! Informations antérieures à 2002 : mise à jour à venir

Denis Dufour

Compositeur français né en 1953 à Lyon.

Denis Dufour (Lyon, 1953) commence ses études musicales au CNR de Lyon en 1972, puis étudie au CNSM de Paris avec Michel Philippot et Ivo Malec (composition instrumentale), Claude Ballif (analyse), Guy Reibel et Pierre Schaeffer (composition électroacoustique) de 1974 à 1979.Chercheur et membre de l'Ina-GRM dès 1976, il enseigne comme assistant dans la classe d'électroacoustique du CNSM de Paris, puis il fonde en 1977 l'Ensemble TM+, pour lequel il a suscité la création d'un important corpus d'œuvres mixtes et «live electronic.» Il assiste en studio Pierre Schaeffer, Marcel Landowski, Guy Reibel et François Bayle, et participe aussi à l'élaboration de Syter, de l'Acousmographe, à la préparation de séminaires...

En 1980, il crée au CNR de Lyon une classe de composition acousmatique et instrumentale dont il est le professeur titulaire jusqu'en 1995. Il crée les concerts Acore en 1982, organisant un cycle régulier de manifestations chaque année.Cofondateur en 1984 du collectif de compositeurs Quark, il accueille, de 1989 à 1994, les Rencontres de Crest sur l'Art acousmatique. En 1993, il crée le festival Futura (festival international d'art acousmatique et des arts de support) à Crest (Drôme). En 1997 il lance Motus, structure d'organisation de concerts et d'événements (Odysson, Acousma-rave, etc.), de gestion du plus important dispositif privé de projection du son, et de réalisation d'un label discographique dédié à la musique contemporaine (acousmatique et instrumentale).

En 1995, il prend la responsabilité de la classe de composition du conservatoire de Perpignan où il programme une saison régulière de six concerts par an.Depuis 1997, il organise à l'Ina-GRM les Empreintes, série annuelle de conférences de compositeurs, ainsi que L'Atelier destiné à favoriser les échanges entre le GRM et le milieu musical, et il réalise une base de donnée informatisée pour la gestion des œuvres et des documents de l'Acousmathèque. Il quitte le groupe en 2000.

Compositeur depuis 1976 (plus de 100 opus à ce jour), il est l'auteur de nombreuses œuvres instrumentales (orchestrales, de chambre, vocales) et électroacoustiques où il joue, dans la fluidité d'un phrasé baroque, de la mobilité des figures, de l'exploration des morphologies nouvelles (issues du travail du support), des couleurs et des articulations, dans un style aux accents et au lyrisme affirmés.Dans ses dernières œuvres acousmatiques, il réintroduit la voix humaine, ses effets dramatiques et narratifs, dans l'univers très formel de la musique de support dont il fait le lieu d'une nouvelle théâtralité.Denis Dufour fait partie des quelques trop rares compositeurs français qui œuvrent avec la même envie dans ces deux univers (instrumental et acousmatique) pour lesquels il crée des œuvres d'une égale maturité stylistique et d'une ferveur rigoureuse et iconoclaste.

Principales œuvres acousmatiques : Bocalises (1978), Suite en trois mouvements (1981), Messe à l'usage des vieillards (1987), Douze mélodies acousmatiques (1988), Notre besoin de consolation est impossible à rassasier (1989), Flèches (1993), Golgotha (1995), Bazar Punaise (1996), Ebene Sieben (1997), Terra incognita (1998).

Principales œuvres instrumentales : Concerto pour violon (1977), Pli de perversion n°1 (1978) et n°2 (1984), Je voulais parler des oiseaux (1979), Lèvres serviles (1982), Six mélodies (1983), Fantaisie soluble, Lettre à Pinocchio, Le Pistolet d'or (1985), L'Homme au masque de craie (1988), Tu sa' ch'i' so (1989), Hérisson cathédrale, Chanson pensive (1990), Torrents du miroir (1991), Collection de timbres, Archéoptéryx (1992), Avalanche, Litanies pour les vierges (1995), Cinq miniatures pour Barbe Bleue (1998), Le Mystère des tornades (1999).


© Ircam-Centre Pompidou, 2007

Lien Internet