! Informations antérieures à 2002 : mise à jour à venir

Haflidi Hallgrimsson

Compositeur et violoncelliste islandais né le 18 septembre 1941 à Akureyri

Haflidi Hallgrimsson, né en 1941 à Akureyri sur la côte septentrionale de l'Islande, est l'une des figures de proue de la florissante musique islandaise. Il joue du violoncelle dès l'âge de dix ans et entre à l'Ecole de Musique de Reykjavik six ans plus tard. Après avoir obtenu son diplôme, il poursuit ses études à l'Accademia Santa Cecilia de Rome durant une année avec Enrico Mainardi, qui s'avère être un tournant dans sa carrière. Il est en effet de plus en plus attiré par la composition et les arts visuels qui influenceront constamment sa musique. Puis il suit les cours de Derek Simpson à la Royal Academy of Music de Londres et reçoit le Prix Madame Suggia en 1966. L'année suivante, il suit les cours de composition d'Alan Bush et de Sir Peter Maxwell Davies. Il s'installe en Ecosse où il est nommé violoncelle solo au sein du Scottish Chamber Orchestra.

Malgré ses succès comme instrumentiste, le besoin de composer s'affirme et en 1983 Hallgrimsson quitte le Scottish Chamber Orchestra. Même s'il reconnaît quelques influences majeures - Debussy, Ligeti et Lutoslawski - il a un style très original, révélant un penchant pour les lignes et les couleurs, les formes et les textures, ce qui ne saurait surprendre de la part d'un compositeur qui interpréta en 1969 l'une de ses premières oeuvres, Solitaire pour violoncelle seul, au milieu d'une exposition de ses propres dessins et tableaux.

Hallgrimsson a composé des pièces instrumentales, de la musique de chambre et des symphonies. Son oeuvre la plus célèbre est peut-être Poemi (pour violon et cordes) qui a remporté le prestigieux Prix du Conseil Nordique 1986 après avoir obtenu le deuxième prix du Concours international Wieniawski 1985 et le Prix Dagbladid Visir en Islande. Chacun des éléments de Poemi reflète la fascination qu'exerce la virtuosité sur Hallgrimsson. Il existe deux enregistrements différents de cette oeuvre magnifiquement interprétée : l'un par Sigrun Edvaldsdottir (ITM 6-02) et l'autre par Terje Tonnesen (Victoria VCD 19014). Merlin a consacré un CD à la musique de Hallgrimsson - comprenant Daydreams in Numbers, Tristia, Strönd et Verse I - interprétée par Virginia Black, Philippa Davies, Petur Jonasson, Haflidi Hallgrimsson et le Scottish Chamber Orchestra, ainsi qu'un double CD contenant Quatre Mouvements pour Quatuor à Cordes, Offerto pour Violon Seul et le Quatuor à Cordes NO.1.

Aujourd'hui, Hallgrimsson travaille sur une série de compositions, dont une symphonie pour le Royal Philharmonic Orchestra, figurant au Programme des Commandes du Millénaire de Maxwell Davies. Il tisse des liens avec le Northlands Festival en Ecosse, pour lequel il doit écrire une pièce de théâtre musical sur des textes de Daniil Kharms (septembre 1997). Parmi ses dernières oeuvres, citons Herma (1994-95), concerto pour violoncelle et cordes destiné à William Conway et le Scottish Chamber Orchestra ; Rima (1993) pour soprano et cordes, commande du Comité Olympique pour l'ouverture des Jeux Olympiques d'hiver 1994, créée par l'Orchestre de Chambre de Norvège ; Metamorphoses (1993), trio pour piano en un mouvement créé par le Trio Kalichstein-Laredo-Robinson le 15 mars 1994 au Queen's Hall d'Edimbourg ; et Still Life (1996), pièce pour orchestre, composée conjointement avec un tableau de Craigie Aitchison pour le Scottish Chamber Orchestra.


© Ircam-Centre Pompidou, 1997