mise à jour le 27 March 2019
© Anu Kaisa Koponen

Daniele Bravi

Compositeur italien né à Rome en 1974.

Daniele Bravi commence l’apprentissage du piano à l’âge de six ans, puis étudie la composition en autodidacte. Il effectue une préparation académique au conservatoire Santa Cecilia à Rome et obtient son diplôme avec mention en 2003. L’Association de Repentigny pour l’Avancement de la Musique (ARAM) lui décerne le prix « Marcello Intendente » pour le meilleur diplôme de l’année académique. Daniele Bravi continue ses études en France au Conservatoire National de Région de Strasbourg où il obtient un prix en 2006 et étudie la composition avec Ivan Fedele, et avec Salvatore Sciarrino, Pascal Dusapin, Wolgang Rihm, Yan Maresz et Helmut Lachenmann.

De 2006 à 2008 il suit le cursus de composition et d’informatique musicale de l’Ircam, où il se spécialise dans la composition assistée par ordinateur et la musique électronique générée et contrôlée en temps réel.

Depuis 2007, il enseigne la composition et l’harmonie dans les conservatoires italiens (le Conservatoire Giovanni Pierluigi da Palestrina à Cagliari, le Conservatoire Giuseppe Verdi de Turin, le Conservatoire Tito Schipa de Lecce et l'Institut supérieur des études musicales Giuseppe Verdi de Ravenne). Il est actuellement professeur de composition au Conservatoire Umberto Giordano de Foggia. Il a été invité à donner des conférences et des masterclasses à l'Académie Sibelius (Helsinki), l'Académie estonienne de Musique et de Théâtre (Tallinn), au Conservatoire de Musique de Genève et au Conservatoire de Musique de Strasbourg. Depuis 2008, Bravi organise régulièrement la masterclass « Compositeur/interprète — technique étendue », entièrement consacrée à l'écriture contemporaine, dans des conservatoires italiens et étrangers.

La philosophie, l’architecture, la psychologie, et surtout la physique sont autant de sources d’inspiration pour les compositions de Daniele Bravi, comme l’illustrent des œuvres telles que La curva di Lìgaso (2004) ou encore Rifrazioni Lontane pour orchestre (prix du concours international de composition Musica Europa 2004). Meditazione Prima in Eco - Hommage à Descartes (2002) pour ensemble a été sélectionné par le Comitato Nazionale Italiano Musica (CIDIM) et l'International Association of Music Centre (IAMIC) pour représenter les compositeurs italiens lors de la conférence IAMIC 2007 (Wellington, Nouvelle-Zélande).

D'abord influencé par les travaux de Charles Ives, il approfondit ensuite ses études sur la spatialisation sonore et la recherche du timbre par un contact constant avec les interprètes, dont Irvine Arditti, Rohan de Saram, Mario Caroli, Roberta Gottardi et Keiko Murakami. Cette recherche du son s'inscrit dans « un contexte formel clair, caractérisé par une économie de matière et un appel continu de fragments musicaux, accordant ainsi une attention particulière à la "perception musicale" de l'auditeur ».

Les œuvres de Daniele Bravi ont été jouées dans plusieurs festivals italiens, tels que la Biennale de Venise (2010 et 2015), Suona Francese, Musica Europa 2004, Nuovi Spazi Musicali, Controcanto, Nuova Consonanza à Rome, Rondò à Milan, MICO à Bologne, ainsi que dans des festivals européens, tels que Musica de Strasbourg, Archipel de Genève, Stockholm New Music Festival, Acanthes 2005 à Metz, Zilele Muzich Contemporané à Bacäu (Roumanie), A Tempo à Podgorica au Monténégro. Elles ont également été jouées au Bargemusic festival de à New York et à l’International Keyboard Institute & Festival de New York en 2014.

Pour le 10e concours de piano « Pietro Squartini » à Pérouse (1998), ses compositions Quattro variazioni pour piano et Acquerelli pour piano à quatre mains ont été choisies comme pièces imposées.

Sa musique a été interprétée par des ensembles tels que le quatuor Arditti, l'ensemble Algoritmo dirigé par Marco Angius, le World Youth Chamber Orchestra (W.Y.C.O), l’Ensemble Vortex, le Freon Ensemble, le New Flora Ensemble de Strasbourg, l'Ensemble L'Imaginaire, Oh Ton-Ensemble, le Divertimento Ensemble, ainsi que par des interprètes comme Donatienne Michel-Dansac Guido Arbonelli, Roberta Gottardi, Jean-François Charles, Mirco Ghirardini, Jay Gottlieb, Anna D'Errico, Alfonso Alberti, Maria Grazia Bellocchio, Massimiliano Ferrati, Luigi Attademo, Mario Caroli, Keiko Murakami et Matteo Cesari.

Ses œuvres sont publiées par Nuova Stradivarius.


© Ircam-Centre Pompidou, 2018

Sources

Site de l’artiste, Ensemble Vortex.

Discographie

  • Daniele BRAVI, Del Vero e del Falso : Lettere dal manicomio - Il lamento del Tasso, Meditazione Quarta - Del Vero e del Falso, Aris per clarinetto basso, Solo per piano, Meditazione Prima in Eco per ensemble, Quartetto per archi n.2, Metempsicosi per flauto solo, Marco Angius (direction), Matteo Cesari (flûte), Roberta Gottardi (clarinette), Anna d’Errico (piano), Donatienne Michel-Dansac (soprano), Ensemble Vide, Algoritmo (ensemble), Arditti String Quartet, 1 CD Stradivarius, STR 33974.

Liens Internet

(liens vérifiés en mars 2019).