mise à jour le 3 January 2018
© Stefano Corso

Lucia Ronchetti

Compositrice italienne née le 3 février 1963 à Rome.

Lucia Ronchetti étudie le piano, la composition et la musique électronique, notamment avec Sylvano Bussotti et Salvatore Sciarrino. À Paris elle étudie la composition avec Gérard Grisey, puis à l'Ircam où elle suit le Cursus de composition en 1995-1996, avec Tristan Murail. Elle obtient par ailleurs un doctorat en musicologie de l'École pratique des hautes études sous la direction de François Lesure.

Elle est résidente de la Cité internationale des arts de Paris en 1996-1997, de l'Académie Schloss Solitude de Stuttgart en 1999, de la Mac Dowell Colony de Peterborough en 2003, ainsi que du Forum Neues Musiktheater du Staatsoper de Stuttgart. En 2005 elle gagne le Prix Fulbright de la Columbia University de New York. En 2005-2006, elle vit à Berlin grâce à une bourse de la DAAD. Elle est compositrice en résidence à la Corporation of Yaddo dans l'Etat de New York en 2007, au Schloss Werdenberg (Suisse) en 2013, et à la Villa Concordia, Bamberg (Allemagne) en 2016.

Lucia Ronchetti écrit pour tous les effectifs et recourt très souvent à l'électronique. Elle s'inspire des sciences naturelles, de la philosophie – Die Sorge geht über den Fluss, étude d'après Hans Blumenberg (1995) – de la poésie, de la littérature et de la peinture – Ludovico Ariosto, Nicolas Gogol (Die Nase, 1994), Velasquez (Hombre de mucha gravedad pour quatuor vocal et quatuor à cordes, 2002) ou encore Adolf Wölfli (Musikfässli (1994), Zohrn (1994), La violette geante (2012). Elle rend aussi hommage aux compositeurs du passé comme dans Prosopopeia d'après les Musikalische Exequien de Schütz (2009), Lezioni di tenebra, théâtre musical d'après Giasone de Francesco Cavalli, Neumond, opéra de chambre d'après La Flûte enchantée (2012), Opus 100, d'après Schubert (2005), Ravel Unravel d'après Ravel (2012) et Le Palais du silence d'après Claude Debussy (2013).

Après une première période (jusqu'en 1993) consacrée surtout à la musique de chambre (notamment Tremblements de tendresse) Lucia Ronchetti se tourne vers les pièces radiophoniques L'Alibi del Labirinto sur un texte de Toti Scialoja (1993), puis le théâtre musical, s'appuyant sur la littérature italienne du vingtième siècle, Ermanno Cavazzoni, Le tentazioni di Girolamo (1995) et Esame di mezzanotte (2014, Giorgio Manganelli, Pinocchio, una storia parallela (2005), Amore (2002), Luigi Pirandello Sei personaggi in cerca d’autore (2011). Une collaboration avec le poète sud-africain Ivan Vladislavic donne naissance à Rumori da Monumenti (projet i.n.t.o à Johannesbourg, 2008).
 
La théâtralité est inhérente à l'œuvre de la compositrice, y compris dans un ensemble d'œuvres vocales non scéniques sous-titrées « dramaturgies », parfois issue d'une tradition madrigalesque comme dans Anatra al sal (1999) composé pour les Neue Vokalsolisten Stuttgart auxquels elle a destiné de nombreuses œuvres comme Le Voyage d’Urien sur le texte d'André Gide (2008), Pinocchio, una storia parallela (2005), Studio detto dei venti (2010), Der Sonne entgegen, œuvre scénique pour quatorze voix (2007), Blumenstudien, madrigal d'après Gesualdo (2013).
 

Elle reçoit du Semperoper de Dresde la commande d'un grand projet théâtral pour trois saisons : Contrascena (2012), Sub-Plot (2013) et Mise en abyme (2014). Elle compose ensuite plusieurs opéras parmi lesquels Esame di mezzanotte (2015) créé au Nationaltheater Mannheim, Les Aventures de PInocchio (2015) créé par l'ensemble intercontemporain à l'Opéra de Rouen en 2017, et Inferno, créé à l'Oper Frankfurt en 2018. 

Lucia Ronchetti reçoit de nombreux prix. Son opéra de chambre Der Sonne entgegen pour quatorze voix (2006) reçoit le Prix du Fonds Experimentelles Musiktheater NRW 2006, le Prix Music Theater Now de l'International Theater Institut de Berlin en 2008 et le soutien de l'Haupt Stadt Kultur Fonds pour la création de sa nouvelle version au festival Maerzmusik 2010. Elle reçoit le Künstlerinnenpreis de la ville de Heidelberg en 2013

Elle enseigne l'écriture (harmonie, contrepoint, fugue et composition) au conservatoire de Salerno et est conférencière dans de nombreux séminaires en Europe, aux États-Unis, en Amérique latine et à Johannesbourg.


© Ircam-Centre Pompidou, 2018

Sources

Site personnel de Lucia Ronchetti ; Festival Musica, Strasbourg ; Rainer Pöllmann, « Lucia Ronchetti, compostitrice errante », in Osservatorio Nuova musica (voir ressources).

  • Musique électronique / sur support / instruments mécaniques
  • Musique soliste (sauf voix)
  • Musique de chambre
  • Musique instrumentale d'ensemble
  • Musique concertante
  • Musique vocale et instrument(s)
    • scénique Abschlussball théâtre musical, pour soprano, voix, acteurs et bande (2016), 2 h
    • élec scénique Amore théâtre musical en un acte, pour voix de femme, alto et électronique live (2002), 25 mn, Rai Trade
    • Aria da baule dramaturgie pour acteur, soprano et quatuor à cordes (2016), 10 mn, Rai Trade
    • Bassa marea Lied pour voix et harpe (1996)
    • élec scénique Der Sonne entgegen théâtre musical pour quatorze voix, ensemble de cuivres et électronique live (2006-2007, 2009), 1 h 15 mn, Rai Trade
    • scénique Esame di mezzanotte opéra pour acteurs, voix solistes, ensemble vocal, chœur d'enfants, chœur et orchestre (2014), 1 h 40 mn, Rai Trade
    • Florilegium pour ensemble vocal, chœur et orchestre (2013), 30 mn, Rai Trade
    • élec scénique Forward and downward, turning neither to the left nor to the right opéra pour solistes, chœur, orchestre et électronique live (2014), 1 h 30 mn, Rai Trade
    • Hamlet’s Mill dramaturgie pour soprano, basse, alto et violoncelle (2009), 20 mn, Rai Trade
    • Hombre de mucha gravedad dramaturgie sur Las meninas de Velasquez pour quatuor vocal et quatuor à cordes (2002), 15 mn, Durand
    • scénique Inferno opéra, pour acteurs, voix solistes, ensemble vocal, chœur mixte, quatuor à cordes et ensemble de vents et percussions (2017-2018), 1 h 30 mn
    • Lascia ch'io pianga pour soprano et piano (2016), 15 mn, Rai Trade
    • élec scénique Last Desire tragédie en un acte, pour trois voix, alto et électronique live (2004), 50 mn, Rai Trade
    • Le Voyage d’Urien dramaturgie pour ensemble vocal et instrumental (2008), 20 mn, Rai Trade
    • élec scénique Le tentazioni di Girolamo théâtre musical pour récitant, soprano, harpe, contrebasse, bande et éléctronique live (1995), 50 mn, Edipan
    • scénique Les aventures de Pinocchio comédie instrumentale, pour soprano et ensemble (2015), 1 h, Rai Trade
    • Les propos de Shitao pour voix et ensemble (2000), 12 mn, Durand
    • scénique Lezioni di tenebra théâtre musical d'après Giasone de Francesco Cavalli, pour voix solistes, ensemble vocal et instrumental (2010), 1 h 15 mn, Rai Trade
    • élec scénique L’ape apatica jeu concertant pour voix d'enfant, soprano, trombone, deux percussionnistes, chœur d'enfants et électronique (2001), 30 mn, Rai Trade
    • Meines Wartens dramaturgie pour voix parlée et alto (2014), 15 mn, Rai Trade
    • Mise en abyme opéra de chambre pour solistes, ensemble vocal et orchestre de chambre (2014), 1 h about , Rai Trade
    • scénique Narrenschiffe In-transit actions after Sebastian Brant, théâtre musical pour acteurs, voix solistes, orchestre à vent amateur, chœur d'hommes amateur et passants (2010), 40 mn, Rai Trade
    • scénique Neumond opéra de chambre pour jeune public d'après La flûte enchantée de Mozart, pour voix solistes, ensemble vocal et instrumental (2012), 1 h about , Rai Trade
    • scénique Prosopopeia A study of personification, dramaturgie d'après Musikalische Exequien d'Heinrich Schütz, pour ensemble vocal et instrumental (2009-2010), 1 h 15 mn about , Rai Trade
    • scénique Rivale opéra de chambre, pour mezzo-soprano, alto solo et ensemble de cuivres et percussions (2017), 1 h
    • Rumori da monumenti pour voix enregistrée et orchestre de chambre (2015), 15 mn, Rai Trade
    • scénique Sei personaggi in cerca d’autore dramaturgie d'après Luigi Pirandello pour six voix et orchestre (2011), 20 mn, Rai Trade
    • Studio di Urien pour baryton et piano (2013), 10 mn, Rai Trade
    • Sub-Plot Intermezzo pour solistes et continuo (2013), 20 mn about , Rai Trade
  • Musique vocale a cappella

Discographie

  • Lucia RONCHETTI, « Drammaturgie » : Pinocchio, una storia parallela ; Hombre de mucha gravedad ; Hamlet’s Mill, Neue Vocalsolisten Stuttgart, Quatuor Arditti, 1 cd Kairos  2012, 0013232KAI.
  • Lucia RONCHETTI, « Lezioni di Tenebra », Katia Guedes : soprano, Daniel Gloger : contre-ténor, Vocalconsort Berlin, Jens Schubbe, PMCE (Parco della Musica Contemporanea Ensemble), direction : Tonino Battista, 1 cd Parco della Musica Records, 2012, enregistrement live.
  • Lucia RONCHETTI, « Xylocopa violacea » : Xylocopa violacea Il sonno di Atys ; Interlude I for tape ; Studi profondi ; Interlude II for tape ; Last desire cadenza, Barbara Mauer : alto,  Reinhold Braig : électronique live, 1 cd Stradivarius, 2011, STR 33869.
  • Lucia RONCHETTI, Anatra al sal, dans « Alles Theater », Neue Vocalsolisten Stuttgart, avec des œuvres de Georges Aperghis, Manuel Hidalgo, Luciano Berio, Paolo Perazzani, Carola Beauckholt, 1 cd Stradivarius, 2004, STR 33680.
  • Lucia RONCHETTI, « Portrait » : Schriffbruch mit Zuschauer ; Pinocchio, una storia parallela ; Il sonno di Ays, Reinhold Braig : électronique live, Andreas Fischer : basson, Barbara Mauer : alto, Martin Nagy : ténor, Daniel Gloger : contre-ténor, Guillermo Anzorena : baryton, Neue Vocalsolisten Stuttgart, Rundfunk-Sinfonieorchester, direction : Roland Kluttig, 1 cd Stradivarius, 2007, STR 33772. 
  • Lucia RONCHETTI, Talia, dans « Italian news, Freon Ensemble », Keiko Orikawa : voix, Ensemble Freon, direction : Stefano Cardi, avec des œuvres de Vito Palumbo, francesco Antonioni, Carla Magnan et Carla Rebora, Mauro Cardi, Fabrizio De Rossi Re, 1 cd Rai Trade edizioni, 2006, RTE 012 RTC.

Bibliographie

Voir la liste complète sur le site de Lucia Ronchetti, http://www.luciaronchetti.com/en/text-by-and-on-lucia-ronchetti-interviews-in-english-italian-french-and-german/p6-98

  • Guido BARBIERI, « Ask the Darkness: a prologue to the opera / Chiedi alle tenebre: un prologo all'opera », livret du cd « Lezioni di Tenebra », 2012.
  • Guido BARBIERI, « Zeremonielle Theatralität / Teatralità del cerimoniale », in Takte, février 2010, sur Prosopopeia).
  • Sandro CAPPELLETTO, « Bizarre Poetik / Poetica del bizzarro », in Takte, février 2005.
  • Mario GAMBA, « Lucia Ronchetti », in Manifesto, cd Xylocopa violacea, Stradivarius, 2011.
  • Clemens HAUSTEIN, « Von den Verwirrungen der Liebe », in Berliner Zeitung, 26 février 2011, sur Lezioni di Tenebra.
  • Alban Nikolai HERBST, « Die Dschungel. Anderswelt », sur albannikolaiherbst.twoday.net [sur Last Desire], 2011.
  • Daniele MARTINO, « Girotondo contemporaneo », in Il Giornale della Musica, 4 février 2012 (sur Sei personaggi in cerca d'autore).
  • Stefano NARDELLI, « La voce spezzata dei naufraghi d'Occidente », in Il Giornale della Musica, avril 2007.
  • Rainer PÖLLMANN, « Lucia Ronchetti, compostitrice errante », in Osservatorio Nuova musica, février 2011.
  • Rainer PÖLLMANN, « Das Geheimnis der Lucia Ronchetti / The secret of Lucia Ronchetti / Il segreto di Lucia Ronchetti », catalogue Rai Trade, 2009.
  • Lucia RONCHETTI, « The Hearing Subject », in Design of the (In-)Human, Akademie Schloss Solitude, 2010.
  • Lucia RONCHETTI, « Studio di un labirinto acustico », in Enciclopedia delle Arti Contemporanee, Electa 2010 (sur la Wölfli-Kantata de Georges Aperghis).
  • Lucia RONCHETTI, « Über die Linie », in Programmheft Maerzmusik, mars 2010 (sur On Der Sonne entgegen).
  • Lucia RONCHETTI, « Nel ventre della città-cataclisma », in Il Giornale della Musica, mai 2008 (sur Rumori da Monumenti).
  • Lucia RONCHETTI, « Albertine, the sound of a verbal universe / Albertine, der Klang eines verbalen Universums », in Programmheft Maerzmusik, 2008.
  • Lucia RONCHETTI, « Last desire, A Tragedy in one Act », in Forum Neues Musiktheater, Staatsoper Stuttgart, 2005.
  • Lucia RONCHETTI, « Zu Geographishes Heft », in Programmheft Wien Modern, 2001.
  • Vincenzo SANTARCANGELO, « Lucia Ronchetti », in Rockerilla, sur le cd Xylocopa violacea, Stradivarius, 2011.
  • Christian SCHÜTTE, « Spiel mit der Finsternisin », in Zeitschrift für Musiktheater und Oper, 29 mai 2011, [sur Lezioni di Tenebra].
  • Rainer WAGNER, « Medeas folgenreiches Blind Date », in Hannoversche Allgemeine Zeitung, 31 mai 2011 (sur Lezioni di Tenebra).
  • Doris WEBERBERGER, « Lucia Ronchetti : Drammaturgie », in Osterreichische Musikzeitschrift, vol. 68, Issue 1, 2013.
  • Robin WILL, « Spectral baroque », in seatedovation.blogspot.com, mars 2011 [sur Lezioni di Tenebra].

Lien Internet

(liens vérifiés en janvier 2018).