mise à jour le 31 May 2013
© Charles Dolfi-Michels

Eric Tanguy

Compositeur français né le 27 janvier 1968 à Caen.

Éric Tanguy étudie la composition avec Horatio Radulescu de 1985 à 1988, puis, jusqu’en 1991, avec Ivo Malec et Gérard Grisey au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris d'où il sort avec un Premier prix de composition.

Il reçoit de nombreux prix, parmi lesquels le Stipendienpreis de Darmstadt (1988), le Prix Villa Médicis hors les murs (1989), la bourse du Haut conseil culturel franco-allemand (1991), le Kranischteiner Musikpreis de Darmstadt (1992), le prix André-Caplet de l’Institut de France (1995), le prix Hervé-Dugardin de la Sacem (1997), deux fois le Prix des Victoires de la musique classique (Compositeur de l'année 2004 et 2008). Il est nommé Chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres en 2004 et reçoit le Prix de la Sacem en 2012.

Pensionnaire à l’Académie de France à Rome (1993-1994), Éric Tanguy est invité par Henri Dutilleux au Tanglewood Music Center aux États-Unis. Il est compositeur en résidence en Champagne-Ardenne en 1995, à Lille en 1996 et, de 2001 à 2003, à l’Orchestre de Bretagne qui crée plusieurs de ses pièces orchestrales, dont Éclipse (créée sous l'éclipse même de 1999), Incanto (2001), Sinfonietta (2003).

Compositeur prolifique, Éric Tanguy écrit des œuvres solistes, de musique de chambre et concertantes parmi lesquelles un grand nombre sont destinées à son intrument le violon, et au violoncelle. Mstislav Rostropovitch crée en 2001 son Deuxième concerto pour violoncelle aux Flâneries musicales de Reims et le reprend en 2002, à Boston et au Carnegie Hall de New York avec Seiji Ozawa et le Boston Symphony Orchestra.

Quelques pièces vocales sont le fruit de son amitié avec Michel Onfray (Descendues des étoiles, 1998, le Jardin des délices, 1996, Huit Tableaux pour Orphée, 1997), ou Alain Duault, comme la récente œuvre chorale Les mains papillons (2010).

En 2004, son monodrame pour récitant et orchestre, Sénèque, dernier jour est créé à Paris par Michel Blanc et l’Orchestre de Bretagne. Le comédien est aussi l'auteur du livret d'une œuvre scénique, Photo d'un enfant avec une trompette, commande du Théâtre des Bouffes du Nord créée lors de sa saison 2013-2014.


© Ircam-Centre Pompidou, 2013

Sources

Éditions Salabert, Radio France.

Sites Internet

Discographie

  • Éric TANGUY, In Terra Pace ; Évocation ; Invocation ; Quattro Intermezzi ; Poème, Anne Gastinel, Orchestre philharmonique de Radio France, direction : Michel Plasson, Claire Désert, Igor Levit : piano, 1 cd Transart, 2013, TR 172.
  • Éric TANGUY, Sénèque dernier jour, Michel Blanc, Orchestre national de France, direction : Alain Altinoglu, avec Socrate d'Erik Satie, 1 cd Virgin Classics, 2010.
  • Éric TANGUY, Concerto pour violoncelle n° 1 & 2, Anne Gastinel : violoncelle, Orchestre national de France, direction : Alain Altinoglu, 1 cd Naïve, 2007, V5078.
  • Éric TANGUY, « Portraits XXI » : Intrada ; Sinfonietta ; Adagio ; Incanto ; Eclipse ; Quatuors à cordes n° 1 et 2 ; Nocturne ; Capriccio ; Prélude et Rondo ; Further ; Élégie ; Musique pour Ming ; Mélancolie ; Trois esquisses ; Sonata breve ; Prière ; Passacaille ; Sonates n° 1 et 2 ; Études, 3 cds Transart live, 2007, TN152.
  • Éric TANGUY, « Musique de chambre » : Capriccio ; Further ; Mélancolie ; Sonata breve ; Quatuor à cordes n° 2 ; Nocturne ; Trois Esquisses, Nicolas Baldeyrou : clarinette, Sylvia Carredu : flûte, Marina Chiche : violon, Vahan Mardirossian : piano, Jean-Marc Phillips-Varjabedian : violon, Quatuor Rosamonde, Henri Demarquette : violoncelle, 1 cd Transart live, 2006, TR 129.
  • Éric TANGUY, Sonate pour violon et violoncelle, dans « Face à Face », Renaud Capuçon : violon, Gautier Capuçon : violoncelle, avec des œuvres de Johan Halvorsen, Zoltán Kodály, Erwin Schulhoff, Ghys/Servais, 1 cd Virgin Classics, 2003, 5455862.
  • Éric TANGUY, Sinfonietta ; Adagio ; Éclipse ; Incanto, Orchestre de Bretagne, direction : Stefan Sanderling, 1 cd Transart live TR 122.
  • Éric TANGUY, Cinq Litanies, Vincent Warnier : orgue, avec des œuvres de Maurice Duruflé, Thierry Escaich et al., 1 cd Intrada INTRA 003.
  • Éric TANGUY, Sonate pour piano n° 2 ; Passacaille ; Cinq Préludes ; Sonate pour piano n° 1 ; Prélude et Rondo ; Deux Études, Vahan Mardirossian : piano, Henri Demarquette : violoncelle, 1 cd Transart live, 2006, TR 106.
  • Éric TANGUY, Sonata breve, Stéphanie Marie-Degand : violon, avec des œuvres de Heinrich Biber, Jean-Sébastien Bach, Nicolo Paganini, Eugène Ysaye, 1 cd Intrada INTRA 002.
  • Éric TANGUY, Intrada, Orchestre national de France, direction : Pascal Rophé, 1 cd Transart live TR 104.
  • Éric TANGUY, Faustine et les ogres, Christophe Breteloup : vibraphone et glockenspiel, François-Frédéric Guy : piano et célesta, Olivier Baumont : clavecin, Marc Chiron : orgue, André Wilms : récitant, 1 livre-cd Gallimard, coll. « Mes premières découvertes de la musique ».
  • Éric TANGUY, Le Jardin des délices ; Sonate pour piano n° 1 Delphine Collot : soprano, Juliette Hurel : flûte, Henri Demarquette : violoncelle, François-Frédéric Guy : piano, 1 cd Chamade CHCD 5654.
  • Éric TANGUY, Trois Esquisses, Gautier Capuçon : violoncelle, 1 cd AFAA/Radio-France, AFAA 002.
  • Éric TANGUY, Deux Études, Ortwin Stürmer : piano, avec des œuvres de Horatiu Radulescu, Frederic Rzewski, Rodney Sharman, James Dillon, 1 cd Ars Musici AM 1148-2.
  • Éric TANGUY, Un Soleil rêvé, Kammarensemble, 1 cd Live Caprice, CAP 21581.
  • Éric TANGUY, Wadi, Juliette Hurel : flûte, Hélène Couvert : piano, avec des œuvres de Claude Debussy, Pascal Dusapin, Henri Dutilleux, Philippe Hersant, André Jolivet, Olivier Messiaen, 1 cd Naïve, 2002, V4925.
  • Éric TANGUY, Towards, Jean Geoffroy : percussion, 1 cd Skarbo SK 3923.
  • Éric TANGUY, Towards, Jonathan Faralli : percussion, avec des œuvres de Hans Werner Henze, Yoshihisa Taïra, Reginald Smith Brindle, Elliott Carter, John Cage, Karlheinz Stockhausen, 1 cd Arts, 47558-2.
  • Éric TANGUY, Azur C, Pierre-Yves Artaud : flûte, 2e2m, 1 cd 1004.
  • Éric TANGUY, Culte, Pierre-Yves Artaud : flûte, 1 cd EDI PAN, Rome, PAN 3034.

Filmographie

  • Le Désir est partout, film de Michel Onfray, réalisation Hervé White, 52 minutes, France Europe Media.
  • Huit Tableaux pour Orphée, film de Frédéric Delesque, 20 minutes, France Europe Media.
  • Le Journal de la création, rencontres avec Mstislav Rostropovitch et Ivry Gitlis, La Cinquième.
  • Sénèque, dernier jour, film documentaire de Jean-Pierre Devillers, 52 minutes, Viva Productions / Chocolat Glacé / France 2.
  • Un coup de gomme ça ne s'entend pas, film de Céline Melloni, 43 minutes, Vivement Lundi !
  • Concerto dans les étoiles, film de Jean-Louis Dochez, 25 minutes, ACCAN, Caen.

Bibliographie

  • Philippe LE GUILLOU, « Éclipse » et « Une grâce et une blessure vive », dans Déambulations, éditions Pygmalion, Paris, 2004.
  • Michel ONFRAY, « Le sculpteur d'énergie », dans Le Désir d'être un volcan, éditions Grasset, Paris, 1998.
  • Michel ONFRAY, « Le Désir des choses inexistantes » (Lettre à Eric Tanguy), dans Les Vertus de la foudre, éditions Grasset, Paris, 1998.
  • Éric TANGUY, Peter SZENDY, « Un autre ailleurs », entretien, dans Les Cahiers de l'Ircam, n° 4, Paris, 1993.
  • Éric TANGUY, « La Solitude des inventeurs de sons n° 9 », Le Monde de la Musique n° 127, Paris, novembre 1989.
  • Musiques en création, Festival d'Automne à Paris, éditions Contrechamps, Genève, 1989.