mise à jour le 13 January 2009
© Melisande Bernsee, B&H

Hans Zender

Compositeur et chef d'orchestre allemand né le 22 novembre 1936 à Wiesbaden.

Hans Zender a fait ses études de piano, de direction d'orchestre et de composition (avec Wolfgang Fortner) dans le cadre des Musikhochschulen de Francfort et Fribourg-en-Brisgau de 1956 à 1963. Après un premier séjour comme boursier à la Villa Massimo de Rome durant l'année 1963-1964,  il débute une carrière de chef d'orchestre en tant que directeur musical de l'Opéra de Bonn. Il occupe ce poste pendant quatre ans, avant de séjourner de nouveau à Rome en 1968-1969. Il est ensuite sollicité par l'Opéra de Kiel, puis de 1971 à 1984, dirige l’orchestre symphonique de la radio sarroise Rundfunk-Sinfonieorchester Saarbrücken avant de devenir directeur général de la musique à l'Opéra de Hambourg entre 1984 et 1987. Il a participé aux festivals de Bayreuth, Salzbourg, Berlin et Vienne.

Parallèlement à cette brillante carrière de chef d'orchestre, qu'il poursuit avec l'Orchestre de la Radio néerlandaise et le Théâtre de la Monnaie de Bruxelles, et, depuis 1999, comme invité permanent et membre de la direction artistique de l'Orchestre Symphonique de Baden-Baden et de la Süd West Rundfunck de Freibourg, Hans Zender mène une importante activité pédagogique. Il enseigne la composition de 1988 à 2000 à la Musikhochschule de Francfort. En 1999, il est invité d'honneur à la Villa Massino à Rome.

Zender s'est imposé depuis les années 1960 comme un compositeur majeur à travers notamment sa production vocale (la série des huit Canti pour différentes formations vocales et instrumentales) et scénique – Don Quijote de la Mancha, (1989-1991), Stephen Climax (1979-1984) – ainsi que par des adaptations ou orchestrations : Cinq Préludes de Claude Debussy (1991), Schuberts «Winterreise» (1993).

D'abord influencé par Bernd Alois Zimmermann et par Pierre Boulez, il s'éloigne de la musique sérielle dont il refuse les aspects trop dogmatiques, et se tourne vers la spiritualité, l'art et les philosophies d'Extrême-Orient. De nombreuses pièces sont inspirées de la calligraphie et de poèmes orientaux, notamment japonais : cycle pour orchestre Kalligraphie (1997-2004), Muji no kyo (1974), Fûrin No Kyô (1989). Chantée ou non – comme dans le cycle de musique de chambre Hölderlin lesen (lire Hölderlin : 1979-1991) – l'œuvre de Zender est aussi ancrée dans la littérature et la pensée occidentale : Héraclite, La Bible, Maître Eckhart Kantate nach Worten von Meister Eckhart (1980), Saint Jean de la Croix Tres canciones (2005).

  • 1989 : membre de l'Académie des Arts de Berlin
  • 1994 : membre de l'Académie bavaroise des beaux-arts à Munich
  • 1997 : Prix Goethe de la ville de Francfort.
  • 2002 : Prix de la culture de la ville de Hessen
  • 2005 : associé à l'Institut des sciences de Berlin

© Ircam-Centre Pompidou, 2009

Sources

  • Site du festival Ars Musica
  • Site des éditions Boosey & Hawkes
  • Musique électronique / sur support / instruments mécaniques
    • élec Bremen Wodu pour sons électroniques (1967), 6 minutes, Boosey & Hawkes
    • Elemente pour bande magnétique (1976), 25 minutes, Boosey & Hawkes
  • Musique soliste (sauf voix)
  • Musique de chambre
  • Musique instrumentale d'ensemble
  • Musique concertante
    • Bardo pour violoncelle et orchestre (2000), 26 minutes, Breitkopf & Härtel
    • Cinq Haïku (Lo-Shu IV) pour flûte et orchestre à cordes (1982), 14 minutes, Boosey & Hawkes
    • Dialog mit Haydn pour 2 pianos et 3 groupes orchestraux (1982), 22 minutes, Bote & Böck
    • Konzert - Lo Shu V pour flûte et orchestre (1987), 27 minutes, Universal Edition
    • élec ircam Lo-Shu III pour flûte, ensemble et électronique (1979, 1983), 20 minutes, Bote & Böck
    • Schumann-Fantasia pour double quatuor à cordes soliste et orchestre (1997), 43 minutes, Breitkopf & Härtel
    • ¿Adonde? concerto pour violon et ensemble (2009), Breitkopf & Härtel
  • Musique vocale et instrument(s)
    • élec Animula pour flûte, chœur de femmes et ensemble (1988-1989, 1996), 11 minutes, Breitkopf & Härtel
    • Cabaret Voltaire pour soprano et octuor (2001-2002), 21 minutes, Breitkopf & Härtel
    • Canto I pour chœur, flûte, piano, pecussion et cordes (1965), 7 minutes, Boosey & Hawkes
    • Canto II pour soprano, chœur et orchestre (1967), 12 minutes, Boosey & Hawkes [note de programme]
    • élec Canto III pour soprano, ténor, baryton, ensemble et électronique live (1968), 16 minutes, Boosey & Hawkes
    • Canto IV pour 16 voix et 16 instruments (1969-1972), 24 minutes, Boosey & Hawkes
    • scénique Chief Joseph théâtre musical en 3 actes (2005), 2 h, Breitkopf & Härtel
    • Denn wiederkommen Höderlin lesen III, pour récitant et quatuor à cordes (1991), 24 minutes, Breitkopf & Härtel
    • Die Wüste hat zwölf Ding' pour contralto et orchestre (1985), 10 minutes, Universal Edition
    • élec scénique Don Quijote de la Mancha 31 aventures théâtrales, pour 11 voix solistes et ensemble (1989-1991, 1999), 2 h 45 mn, Breitkopf & Härtel
    • Drei Lieder pour soprano et orchestre (1964), 13 minutes, Boosey & Hawkes
    • Drei Rondels nach Mallarmé pour contralto, flûte et alto (1961), 7 minutes, Bote & Böck
    • Dubliner Nachtszenen Suite n° 1 tirée de l'opéra Stephen Climax, pour 9 chanteurs, chœur et orchestre (1990), entre 46 minutes et 52 minutes, Universal Edition
    • Fûrin No Kyô pour soprano et ensemble (1989), 18 minutes, Breitkopf & Härtel [note de programme]
    • élec Hölderlin Lesen II pour récitant, alto et électroacoustique (1987), 25 minutes, Breitkopf & Härtel
    • Jours de silence pour baryton et orchestre (1987-1988), 15 minutes, Universal Edition
    • Kantate nach Worten von Meister Eckhart pour voix d'alto, flûte, violoncelle et clavecin (1980), 15 minutes, Bote & Böck
    • Les Sirènes chantent quand la raison s'endort pour soprano et ensemble (1966), 6 minutes, Boosey & Hawkes
    • Logos-Fragmente pour double chœur mixte et orchestre (2006-2008), 1 h environ , Breitkopf & Härtel
    • élec Mnemosyne pour voix de femme, quatuor à cordes et électronique (2000), 36 minutes, Breitkopf & Härtel
    • Muji no kyo pour voix, instruments solistes et ensemble variable (1974), 18 minutes, Boosey & Hawkes [note de programme]
    • Music to hear sur le 8e sonnet de William Shakespeare, pour soprano et ensemble (1999), 17 minutes, Breitkopf & Härtel
    • Nanzen No Kyo Canto VII, pour chœur et orchestre (1992), 22 minutes, Breitkopf & Härtel
    • Römer VIII - 26 pour soprano, contralto et orgue (1994), 9 minutes, Breitkopf & Härtel
    • Schubert-Chöre 1-4 pour voix soliste, violons solistes, chœur et orchestre (1986), 20 minutes, Breitkopf & Härtel
    • Schuberts 'Winteirreise' Eine komponierte Interpretation, pour ténor et ensemble (1993), 1 h 25 mn, Breitkopf & Härtel [note de programme]
    • Shir Hashirim - Lied der Lieder Canto VIII, pour voix solistes, instruments solistes, chœur et orchestre (1992-1996), 2 h, Breitkopf & Härtel
    • scénique Stephen Climax Opéra en trois actes (1979-1984), 2 h 30 mn, Universal Edition
    • Tres canciones pour voix et piano (2005), 8 minutes, Breitkopf & Härtel
    • Vexilla Regis pour soprano et ensemble (1964), 18 minutes, Boosey & Hawkes
    • Wüste: Tagzeiten Simeons Suite n° 2 tirée de l'opéra Stephen Climax, pour 5 chanteurs, chœur d'hommes et orchestre (1980-1984), 30 minutes, Universal Edition
  • Musique vocale a cappella
    • Canto V pour voix et percussion ad lib. (1972-1974), 15 minutes, Boosey & Hawkes
    • Canto VI pour batyton-basse solo, chœur mixte et bande magnétique ad lib. (1988), 13 minutes, Breitkopf & Härtel
    • Johannes III, 1-15 pour chœur SATB (1997), 20 minutes, Breitkopf & Härtel

Bibliographie

  • Hans ZENDER, Wir steigen niemals in denselben Fluß, ed. Herder, Freibur, 126 pages.
  • Hans ZENDER, Die Sinne denken, Texte zur Musik 1975-2003 [essai sur la musique 1975-2003], ed. Breitkopf & Härtel, 2004, 384 pages.
  • Nicholas COOK, Peter JOHNSON, Hans ZENDER, Theory into practice: Composition, performance and the listening experience, Leuven University Press, Collected writings of the Orpheus Intitute, 1999, 119 pages.

Discographie

  • Hans ZENDER, Shir Hashirim, Lied der Lieder (Canto VIII), Julie Moffart : soprano Matthias Klink : ténor, Roswitha Staege : flûte, Uwe Dierksen : trombone, Christoph Schulte : électronique, Michael Alber : direction de chœur, Christoph Grund : clavier, SWR-Vokalensemble Stuttgart, SWR Sinfonieorchester Baden-Baden und Freiburg, direction : Sylvain Cambreling, 1 Cd Kairos, 2006, 0012612KAI.
  • Hans ZENDER, Cabaret Voltaire ; Mnemosyne, Salome Kammer, Klangforum Wien, Hans Zender, 1 Cd Kairos, 2006, 0012522KAI.
  • Hans ZENDER, Schuberts "Winterreise" Eine komponierte Interpretation, Christoph Prégardien : ténor, Klangforum Wien, direction : Sylvain Cambreling, 2 Cds Kairos, 1999, 0012002KAI.
  • Hans ZENDER, Music to Hear ; Litanei ; Muji no kyo ; Furin no kyo, Julie Moffat : soprano, Johann Leutgeb : voix, Eva Furrer, Katrina Emtage : flûte, Donna Wagner Molinari : clarinette, Annette Bik : violon, Andreas Lindenbaum, Benedikt Leitner, Roland Schueler : violoncelles, Florian Muller : piano et synthétiseur, Klangforum Wien, direction : Hans Zender, 1 Cd Kairos, 2001, 0012262KAI.
  • Hans ZENDER, Lo Shu I-III & VII, MusikFabrik, Hans Zender, direction, 1 CD WDR 3, 2001.
  • Hans ZENDER, Schubert's Winterreise, "une interprètation composée", Ensemble Modern, direction : Hans Peter Blochwitz, 1 Cd RCA, 1995.

Liens Internet