mise à jour le 10 November 2020
© Anna Smolka

Martin Smolka

Compositeur tchèque né en 1959 à Prague.

Martin Smolka étudie la composition à l'Académie de Musique de Prague avec Jiri Pauer et Ctirad Kohoutek, et prend des cours particuliers avec Marek Kopelent. Son travail s'inscrit dans la tradition du post-webernisme, du minimalisme, de la microtonalité, de la musique expérimentale américaine et de l'école polonaise. 

En 1983, il fonde l’ensemble Agon avec Miroslav Pudlák et Petr Kofroň, spécialisé dans la musique contemporaine non conventionnelle, dont il est le directeur artistique et le pianiste jusqu'en 1998. L'Ensemble Agon devient un important médiateur de l'avant-garde musicale mondiale sur la scène tchèque, alors dominée par le modernisme d’état en vigueur.

Dans le cadre des projets de l'Ensemble Agon, Martin Smolka mène des recherches sur la musique en quarts de tons écrite par les élèves d'Aloïs Hàba, sur la musique des années 60 à Prague. 

Au cours des années 90, Smolka s'intéresse aux techniques instrumentales et aux sources sonores insolites (instruments désaccordés, gramophones, objets divers jouant le rôle de percussion, instruments et système harmonique créés par Harry Partch, etc) dans le but de styliser les sons naturels et urbains. Il considère certaines de ses compositions datant de cette période comme des "photographies sonores" (par exemple, L'Orch pour L'Orch est en partie une image sonore des bruits nocturnes d'une gare de triage). Il focalise ensuite son travail sur l'incorporation d'éléments de musique traditionnelle, qu'il déforme selon les principes de la microtonalité et qu'il organise selon le mode du collage (Remix, Redream, Reflight).

Martin Smolka reçoit une reconnaissance internationale. De nombreux ensembles lui passent commande (2e2m, le Quatuor Arditti, ou le Neue Vokalisten Stuttgart), et ses œuvres sont jouées dans des festivals tels que le Festival d'Automne de Varsovie (1987), Donaueschingen Musiktage (1992), la Biennale de Berlin (1993 et 1997), Nov-Antiqua à Cologne (1996), Bang-on-a-can-Marathon de New York (1996), et Wittener Tage für Neue Kammermusik (1999). 

En 2003, il enseigne la composition à l'Académie de musique et des arts du spectacle Janáček de Brno.

Martin Smolka est également le co-auteur, avec Petr Kofroň, du livre Graphic Scores and Concepts.

Ses œuvres sont publiées par Breitkopf & Härtel.

 


© Ircam-Centre Pompidou, 2020

Sources

Site du compositeur.

Liens internet

(liens vérifiés en novembre 2020).

Bibliographie sélective

Textes de Martin Smolka
  • Martin SMOLKA, Petr KOFROŇ, Grafické partitury a koncepty [Graphic scores and concepts], audio ego & Miracle 7 & Votobia, Olomouc, 1996 (livre bilingue Tchèque et anglais, accompagné d'un Cd audio).
  • Martin SMOLKA, John Cage, in: HIS Voice 5/2007, p. 22-27.
Textes sur Martin Smolka
  • Petr BAKLA, Martin Smolka. A microsentimental composer, in: Czech Music 3/2005, p. 17-20.
  • Jörn Peter HIEKEL, Kaleidoskopische Komponieren. Wirklichkeitsimpressionen im Werk von Martin Smolka , in: Musica Nova IV-V, Janáčkova akademie múzických umění v Brně, Brno 2002, p. 147-155.
  • Jörn Peter HIEKEL, Der Reiz der Reibungen. Die Musik des Prager Komponisten Martin Smolka , in: Neue Zeitschrift für Musik 2009/6, p. 50-53.
  • Petr KOFROŇ, Smolka, Martin, in: The New Grove Dictionary of Music and Musicians, ed. Stanley Sadie, Macmillan Publishers Limited, London, 2002.
  • Thomas MEYER, Schwejk im Reich der Avantgarde. Der Prager Komponist Martin Smolka , in: Neue Zeitschrift für Musik 2003/3.
  • Reinhard SCHULZ, Der umgestimmte Komponist. Der Prager Komponist Martin Smolka, in: Musik Texte 97, Mai 2003, p. 83-87.

Discographie sélective

  • Martin SMOLKA, Wooden Clouds, dans « Erbe: Neue Werke für Harry Partch Instrumente - Edition MusikFabrik 17 », avec des œuvres de Sampo Haapamäki, Carola Bauckholt, Ensemble MusikFabrik ; Sian Edward, direction, 1 Cd Wergo, 2019, WER 68702.
  • Martin SMOLKA, Poemas de Balcones, SWR Vokalenensemble Stuttgart ; Marcus Creed, direction, 1 Cd Wergo, 2016, WER 73322.
  • Martin SMOLKA, Pianissimo, dans « Angels », avec des œuvres de Liza Lim, Richard Ayres, Rebecca Saunders, Georg Friedrich Haas, Carl Ruggles, Agata Zubel, Martijn Padding, Marco Blaauw, Jimmy Rowles, Michiel Braam : piano, 1 Cd Wergo, 2013, WER 67812.
  • Martin SMOLKA, Rush (Hour in Celestial Streets), dans « Vom Himmel Zur Hölle | From Heaven to Hell - Edition MusikFabrik 3 », avec des œuvres de Mauricio Kagel, Louis Andriessen, Ensemble MusikFabrik ; Peter Rundel, direction, 1 Cd Wergo, 2010, WER 68532.
  • Martin SMOLKA, Semplice, dans « Donaueschinger Musiktage 2006, Vol. 3 », avec une œuvre de Wolfgang Mitterer, Ensemble Recherche ; Freiburger Barockorchester ; Lucas Vis, direction, 1 Cd Neos, 2007, NEOS 10726.
  • Martin SMOLKA, Walden, The Distiller of Celestial Dews, dans « Musica Viva 15 », avec des œuvres de Peter Eötvös, et Bernd Alois Zimmermann, Chor und Symphonieorchester des Bayerischen Rundfunks ; Peter Eötvös, direction, 1 Cd Neos, 2007, NEOS 10705.
  • Martin SMOLKA, Euphorium ; Music for retuned instruments ; Rain, a window, roofs,chimneys, pigeons and so on... ; Ringing, dans « Martin Molka / Agon Orchestra », Orchestre Agon, 1 CD Audio Ego, 1998, 032.