! Informations antérieures à 2002 : mise à jour à venir
© Mike Evans

Sir Michael Tippett

Compositeur anglais né le 2 janvier 1905 à Londres, mort le 8 janvier 1998 à Londres.

Sir Michael Tippett est né à Londres en 1905 et a passé son enfance dans le Suffolk, ayant peu de liens avec la musique jusqu'à l'adolescence. Par la suite il fit des études au Royal College of Music, profitant de la vie concertante de Londres et de la scène théâtrale qui allaient le former à sa future carrière. Après avoir quitté le Royal College of Music en 1926, Tippett vécut à Oxted dans le Surrey. Enseignant le francais dans une école privée et travaillant comme chef d'orchestre dans une société d'opéras et de concerts, il gagnait tout juste de quoi lui permettre de consacrer de longues heures à la composition.

En avril 1930, un concert donné à Oxted présentait ses principales oeuvres écrites jusque-là ; mais Tippett les retira complètement de toute représentation publique. Il retourna prendre des lecons auprès de R. O. Morris. Ceci s'avera très formateur : il mit au point une adresse particulière à manier le contrepoint qui le propulsa vers les premières oeuvres de sa maturite créatrice, son Quatuor à cordes n°1 (1935 : revisé en 1944) et sa Sonate pour piano n°1 (1936-1937).

Lorsqu'il était etudiant et durant les années qui suivirent, Tippett montra une sensibilité profonde aux événements mondiaux : la Premiere Guerre mondiale, la grande dépression et le chômage de masse, et les enfants souffrant de la faim. Il devint militant du radicalisme politique, monta l'Orchestre des musiciens sans emploi du sud de Londres (South London Orchestra of Unemployed Musicians) et dirigea deux chorales subventionnées par la Royal Arsenal Cooperative Society. Durant la même période, ses idées esthétiques s'étaient concretisées lors de plusieurs rencontres informelles avec T. S. Eliot. Le resultat fut l'oratorio A Child of Our Time (1939-1941), protestation véhémente contre la persécution et la tyrannie, et de nos jours sa composition la plus fréquemment exécutée.

Tippett devint directeur musical de Morley College en 1940 et resta à ce poste jusqu'en 1951, donnant à celui-ci un nouveau souffle de vie musicale. La college devint le centre du renouveau de la musique de Purcell ; on y présentait également beaucoup de musique nouvelle et d'artistes prometteurs tel que Alfred Deller, Peter Pears et le Quatuor Amadeus qui allaient plus tard acquérir une renommée mondiale. Dans le meme temps, en 1943, Tippett fut condamné a trois mois d'emprisonnement ferme pour avoir refusé, en tant que pacifiste, de se plier aux conditions d'exemption du service actif de guerre. Il est resté devoué à la cause pacifiste.

Lorsqu'il quitta Morley College, Tippett se consacra presque entièrement à la composition, gagnant un modeste second revenu en faisant des interventions radiophoniques. Il termina sa Première Symphonie en 1945 et se lanca ensuite dans son premier opéra, The Midsummer Marriage ; tout comme ses trois opéras suivants, il fut produit par le Royal Opera House, bien que tous aient été présentés à l'étranger. Ils ont exercé une influence considerable sur ses symphonies, sonates, concertos et quatuors écrits par la suite. La réputation internationale de Tippett grandit à partir de sa soixantaine, en partie grâce à la prolifération d'enregistrements de sa musique. Il est particulièrement apprécié en Amerique, et certaines de ses oeuvres les plus importantes telles que sa Quatrième Symphonie et The Mask of Time ont été des commandes des Etats-Unis. Tippett a reçu de nombreuses récompenses et distinctions ; il a reçu le titre de CBE (commandeur de l'ordre de l'empire britannique) en 1959, celui de chevalier en 1966, devint Companion of Honour (autre titre de chevalier) en 1979 et on lui confera l'Ordre du Mérite en 1983 ; il a également été décoré de la médaille d'or de la Royal Philharmonic Society.

A l'âge de quatre-vingt ans, Tippett resta incroyablement actif, composant, dirigeant et voyageant dans le monde entier. Son cinquième opera, New Year, commandé conjointement par le Houston Grand Opera, Glyndebourne et la BBC eut sa première en 1989 et fut donné en tournée dans tout le Royaume-Uni l'année suivante ; la BBC diffusa sa propre production télévisée en 1991. Immédiatement après, Byzantium pour soprano et orchestre (dont la première eut lieu à Chicago en 1991 et qui fut redonné la même année aux Proms) et un Cinquième quatuor a cordes (1992) furent créés.

La célébration des quatre-vingt-dix ans de Tippett en 1995 fut commémorée par le BBC Music Magazine (revue musicale de la BBC) qui sortit une disque compact des Symphonies n°2 et 4, jouées par le BBC Symphony Orchestra dirigé par le compositeur. Le mois entier consacré au festival Tippett au centre Barbican atteignit son apogée avec la première mondiale de son dernier chef-d'oeuvre, The Rose Lake, donné par le London Symphony Orchestra sous la direction de Sir Colin Davis. Par la suite, lors d'une tournée de deux mois aux Etats-Unis et au Canada, Tippett entendit cette oeuvre à l'immense succès exécutée onze fois : à Boston (dirigée par Seiji Ozawa), Toronto (Andrew Davis) et Hartford (Michael Lankester).

Egalement en 1995, suite à la parution de son autobiographie, Those Twentieth Century Blues (1991), apparut la version finale d'un recueil d'essais, Tippett on Music, et une contribution très personnelle aux célébrations du tricentenaire de Purcell sous la forme de Caliban's Song, qui fait partie d'une oeuvre nouvellement écrite Tempest Suite commandée par la BBC.

En 1996 Tippett a déménagé de sa maison isolée à Wiltshire dans laquelle il avait vecu plus de 25 ans pour Isleworth dans le sud de Londres. Cette année il y a eut la mise en scène de l'opéra The Midsummer Marriage au Royal Opera à Covent Garden. Au mois de Novembre de l'année suivante la salle de concert de Stockholm a monté la plus grande rétrospective de la musique non-dramatique de Tippett. Malheureusement, le compositeur est tombé malade d'une pneumonie juste après son arrivée à Stockholm. Quoiqu'il ait trouvé suffisamment de forces pour être rammené chez lui, il y est mort en paix le 8 Janvier 1998.


© Ircam-Centre Pompidou, 1998