Ichiro Nodaïra : piano, 91/9 Ap-APCC8.
  • Ichiro NODAÏRA, Arabesque III dans « The Japanese Saxophone », Claude Delangle, 1 cd  BIS-CD-890.
  • Ichiro NODAÏRA, Concerto de chambre n° 1, Kaori Kimura : piano, Ensemble Kanazawa, direction : Hiroyuki Iwaki, 1 cd 96/8 G-POCG1947.
  • Ichiro NODAÏRA, La nuit sera blanche et noire, Motoaki Kato : flûte, Ichiro Nodaïra : piano, 1 cd Motoaki Kato Musique Contemporaine, 94/4 LN-WWCC7240.
  • Ichiro NODAÏRA, Le tourbillon du labyrinthe ; Deux images ; En plein air ; Quatuor en hiver, Yasushi Toyoshima : violon, Yoshiko Kawamoto : alto, Kaeko Mukoyama : violoncelle, Dogen Kinowaki : flûte, Ami Fujiwara et Ichiro Nodïra : piano, 1 cd Live Notes Nami Records WWCC-7501 (3494).
  • Ichiro NODAÏRA, Quatorze écarts vers le défi ; Quatuor à cordes, Pierre-Laurent Aimard : piano, technique Ircam, Ensemble Intercontemporain, direction : Peter Eötvös, Quatuor Arditti, 1 cd 97/12 Fon-FOCD2535.
  • Ichiro NODAÏRA, Quatuor de saxophones, Ensemble Atmosphére, 98/09/5 Reed Music RM021.
  • Ichiro NODAÏRA, Texture du délire I, Ensemble intercontemporain, direction : Kent Nagano, 1 cd 97/12 Fon-FOCD2535.

Sites Internet