mise à jour le 24 September 2009
© Kathleen Karn

Edmund Campion

Compositeur américain né en 1957 à Dallas, Texas.

Edmund J. Campion fait ses études à la Columbia University, dans les classes de Mario Davidovsky, où il obtient son doctorat. En 1989, il est bénéficiaire d'une bourse du Fulbright-Hays Award, pour étudier la composition et l'orchestration au Conservatoire national de Paris avec Gérard Grisey.

Invité par le Tanglewood Music Center en 1992, il reçoit le Paul Fromm Award qui comprend la commande d'une nouvelle œuvre What goes up pour ensemble. Un an plus tard, l'université de Massachusetts lui accorde le Lili Boulanger Memorial Fund Composition Award et, en 1994, il est  lauréat de l'académie américaine à Rome.

Il se rend de nouveau à Paris pour suivre le Cursus de composition et informatique musicale de l'Ircam où est créé Losing Touch en 1995.  Par la suite, l'Ircam lui commande d'autres œuvres, Natural selection en 1996, le spectacle de danse, vidéo et musique Play-Back pour le festival Agora 1999, Corail, en 2001. La même année, L'Autre, commande de Radio France, créé au festival Présences est aussi réalisé à l'Ircam.

Campion explore la relation entre la musique et la nature, thème majeur de plusieurs de ses œuvres comme Ellipsis (1995), Corail, Outside Music (fondation Fromm, 2004). Le CIRM (Centre national de création musicale) lui commande Me pour baryton et électronique, créé au festival Manca 2002, sur un texte du poète John Campion concernant le rapport de l'art à l'écologie. La recherche d'un espace multidimentionnel est fondamental dans son œuvre comme le prouve particulièrement le cycle pour instrument et bande quadriphonique Quadrivium (1995-1998).

En 2005, une commande du ministère de la culture français pour les percussions de Strasbourg Ondoyants et divers est créée à la radio allemande WDR. En 2006, Practice commandé par le American Composers Orchestra est créé au Carnegie's Zankel Hall. Parmi ses œuvres les plus récentes, 600 secondes dans le vieux modèle, commandée par Radio France pour grand ensemble, est créée en 2009 au festival Présences. Deux nouvelles œuvres pour grand ensemble sont prévues pour 2010.

Edmund Campion a reçu de nombreuses distinctions d'institutions comme la Fondation de France, la fondation Nadia et Lili Boulanger, l'American Center et le prix Charles Ives remis par l'American Academy of Arts and Letters. Il est actuellement professeur de musique à l’Université de Berkeley en Californie où il est également codirecteur du CNMAT (The Center for New Music and AudioTechnologies).


© Ircam-Centre Pompidou, 2009

Sources

  • Site internet du compositeur
  • Université de Berkeley
  • CNMAT

(voir ressources documentaires)

  • Musique électronique / sur support / instruments mécaniques
  • Musique soliste (sauf voix)
  • Musique de chambre
    • Acwot A Complete Wealth of Time, pour deux pianos (1989-1990), 17 minutes
    • élec Adkom A Different Kind of Measure, pour quatre percussionnistes et électronique (2001), Inédit [note de programme]
    • élec Auditory Fiction pour flûte, clarinette, violoncelle, piano et électronique (2010), 11 minutes
    • Domus aurea pour vibraphone et piano (1999), 13 minutes 30 s., Peters
    • Encore des ronds pour huit violoncelles (1995), 6 minutes, Lemoine
    • From Swan Songs pour violon et piano (2008)
    • Musica pour flûte, clarinette, marimba et piano (1997), Inédit
    • Ondoyants et divers pour sextuor de percussion (2005)
    • élec Outside Music pour ensemble et ordinateur-sampler contrôlé par clavier (2004), 15 minutes 30 s.
    • Overheard duo de carillon (2004)
    • élec ircam scénique Play-Back spectacle de danse, vidéo et musique (1999), 2 h 20 mn, Inédit [note de programme]
    • Repetition 75 pour flûte et clarinette (1992), Lemoine
    • Rounds pour cinq saxophones (1995), 6 minutes, Lemoine
  • Musique instrumentale d'ensemble
  • Musique vocale et instrument(s)
    • Ellipsis installation dans l'Acquario Romano, pour piano, chœur et accessoires (1995-1996), 2 h 24 mn, Inédit
    • élec ircam L’autre pour cor, deux percussionistes, harpe, mezzo-soprano-narratrice et bande stéréo (1999), 20 minutes, Inédit
    • élec Name calling lecture poétique avec synthétiseur (1999), Inédit
  • Musique vocale a cappella

Bibliographie

  • Edmund CAMPION (an interview with), par Keeril Makan, Computer Music Journal, ed. Massachusetts Institute of Technology, hiver 2004, vol. 28, n° 4, p. 16-24, téléchargeable sur http://www.mitpressjournals.org (lien vérifié en septembre 2009).

Cds, dvds

  • Edmund CAMPION, Melt me so with thy delicious numbers, Ellen Ruth Rose : alto, dans Tribute to Chou Wen Chung, avec,des œuvres de Chou Wen-chung, Joji Yuasa, Chinary Ung, Edgard Varèse, Hi Kyung Kim, Bright Sheng, Zhou Long, Pablo Ortiz, James Tenney, Chen Yi, 2 cds Albany Records, 2009.
  • Edmund CAMPION, Losing Touch, dans Roland Auzet : Percussion (s), avec des pièces de Carlos Roque Alsina, Roland Auzet, Alain Bancquart, Pierre Jodlowski, Darius Milhaud, Gérard Pape, Yoshihisa Taïra, Karen Tanaka, Iannis Xenakis et des textes de Pierre Boulez, Pierre-Albert Castenet, Roland Auzet et Steven Schick, 3 cds, 1 dvd, 1 livre Inactuelles, Mode, 2008.
  • Edmund CAMPION, Outside Music, comprenant aussi Domus Aurea ; Complete Wealth of Time ; Melt me so with thy delicious numbers… ; Losing Touch, San Francisco Contemporary Music Players, David Milnes, 1 cd Albany Records, 2002, n° TR1037.
  • Danielle JAEGGI, Losing touch, Ed Campion, film, images : Christophe Maizou, son : Alberto Crespo, montage : Nicole Sérès, producteurs : Les Films d'Ici, partenaires : MCM Classique Jazz-Muzzik, Centre Georges Pompidou, Ensemble intercontemporain, Ircam, Sacem, Ministère de la culture et de la communication, direction de la musique, de la danse du théâtre et des spectacles, CNC, Les Films d'Ici, 1999.
  • Edmund CAMPION, Ellipsis, Edmund Campion : piano, membres de la chorale de l’Université de Berkeley, P.S.1 Volume : Bed of Sound, http://cnmat.berkeley.edu/audio/7675 (lien vérifié en novembre 2010).

Liens Internet