mise à jour le 15 January 2014
© Jens Oellermann

Helmut Oehring

Compositeur allemand né le 16 juillet 1961 à Berlin.

Né de parents atteints de surdité, Helmut Oehring travaille d’abord comme ouvrier dans le bâtiment puis occupe différents emplois avant de se consacrer à la composition.

En 1985, il assiste à un concert de musique contemporaine qui le marque profondément. Il se plonge alors dans la création musicale européenne de l’époque et se forme de façon autodidacte à la pratique de la guitare et à la composition. Il reçoit les conseils des compositeurs Friedrich Goldmann, André Asriel, et Helmut Zapf, ainsi que de Georg Katzer qui lui enseigne la composition de 1992 à 1994 à l’Académie des Arts de Berlin.

En 1994, il reçoit une bourse d’étude de la Cité des Arts de Paris et l’année suivante de l’Académie Allemande Villa Massimo de Rome.

En 2008/2009, il est en résidence à l’Orchestre d'État Brandebourgeois de Francfort et en 2010 au festival Kurt Weill.

Son autobiographie Mit anderen Augen. Vom Kind gehörloser Eltern zum Komponisten, paraît en 2011.

Influencé par l’environnement dans lequel il grandit et la communication non verbale avec ses parents, Helmut Oehring nourrit sa musique des gestes et expressions physiques propres au langage des signes et plusieurs de ses compositions font intervenir des artistes sourds-muets sur scène. Certains thèmes, comme l’impossibilité de communiquer avec la parole (Losheit) ou la peine de mort (Lethal Injection, Leuchter ou Cayabyab) reviennent souvent dans sa musique. Très attaché à l’aspect scénique, il a beaucoup composé pour l'opéra.

Prix

  • Prix Hanns Eisler pour Coma, 1990 ;
  • Prix du Forum des jeunes compositeurs de Cologne pour la version orchestrale de Coma, 1991 ;
  • Prix de la première compétition internationale de composition pour guitare et cordes pour Locked in, Berlin, 1992 ;
  • Prix Orpheus pour Dokumentation I, Italie, 1996 ;
  • Prix Hindemith pour l’ensemble de ses œuvres, Plön, 1997 ;
  • Prix Schneider Schott, 1998 ;
  • Prix de la « meilleure production de théâtre musical » de l’Institut National du Théâtre pour UNSICHTBARLAND, 2006 ;
  • Prix Arnold Schoenberg pour l’ensemble de ses œuvres, 2008.

© Ircam-Centre Pompidou, 2014

Sources

  • Site du compositeur (lien vérifié en janvier 2014) ;
  • Grove Music Online ;
  • Carlos Maria SOLARE, « Helmut Oehring in Profile », in Tempo n° 213, juillet 2000.
  • Musique de chambre
  • Musique instrumentale d'ensemble
    • élec scénique Als ob: SUITE projet musical et chorégraphique pour flûte basse, clarinette basse, accordéon, sampler/piano, deux percussions, guitare électrique, CD, sept danseurs, projection vidéo et électronique live (2000), 1 h
    • élec Berlin: Symphonie einer Großstadt pour grand orchestre et film (2001-2002), 1 h 10 mn
    • ETIUS pour flûte, deux clarinettes, accordéon, piano et deux percussionnistes (2000), Boosey & Hawkes
    • Im Vormonat pour ensemble (1997-1998), 15 mn, Boosey & Hawkes
  • Musique vocale et instrument(s)
    • élec A.N. (evita-che guevara-madonna) pour deux voix, huit instruments et électronique live (1998), 15 mn, Boosey & Hawkes
    • élec scénique Bernarda Albas Haus pièce de théâtre-danse (1999), 1 h 30 mn, Boosey & Hawkes
    • élec scénique Der Ort ist nicht der Ort théâtre musical-action (2000), 1 h 10 mn, Boosey & Hawkes
    • élec scénique EFFI BRIEST théâtre musical-psychogramme en quatre actes (2000), 1 h 30 mn, Boosey & Hawkes
    • élec LIVE (aus: Androgyn) 18 chansons d'après le poème LIVE de Anne Sexton (1997), 23 mn, Boosey & Hawkes
    • élec LIVE (aus: Androgyn) version pour contre-ténor, violon, violoncelle, piano préparé/sampler et électronique live, 18 chansons d'après le poème LIVE de Anne Sexton (1997), 23 mn, Boosey & Hawkes
    • Mischwesen pour soliste sourde-muette, trois trompettes et clavier (1998), 20 mn, Boosey & Hawkes
    • Mischwesen pour soliste sourd-muet, trompette, clarinette basse, violoncelle et clavier (1998), 20 mn, Boosey & Hawkes
    • élec Polaroids pour performeuse sourde, soprano, douze instruments et électronique live (1996), 20 mn, Boosey & Hawkes
    • élec Requiem pour trois contre-ténors, douze instruments et électronique (1998), 55 mn, Boosey & Hawkes
    • Seven song for Sunrise musique du film L'Aurore (2013), 1 h 30 mn
    • élec Silence Moves I bande-son pour un film imaginaire (1997), 1 h, Boosey & Hawkes
    • élec Silence Moves II pour voix, ensemble, électronique live et film (1997), 25 mn, Boosey & Hawkes
    • élec rumgammeln + warten pour voix soliste, femme sourde, ensemble et CD (2001), 15 mn, Boosey & Hawkes
  • 2013
  • 2002
  • 2001
    • élec rumgammeln + warten pour voix soliste, femme sourde, ensemble et CD, 15 mn, Boosey & Hawkes
  • 2000
    • élec scénique Als ob: SUITE projet musical et chorégraphique pour flûte basse, clarinette basse, accordéon, sampler/piano, deux percussions, guitare électrique, CD, sept danseurs, projection vidéo et électronique live, 1 h
    • élec scénique Der Ort ist nicht der Ort théâtre musical-action, 1 h 10 mn, Boosey & Hawkes
    • élec scénique EFFI BRIEST théâtre musical-psychogramme en quatre actes, 1 h 30 mn, Boosey & Hawkes
    • ETIUS pour flûte, deux clarinettes, accordéon, piano et deux percussionnistes, Boosey & Hawkes
  • 1999
  • 1998
    • élec A.N. (evita-che guevara-madonna) pour deux voix, huit instruments et électronique live, 15 mn, Boosey & Hawkes
    • Im Vormonat pour ensemble, 15 mn, Boosey & Hawkes
    • Mischwesen pour soliste sourde-muette, trois trompettes et clavier, 20 mn, Boosey & Hawkes
    • Mischwesen pour soliste sourd-muet, trompette, clarinette basse, violoncelle et clavier, 20 mn, Boosey & Hawkes
    • élec Requiem pour trois contre-ténors, douze instruments et électronique, 55 mn, Boosey & Hawkes
  • 1997
    • élec LIVE (aus: Androgyn) 18 chansons d'après le poème LIVE de Anne Sexton, 23 mn, Boosey & Hawkes
    • élec LIVE (aus: Androgyn) version pour contre-ténor, violon, violoncelle, piano préparé/sampler et électronique live, 18 chansons d'après le poème LIVE de Anne Sexton, 23 mn, Boosey & Hawkes
    • élec Prae-Senz (Ballet Blanc II) pour violon, violoncelle et piano préparé/sampler, 20 mn, Boosey & Hawkes
    • élec Silence Moves I bande-son pour un film imaginaire, 1 h, Boosey & Hawkes
    • élec Silence Moves II pour voix, ensemble, électronique live et film, 25 mn, Boosey & Hawkes
  • 1996
    • élec Polaroids pour performeuse sourde, soprano, douze instruments et électronique live, 20 mn, Boosey & Hawkes

Liens Internet