mise à jour le 12 February 2013
© Viviane Purdom

Wolfgang Rihm

Compositeur allemand né le 13 mars 1952 à Karlsruhe.

Wolfgang Rihm commence à composer dès son plus jeune âge. Il étudie tout d'abord à l'académie de musique de sa ville natale avec Eugen Werner Velte, Wolfgang Fortner et Humphrey Searle.

En 1970, il assiste au cours d’été de Darmstadt puis, durant la même décennie, continue à suivre l’enseignement de Karlheinz Stockhausen à Cologne et de Klaus Huber, et Hans Heinrich Eggebrecht à Fribourg. Il enseigne lui-même la composition à la Hochschule für Musik de Karlsruhe de 1973 à 1978, à partir de 1978 à Darmstadt et à l'académie de musique de Munich à partir de 1981. En 1985, il succède à Eugen Werner Velte au poste de professeur de composition de l'académie de musique de Karlsruhe. Il est alors nommé membre du comité consultatif de l'institut Heinrich Strobel, de la radio SWR Baden-Baden. De 1984 à 1989, il est aussi coéditeur du journal musical Melos et conseillé musical de l'opéra national de Berlin.

Rihm mène une très prolifique carrière de compositeur – aujourd'hui son catalogue compte presque quatre cent opus –, courronnée de prix comme le Stuttgart Prize en 1974, le prix de la ville de Mannheim en 1975, de Berlin en 1978, le prix Bach de la ville de Hambourg en 2000, le prix Ernst von Siemens en 2003, la médaille du mérite de Baden-Württemberg en 2008, le Lion d'or de la Biennale de Venise en 2010 et l'Ordre du mérite allemand en 2011.

D’abord marqué par les compositions de Feldman, Webern et Karlheinz Stockhausen, puis par Wilhelm Killmayer, Lachenmann et Nono, à qui il dédicace plusieurs de ses œuvres, Rihm dévoile une personnalité fortement portée par les arts plastiques et la littérature. En 1978 est créé Jakob Lenz, opéra de chambre d’après l’histoire de Georg Büchner et Michael Früling. En 1983, Die Hamletmaschine, fruit d’une collaboration avec Heiner Müller, reçoit le prix Liebermann. Rihm rédige lui-même le livret de ses opéras Oedipus (1987), d’après Sophocle, Hölderlin, Nietzsche et Müller,  Die Eroberung von Mexico (1991) d’après Artaud, et, d'après Nietzsche, Dionysos Eine Opernphantasie (2009-2010). Ces dernières années voient aussi les créations théâtrales du monodrame Proserpina (2008) et des opéras Das Gehege (2006), Drei Frauen (2009).

Plusieurs thèmes sont développés sous la forme d'ensemble d'œuvres, notamment le cycle Chiffre (1982-1988), les cinq pièces symphoniques Vers une symphonie-fleuve (1992-2001) ou Über die Linie, sept pièces solistes ou concertantes (1999-2006), Séraphin (1992-2011) comprenant des pièces de musique de chambre Étude pour Séraphin jusqu'à des concertos pour ensemble et orchestre Concerto "Séraphin" (2006-2008) et "Séraphin"-Symphonie (1993-2011), ainsi que des œuvres  théâtrales Séraphin expérience de théâtre (1993-1996), Séraphin III (2006-2007). En 2012, il achève le cycle pour orchestre Nähe fern 1-4.


© Ircam-Centre Pompidou, 2013

Sources

  • Universal Edition
  • Josef Häusler, Grove Music Online, ed. L. Macy, Oxford University Press 2007
  • Festival Ars Musica
  • Ensemble Sospeso

Par Martin Kaltenecker

Quand Wolfgang Rihm fit sensation en 1974 avec une pièce d’orchestre intitulée Morphonie/Sektor IV, vaste paysage musical contrasté où s’entrechoquaient gestes mahlériens, éruptions violentes, accords classés, échos du post-romantisme, tous portés par une énergie expressionniste, il fut enrôlé aussitôt dans une esthétique désignée par l’étiquette de « Nouveau Romantisme » ou « Nouvelle Simplicité ». Même si Rihm voulait également en finir avec un académisme sériel et le grand bariolage stylistique des années 1970, il a souvent protesté contre cette réduction à un projet réactionnaire de « retour à », tout comme qu’il récusait la simplicité du minimal art des Américains. Ses références et ses admirations comprennent aussi bien Killmayer que Gruppen de Stockhausen, Boulez et Feldman, Varèse et Lachenmann. Il revendiquait le droit de superposer et de multiplier les allusions, sans aucunement tomber dans un art citationnel ; aucune œillère ne devait restreindre le champ des affects, aucune technique d’écriture être exclue d’emblée : la « musique est un art profondément anarchique », un « art sans concept », et on ne doit pas l’écrire en mettant ses « gants beurre frais 1 ». Compositeur extrêmement cultivé, qui écrit avec précision, ayant fait des études de musicologie (ce qui permettrait d’avoir « une cave et un grenier »), Rihm se réfère volontiers à une tradition littéraire et philosophique du pathos – Hölderlin, Nietzsche, Artaud, Heidegger, Jünger, Botho Strauss ou Durs Grünbein. Sa musique aussi donne l’impression de vouloir aller partout, pour entrer en contact et toucher toute musique déjà écrite, tout aimer (et d'ailleurs être aimé de tous), de tout faire son miel : dans Musik für drei Streicher, c’est le désir de disposer librement de tous les matériaux harmoniques possibles et d’une rhétorique clairement influencée par Beethoven et par Bartók ; dans Sotto voce, nocturne pour piano et petit orchestre, la possibilité d’une harmonie suave et fin-de-siècle.

Composer répond chez Rihm à une poussée « végétative », la musique étant le langage d'un corps. Chacune de ces œuvres est comme un phénomène naturel, représentation d'une force intransitive, obstinée. « J'ai la vision d'un grand bloc de musique qui est en moi. Chaque composition est à la fois une partie de ce bloc et une physionomie précise à sculpter. Afin de voir qui je suis, je dois couper dans ma propre chair, m’ouvrir, demander à un miroir ce qu'il voit ». Ou encore, à propos des fonctions harmoniques : « Elles ne constituent plus des hiérarchies ; c'est le compositeur lui-même qui devient la tonique (puisque son corps articule par avance le son fondamental de la musique qu'il écrit) ». La pièce musicale représente ainsi (ou coïncide avec) le comportement de ce corps imaginaire qui évolue et qui s’est affranchi de toute norme ou tout plan : « D’un point de vue musical, la structure et la construction sont affaire d’une respiration plus libre et non pas d’un laboratoire mieux organisé ».

L’écoute des œuvres de Rihm ne peut que valider les descriptions que lui-même propose de ce projet esthétique. L’œuvre est le lieu d'une réinvention ad hoc ; Rihm se réfère toujours au jaillissement inanalysable de la « prose musicale » du Schönberg d'Erwartung, à Debussy, à la musique-mosaïque de Janácek (auquel il fait allusion dans le Quatrième quatuor), ou encore la « musique informelle » imaginée par Adorno. « Je cherche dans la musique non tant un lien logique qu'une vibration entre des signes (des signes isolés et non posés en vue de cette vibration et de ce lien). En inventant la musique, je dois me tenir (avec mon écriture, ma notation, mes antennes sensorielles, mon corps) près de là d’où sourd la musique. Donc pas d'échafaudages, de plans, de jeux structurels ». En lieu et place de grilles ou de schémas structurels, plusieurs tables de travail, sur lesquelles sont ouvertes différentes partitions en cours, réceptacles d'un flot d'idées musicales qui ne s'interrompt guère.

Cette idée « d’une musique libertaire et anarchique, libidinale, escapiste, ludique et dionysienne » rejaillit sur la conception de la forme. « La pièce qui naît est la recherche articulée de cette pièce » dit le compositeur. « J'ai toujours été fasciné par l'idée qu'une œuvre, surtout musicale, qui se déploie dans le temps, qui résulte du temps, représente également le chemin qu’on parcourt pour la trouver. L'œuvre non seulement comme résultat final, mais comme chemin vers sa genèse – voilà qui m'a toujours ému ».

Paradoxalement, ce qui consolide la forme est sa fuite en avant ou une sorte de tâtonnement lent ; elle « ne doit pas être une construction, mais un terroir – labyrinthe à moitié enfoui, aux trajets obscurs, en contact avec ces forces profondes que l'on entend par exemple dans Frage, « impulsions crachées par le fond même des sons, qui mettent en branle une action sombre qui se déroule dans des couloirs obscurs ». À chaque fois donc, c’est le flux que le compositeur revendique contre la forme, l'interruption qui peut détruire à tout moment ce qui se figeait, la « mutation » qui fait dévier une forme prévisible, l’absence de directionalité comme projet, car « nous devons apprendre à comprendre l'absence de but comme un enrichissement de nos possibilités artistiques. L'absence de but est un état sérieux, et il faut une imagination extrême pour lui rendre justice ».

La question de la tonalité doit alors être déconstruite ou dés emphatisée par la traversée de zones musicales parfois hétérogènes. « La tonalité n'est rien qu'un cas particulier de l'harmonie ; je veux dire que dans la série des harmoniques naturels, il y a tous les types d'intervalles, y compris les valeurs intermédiaires, microtonales. Je n’ai jamais vraiment composé de la musique tonale, mais je n'ai pas exclu les premiers rapports d'intervalles fournis par les harmoniques, je ne les ai pas éliminés, j’ai accepté comme matériau de la pensée musicale l’ensemble des proportions ». Ce rapport à la tonalité est pourtant fait d’attirance et de répulsion ; Rihm l’a comparée un jour à la graisse (le matériau de Joseph Beuys), réservoir d’énergie et trace de vie, mais aussi déchet et substance morte, molle et infiniment malléable. En 1986, il soutient qu’ « un accord classé mais sans fonction tonale, sans une hiérarchie de degrés, ne relève pas de la tonalité, alors qu’une réexposition dans une composition électro-acoustique restaure une pensée tonale ». Il ne faut pas prendre la partie pour le tout, un accord pour le système entier ; en revanche, il y a « une rythmique tonale et je dirais même une conception tonale de la forme, qui s’exprime surtout par la symétrie ou un dualisme trop équilibré », aspects que Rihm élimine consciencieusement. Il y aura ainsi, à l'intérieur même d’une pièce comme à l’échelle de son œuvre entière, un pôle tonal toujours visité – la grande scansion maniaque de l'accord de mi bémol majeur à la fin du Klavierstück VII ou le style post-romantique (entre Mahler, Schreker et Karl Amadeus Hartmann) de Vers une symphonie-fleuve, pôle représenté parfois par des citations (Beethoven dans le Troisième quatuor).

Une autre stratégie anti-académique ou anti-statique consiste à considérer chaque œuvre comme virtuellement inachevée : on peut toujours ajouter une couche nouvelle, du relief, des empâtements, d'autres figures. Ce sont les Übermalungen, les recouvrements (comme on en trouve chez des peintres contemporains, Arnulf Rainer ou Sigmar Polke). « Cette technique de recouvrement, on peut la comparer d'une certaine manière au contrafactum ; ce sont des processus qui existent aussi bien dans la musique du Moyen Âge que dans la peinture contemporaine : des parties ou un ensemble sont transposés vers un nouvel état par recouvrement, l’ajout d'une couche, ou, en musique, quand une couche est isolée, confrontée avec une nouvelle, la partie nouvelle étant à son tour opposé à un ensemble inventé, le troisième combiné par la suite avec le premier, etc. »

Parfois, dit le compositeur, « dans l'atelier, des pièces (finies, incomplètes - qui peut le savoir ?) se tiennent les unes à côtés des autres, sans intention, et il apparaît d'un coup qu'on pourrait les relier », ajouter « alluvions, développements, excroissances ». La comparaison picturale est à relever : Rihm parle souvent d'un travail manuel, tactile, concret, il se veut sculpteur, il enlève et rajoute de la matière : sur la partition imprimée de Kolchis, Rihm trace une nouvelle portée où sont inscrits les gestes du cor anglais, clarinette basse et alto du futur Frage. Parfois, une pièce se trouve placée a posteriori au centre d'un cycle, au rebours de la chronologie (Pol-Kolchis-Nucleus) Avec et nunc II il s’agit de l’augmentation d’une pièce antérieure ; avec von weit, de la paraphrase d'une pièce pour violon et piano (Antlitz), définie par le compositeur comme Umschreibung : littéralement une « périphrase » ou « transcription », mais qui évoque aussi l’image de l'artiste tournant autour (« um ») d'un objet. De façon plus boulézienne, Chiffre II, lui-même écho d'une pièce pour piano et ensemble, met en branle l’idée d'un cycle entier ; Chiffre III reposera sur une logique d'expansion du matériau, une musique de film pour Le Chien andalou qui sera modifiée afin de s’intégrer dans l’ensemble, puis sera « ponctuée » par des pièces autonomes Pause et Bild, et culmine dans Chiffre VII qui reprend l'effectif de la seconde, qu'elle cite en deux endroits. Enfin, les différentes Jagden et Formen ont été en fondues en un tout immense. La pièce d’origine, Gejagte Form est « ouverte, brisée, l'introduction aux bois vient seulement au bout de cinq minutes maintenant, elle est précédée d'une texture de cordes qui continue sous elle, au fond comme un contrepoint. Puis il y a des parties tout à fait nouvelles et imbriquées etc., elles-mêmes recouvertes, c'est tout un travail de déchirure, d'écartement, de biffure, de transparence ou d'abrasion, un processus multiforme. »

Si la forme est recherche d’elle-même (toujours esquissée cependant, comme le montrent les exemples étudiés par Joachim Brügge), qu’est-ce qui fait tenir ensemble ce trajet, et même lui confère une force expressive indéniable ? C’est sans doute une gestion du temps qui fait participer l’auditeur à une avancée intelligible, à travers des gestes toujours isolés et clairement dessinés ; ils ne reflètent jamais eux-mêmes l’indécision du geste global mais sont au contraire comme des microformes qui « posent une vibration », des éclats ou des concrétions qui condensent l’ancienne rhétorique expressionniste. Un « laconisme disert » (Josef Häusler) sous-tend la succession bien réglée d’un rituel qui nous permet de suivre la transformation lente de motifs ou de textures caractéristiques qui ressortent puis disparaissent. À propos d’un lied du cycle Hölderlin-Fragmente, Reinhold Brinkmann a montré l’existence d’une hiérarchie de « sons isolés », de motifs (ici la seconde bémol/do) qui par leur retour produisent un réseau lâche en établissant des points de référence (même des « quasi-toniques »), une cohérence a minima qui laisse pourtant subsister à dessein des espaces vides. La gestion des couleurs participe à la même clarté du trajet. Rihm assemble souvent des effectifs disparates où la percussion ponctue le parcours ou crée une surprise : deux grands tambours dans le dernier lied du Wölfli-Liederbuch ; tam-tam au début et à la toute fin de Siebengestalt pour orgue ; woodbocks dans le Septième quatuor ; bref contre-chant de papiers froissés dans le Huitième quatuor. Certains instruments ne jouent pas pendant des sections entières, et permettent une focalisation sur une couleur particulière (quatrième section de Chiffre IV où l'effectif restreint, clarinette, violoncelle et piano, doit sonner comme un quasi-orchestre). De même, à la fin de Frage, un étrange postlude aux sons crépusculaires et presque dénaturés (par l'utilisation d'unissons dans des registres fragiles) coupe le grand travail volcanique. À cela s’ajoute la traversée de types formels reconnaissables parce que puisés dans la tradition, tels la battaglia (Dixième quatuor), le chant accompagné (le concerto Gesungene Zeit est une immense ligne de violon étirée), la canzona, le Abgesang, l’éruption expressive, martelée, la chasse, ou des passages rythmés dont le swing rappelle parfois le jazz. Si « l’arche formelle » doit donc apparaître comme toujours menacée par la rupture, son parcours obéit aussi à des dispositions rhétoriques éprouvées, qui laissent l’auditeur libre de se laisser emporter avant tout par les couleurs et les affects.


  1. Les citations de ce texte sont extraites des écrits de Rihm (voir ressources documenaires) ainsi que d’un entretien réalisé par l’auteur pour France Culture en 2002.

Sources

© Ircam-Centre Pompidou, 2008

  • Musique soliste (sauf voix)
  • Musique de chambre
    • 1. Streichquartett pour quatuor à cordes (1970), 8 minutes, Universal Edition
    • 1. Streichtrio pour trio à cordes (1968), Inédit
    • 10. Streichquartett pour quatuor à cordes (1993-1997), 15 minutes, Universal Edition
    • 11. Streichquartett pour quatuor à cordes (1998-2010), 35 minutes, Universal Edition
    • 12. Streichquartett pour quatuor à cordes (2000-2001), 15 minutes, Universal Edition
    • 13. Streichquartett pour quatuor à cordes (2011), 20 minutes, Universal Edition
    • 2. Streichquartett pour quatuor à cordes (1970), 13 minutes, Breitkopf & Härtel
    • 3. Streichquartett Im Innersten, pour quatuor à cordes (1976), 30 minutes, Universal Edition
    • 4. Streichquartett pour quatuor à cordes (1980-1981), 17 minutes, Universal Edition
    • 5. Streichquartett Ohne Titel, pour quatuor à cordes (1981-1983), 27 minutes, Universal Edition
    • 6. Streichquartett Blaubuch, pour quatuor à cordes (1984), 45 minutes, Universal Edition
    • 7. Streichquartett Veränderungen (1985), 17 minutes, Universal Edition [note de programme]
    • 8. Streichquartett pour quatuor à cordes (1987-1988), 15 minutes, Universal Edition
    • 9. Streichquartett Quartettsatz (1992-1993), 25 minutes, Universal Edition [note de programme]
    • Am Horizont Stille Szene, pour violon, violoncelle et accordéon (1991), 5 minutes, Universal Edition
    • Antlitz Zeichnung, pour violon et piano (1992-1993), 12 minutes, Universal Edition
    • BONUS Quintette d'anniversaire (2001), 3 minutes, Universal Edition
    • Canzona pour quatre altos (1982), 25 minutes, Universal Edition
    • Canzona nuova pour cinq altos (1982-2006), 30 minutes, Universal Edition
    • Chiffre IV pour clarinette basse, violoncelle et piano (1983-1984), 9 minutes, Universal Edition [note de programme]
    • Deploration pour flûte, violoncelle et percussion (1973), 12 minutes, Universal Edition
    • Drei Vorspiele zu einer Insel pour flûte, violon et percussion (2003), 5 minutes, Universal Edition
    • Duomonolog pour violon et violoncelle (1986-1989), 10 minutes, Universal Edition
    • Dyade pour violon et contrebasse (2010-2011), 12 minutes, Universal Edition
    • En plein air pour flûte, clarinette, harpe et quatuor à cordes (2004-2005), 13 minutes, Universal Edition
    • Epilog pour quintette à cordes (2012-2013), 15 minutes, Universal Edition
    • Fetzen pour quatuor à cordes (1999), 3 minutes, Universal Edition
    • Fetzen 2 pour quatuor à cordes (2002), 4 minutes, Universal Edition
    • Fetzen 3 pour accordéon et quatuor à cordes (2002), 4 minutes, Universal Edition
    • Fetzen 4 pour alto et accordéon (2004), 4 minutes, Universal Edition
    • Fetzen 5 pour accordéon et quatuor à cordes (2004), 3 minutes, Universal Edition
    • Fetzen 6 pour accordéon et quatuor à cordes (2004), 2 minutes, Universal Edition
    • Fetzen 7 pour accordéon et quatuor à cordes (2000-2004), 5 minutes, Universal Edition
    • Fetzen 8 pour accordéon et quatuor à cordes (2004), 4 minutes, Universal Edition
    • Fremde Szene I pour violon, violoncelle et piano (1982), 10 minutes, Universal Edition
    • Fremde Szene I - III essais pour trio, première série, pour violon, violoncelle et piano (1982-1984), 45 minutes, Universal Edition
    • Fremde Szene II Charakterstück, pour violon, violoncelle et piano (1982-1983), 20 minutes, Universal Edition
    • Fremde Szene III pour violon, violoncelle et piano (1983-1984), entre 10 minutes et 15 minutes, Universal Edition
    • Gegenstück trio, pour saxophone contrebasse, percussion et piano (2006), 12 minutes, Universal Edition
    • Gesangsstück Eine Triophantasie, pour clarinette, violon et piano (2002), 30 minutes, Universal Edition
    • Grave in memoriam Thomas Kakuska, pour quatuor à cordes (2005), 12 minutes, Universal Edition
    • Grund-Riss étude pour clarinette contrebasse, trombone contrebasse et saxophone contrebasse (2006), 10 minutes, Universal Edition
    • Hekton pour violon et piano (1972), 9 minutes, Breitkopf & Härtel
    • In nuce pour alto, violoncelle et contrebasse (1994), 4 minutes, Universal Edition
    • Interscriptum duo pour quatuor à cordes et piano (2000-2002), 15 minutes, Universal Edition
    • Klavierstück Nr. 3 pour piano à quatre mains (1971-1999), 10 minutes, Breitkopf & Härtel
    • Kleiner Walzer pour clarinette, violoncelle et piano 4 mains (2004), Universal Edition
    • Maske pour deux pianos (1985), 11 minutes, Universal Edition
    • Mehrere kurze walzer pour piano à quatre mains (1979-1988), 12 minutes, Universal Edition
    • Musik für drei Streicher pour violon, alto et violoncelle (1977), Universal Edition
    • Paraphrase pour violoncelle, percussion et piano (1972), 18 minutes, Universal Edition
    • Phantom und Eskapade Stückphantasien pour violon et piano (1993-1994), 17 minutes, Universal Edition
    • Protokoll - ein Traum pour six violoncelles (1987), 5 minutes, Universal Edition
    • Quartettstudie pour quatuor à cordes (2003-2004), 13 minutes, Universal Edition
    • Quintett für Bläser pour quintette à vent (2003), 23 minutes, Universal Edition
    • Schrift-Um-Schrift pour deux pianos et deux percussionnistes (1993-2007), 30 minutes, Universal Edition
    • Sextett pour clarinette, cor et quatuor à cordes (2012), 25 minutes, Universal Edition
    • Siebengestalt pour orgue et tam-tam (1974), 15 minutes, Universal Edition
    • Sine nomine I étude pour cinq cuivres (1985), 9 minutes, Universal Edition [note de programme]
    • Streichquartett pour quatuor à cordes (1968), 10 minutes, Universal Edition
    • Streichquartett in g pour quatuor à cordes (1966), 22 minutes, Universal Edition
    • Streichtrio pour trio à cordes (1971-1972), 9 minutes, Breitkopf & Härtel
    • Streichtrio (2) (1969), Inédit
    • Stück pour trois percussionnistes (1988-1989), 4 minutes, Universal Edition
    • Sätze für zwei Klaviere pour deux pianos (1970), Inédit
    • élec Trio pour violoncelle, piano, percussion et bande magnétique (1970), Inédit
    • Trio pour violon, violoncelle et piano (1972), 9 minutes, Breitkopf & Härtel
    • Tristesse d'une étoile pour quatuor à cordes (1971), 4 minutes, Universal Edition
    • Verzeichnung - Studie pour alto, violoncelle et contrebasse (1986), 8 minutes, Universal Edition
    • Vier Studien zu einem Klarinettenquintett pour clarinette et quatuor à cordes (2002), 40 minutes, Universal Edition
    • Von weit Antlitz, version umschrieben, pour violoncelle et piano (1993), 12 minutes, Universal Edition
    • Zwischen den Zeilen pour quatuor à cordes (1991), 3 minutes, Universal Edition
    • Zwischenblick: « Selbsthenker! » pour quatuor à cordes (1983-1984), 5 minutes, Universal Edition
    • Über Schrift pour deux pianos (1992-2003), 30 minutes, Universal Edition
    • Über die Linie VI pour flûte alto, violon et violoncelle (2004), 15 minutes, Universal Edition
  • Musique instrumentale d'ensemble
    • - Et nunc 1 pour vents et percussions (1992), 20 minutes, partition retirée du catalogue
    • - Et nunc II pour vents et percussions (1992-1993), 25 minutes, Universal Edition
    • 1. Symphonie pour orchestre (1969), 25 minutes, Universal Edition
    • 2. Symphonie premier et dernier mouvement, pour grand orchestre (1975), 15 minutes, Universal Edition
    • Abgewandt 1 pour ensemble (1989), 7 minutes, Universal Edition
    • Abgewandt 2 Music in memoriam Luigi Nono (troisième essai) pour quatorze instrumentistes (1990), 16 minutes, Universal Edition
    • Abkehr Aufzeichnung, pour grand orchestre (1985), 8 minutes, Universal Edition
    • Abschieds-Marsch pour quatre trompettes, trois trombones et percussion (1987), 2 minutes, Universal Edition
    • Adagio Variations pour cordes (1969), 15 minutes, Universal Edition
    • Auf- und Wiederhören Ein verabschiedender Walzer für Manfred Reichert, pour ensemble (2007), 8 minutes, Universal Edition
    • Aufzeichnung: Dämmerung und Umriss pour grand orchestre (1985-1986), 11 minutes, Universal Edition
    • Augenblick pour douze violoncellistes (1992), 10 minutes, Universal Edition
    • Bild (eine Chiffre) pour neuf instrumentistes (1984), 9 minutes, Universal Edition [note de programme]
    • Blick Ein Klangbild, pour orchestre (1987-1988), 17 minutes, Universal Edition
    • Blick auf Kolchis pour ensemble (2002), 15 minutes, Universal Edition
    • Brahmsliebewalzer Walzer 2, pour orchestre (1985-1988), 7 minutes, Universal Edition
    • Bruchstück « Die Vorzeichen » fragment de Die Eroberung von Mexico, pour orchestre (1988-1989), 8 minutes, Universal Edition
    • Cantus Firmus musique in memoriam Luigi Nono, premier essai, pour quatorze instrumentistes (1990), 4 minutes, Universal Edition
    • Chiffre II Silence to be beaten, pour quatorze instrumentistes (1983), 14 minutes, Universal Edition [note de programme]
    • Chiffre III pour douze instrumentistes (1983), 10 minutes, Universal Edition [note de programme]
    • Chiffre V pour orchestre (1984), 8 minutes, Universal Edition [note de programme]
    • Chiffre VI pour huit instrumentistes (1985), 6 minutes, Universal Edition [note de programme]
    • Chiffre VII pour ensemble (1985), 15 minutes, Universal Edition [note de programme]
    • Chiffre VIII pour huit instrumentistes (1985-1988), 4 minutes, Universal Edition [note de programme]
    • Chiffre-Zyklus pour ensemble (1982-1988), 1 h 15 mn, Universal Edition [note de programme]
    • Compresenze Umrisse und Eingriffe, pour grand orchestre (1985-1987), 15 minutes, Universal Edition
    • Concertino pour orchestre à cordes (1967), Inédit
    • Concerto "Séraphin" pour ensemble (2006-2008), 56 minutes, Universal Edition
    • Concetti pour ensemble (1971), Inédit
    • Cuts and dissolves esquisses pour orchestre (1976), 17 minutes, Universal Edition [note de programme]
    • Danse Ein Orchesterstenogramm, pour orchestre (1987), 5 minutes, Universal Edition
    • Das Lesen der Schrift quatre pièces pour orchestre (2001-2002), 17 minutes, Universal Edition
    • Dis-Kontur pour grand orchestre (1974-1984), 22 minutes, Universal Edition
    • Drei Walzer pour orchestre (1979-1988), 17 minutes, Universal Edition
    • Drängender Walzer Walzer 3, pour orchestre (1986-1987), 5 minutes, Universal Edition
    • Dunkles Spiel pour petit orchestre (1988-1990), 15 minutes, Universal Edition
    • Dämmerung Aufzeichnung, pour grand orchestre (1985), 5 minutes, Universal Edition
    • Ernster Gesang pour orchestre (1996), 13 minutes, Universal Edition
    • Erscheinung Skizze über Schubert, pour neuf cordes et piano ad libitum (1978), 14 minutes, Universal Edition
    • Erste Abgesangsszene pour orchestre (1979), 9 minutes, Universal Edition
    • Fantasia op. 4 pour orchestre à cordes avec piano obligé (1969-1970), 8 minutes, Universal Edition
    • Figur pour quatre trombones contrebasse, harpe et percussion (1989), 3 minutes, Universal Edition
    • Form / Zwei Formen pour ensemble en quatre groupes de cinq instrumentistes, deuxième version (1993-1994), 9 minutes, Universal Edition
    • Fusées pour ensemble (1984), 4 minutes, Universal Edition
    • Fünfte Abgesangsszene première version, pour orchestre (1979), 12 minutes, Universal Edition
    • Gedrängte Form pour ensemble (1995-1998), 6 minutes, Universal Edition
    • Gejagte Form pour orchestre, première version (1995-1996), 13 minutes, Universal Edition
    • Gejagte Form pour ensemble, seconde version (1995-2002), 15 minutes, Universal Edition
    • Im Anfang pour orchestre (1998-2000), 18 minutes, Universal Edition
    • In Frage pour ensemble (1999-2000), 17 minutes, Universal Edition
    • In-Schrift pour orchestre (1995), 20 minutes, Universal Edition
    • Ins Offene... pour orchestre, première version (1990), 22 minutes, Universal Edition
    • Ins Offene... pour orchestre, seconde version (1990-1992), 27 minutes, Universal Edition
    • Jagden und Formen pour orchestre (1995-2001, 2007-2008), 1 h, Universal Edition
    • Johann Strauß (fils), Unter Donner und Blitz arrangement de la Polka op. 324 pour petit ensemble (1982), 4 minutes, Universal Edition
    • Kalt octuor (1991), 8 minutes, Universal Edition
    • Kein Firmament pour quatorze instrumentistes (1988), 35 minutes, Universal Edition
    • Klangbeschreibung I pour trois groupes orchestraux (1982-1987), 25 minutes, Universal Edition
    • Klangbeschreibung III pour grand orchestre (1984-1987), 43 minutes, Universal Edition
    • Kolchis pour cinq instrumentistes (1991), 5 minutes, Universal Edition
    • Ländler version pour treize cordes (1979), 10 minutes, Universal Edition
    • Magma pour grand orchestre (1973), 15 minutes, Universal Edition
    • Music-Hall-Suite pour petit ensemble (1979), 6 minutes, Universal Edition
    • Nach-Schrift Eine Chiffre, pour ensemble (1982-2004), 10 minutes, Universal Edition
    • Nachtordnung sept fragments pour quinze cordes (1976), 15 minutes, Universal Edition
    • Nature morte - Still alive esquisse pour treize cordes (1979-1980), 9 minutes, Universal Edition
    • Nucleus pour treize instrumentistes (1996), 7 minutes, Universal Edition
    • Nähe fern 1 pour orchestre (2011), 10 minutes, Universal Edition
    • Nähe fern 1-4 Eine Symphonie, pour orchestre (2011-2012), 51 minutes, Universal Edition
    • Nähe fern 2 pour orchestre (2011), 14 minutes, Universal Edition
    • Nähe fern 3 pour orchestre (2011), 14 minutes, Universal Edition
    • Nähe fern 4 pour orchestre (2011-2012), 13 minutes, Universal Edition
    • Pol pour six instrumentistes (1995), 6 minutes, Universal Edition
    • Pol seconde version, pour treize instrumentistes (1996), 6 minutes, Universal Edition
    • Pol - Kolchis - Nucleus pour ensemble (1996), 18 minutes, Universal Edition
    • Ricercare musique in memoriam Luigi Nono, deuxième essai, pour quatorze instrumentistes (1990), 9 minutes, Universal Edition
    • Schattenstück Tongemälde, pour orchestre (1982-1984), 18 minutes, Universal Edition
    • Schwarzer und roter Tanz poème dansé pour grand orchestre, fragment tiré de Tutuguri (1982-1983), 16 minutes, Universal Edition
    • Schwebende Begegnung pour orchestre (1989), 13 minutes, Universal Edition
    • Sechs Sätze für Streichorchester pour orchestre à cordes (1969-1970), Inédit
    • Segmente pour orchestre à cordes (1971), 10 minutes, Breitkopf & Härtel
    • Sehnsuchtswalzer Walzer 1 pour orchestre (1979-1981), 5 minutes, Universal Edition
    • Serenata pour orchestre à cordes (1968), Inédit
    • Sphäre nach Studie pour six instrumentistes (1994-2002), 30 minutes, Universal Edition
    • Sphäre um Sphäre pour ensemble (1992-2003), 30 minutes, Universal Edition
    • Spiegel und Fluss Nachspiel und Vorspiel, pour orchestre (1999), 22 minutes, Universal Edition
    • Splitter esquisse orchestrale sur Oedipus (1987), 12 minutes, Universal Edition
    • Spur esquisse orchestrale (1984-1985), 10 minutes, Universal Edition
    • Sub-Kontur pour orchestre (1974-1975), 27 minutes, Universal Edition
    • Séraphin-Sphäre pour ensemble (1993-1996, 2006), 20 minutes, Universal Edition
    • Trakt pour orchestre (1971), 9 minutes, Breitkopf & Härtel
    • Tutuguri I musique d'après Antonin Artaud pour orchestre (1981), 13 minutes, Universal Edition
    • Tutuguri II musique d'après Antonin Artaud pour grand orchestre (1981-1982), 10 minutes, Universal Edition
    • Tutuguri III musique d'après Antonin Artaud pour orchestre (1981), 10 minutes, Universal Edition
    • Tutuguri IV musique d'après Antonin Artaud pour grand orchestre et récitant ad libitum (1981-1982), 12 minutes, Universal Edition
    • Tutuguri VI (Kreuze) musique d'après Antonin Artaud, pour six percussionnistes (1981), 35 minutes, Universal Edition [note de programme]
    • Two Other Movements pour orchestre, première version (2004), 38 minutes, Universal Edition
    • Umfassung musique in memoriam Luigi Nono, quatrième essai, pour orchestre en deux groupes (1990), 16 minutes, Universal Edition
    • Umriss Aufzeichnung, pour grand orchestre (1985-1986), 6 minutes, Universal Edition [note de programme]
    • Unbenannt I pour orchestre (1986), 18 minutes, Universal Edition
    • Unbenannt II pour orchestre (1987), 20 minutes, Universal Edition
    • Unbenannt III pour orchestre (1989-1990), 20 minutes, Universal Edition
    • Ungemaltes Bild pour orchestre (1989-1990), 13 minutes, Universal Edition
    • Variationen I pour orchestre (1969), Inédit
    • Variationen III pour orchestre (1970), Inédit
    • Variazioni Variationen II, pour orchestre (1969-1970), Inédit
    • Verborgene Formen pour ensemble (1995-1997), 15 minutes, Universal Edition
    • Vers une Symphonie fleuve pour orchestre (1992-1995), 25 minutes, Universal Edition
    • Vers une Symphonie fleuve II pour orchestre (1992-1995), 15 minutes, Universal Edition
    • Vers une Symphonie fleuve III pour orchestre (1992-1995), 25 minutes, Universal Edition
    • Vers une Symphonie fleuve IV pour orchestre (1997-1998, 2000, 2012), 30 minutes, Universal Edition
    • Verwandlung musique pour orchestre (2002), 15 minutes, Universal Edition
    • Verwandlung 2 musique pour orchestre (2005), 20 minutes, Universal Edition
    • Verwandlung 3 musique pour orchestre (2007-2008), 10 minutes, Universal Edition
    • Verwandlung 4 musique pour orchestre (2008), 16 minutes, Universal Edition
    • Vorgefühle pour orchestre (1984), 8 minutes, Universal Edition
    • Will Sound pour ensemble (2005-2006), 7 minutes, Universal Edition
    • Will Sound More pour ensemble (2005-2011), 10 minutes, Universal Edition
    • Will Sound More Again pour ensemble (2005-2011), 18 minutes, Universal Edition
    • Étude pour Séraphin pour cuivres et percussions (1991-1992), 23 minutes, Universal Edition
  • Musique concertante
    • "Concerto" Dithyrambe, pour quatuor à cordes et orchestre (2000), 30 minutes, Universal Edition
    • "Séraphin"-Symphonie pour ensemble et orchestre (1993-2011), 56 minutes, Universal Edition
    • Bratschenkonzert pour alto et orchestre (1979-1983), 20 minutes, Universal Edition
    • COLL'ARCO quatrième musique pour violon et orchestre (2007-2008), 30 minutes, Universal Edition
    • Canzona per sonare 'Über die Linie' V, pour trombone alto et deux groupes d'orchestre (2002), 22 minutes, Universal Edition
    • Chiffre I pour piano et sept instruments (1982), 8 minutes, Universal Edition [note de programme]
    • Die Stücke des Sängers musique pour harpe et ensemble (2000-2001, 2008), 17 minutes, Universal Edition
    • Dritte Doppelgesang pour clarinette, alto et orchestre (2004), 32 minutes, Universal Edition
    • Dritte musik pour violon et orchestre (1993), 20 minutes, Universal Edition
    • Erste Doppelgesang musique pour alto, violoncelle et orchestre (1980), 15 minutes, Universal Edition
    • Faltet die Sternhaut pour trombone et orchestre de chambre (1969), Inédit
    • Gebild pour trompette piccolo, deux percussionistes et cordes (1982-1997), 9 minutes, Universal Edition
    • Gesungene Zeit musique pour violon et orchestre (1991-1992), 25 minutes, Universal Edition
    • Kammerkonzert pour orchestre à cordes et trois instruments à cordes solistes (1968), Inédit
    • Konzert pour piano et huit instrumentistes (1969), 6 minutes, Universal Edition
    • Konzert in einem Satz pour violoncelle et orchestre (2005-2006), 25 minutes, Universal Edition
    • La lugubre gondola / Das Eismeer musique in memoriam Luigi Nono cinquième essai, pour deux groupes d'orchestre et deux pianos (1990-1992), 17 minutes, Universal Edition
    • La musique creuse le ciel musique pour deux pianos et grand orchestre (1977-1979), 30 minutes, Universal Edition
    • Lichtes Spiel Ein Sommerstück, pour violon et ensemble (2009), 18 minutes, Universal Edition
    • Lichtzwang musique in memoriam Paul Celan, pour violon et orchestre (1975-1976), 18 minutes, Universal Edition
    • Male über Male pour clarinette et ensemble à cordes (2000-2003), 15 minutes, Universal Edition
    • Male über Male 2 pour clarinette et ensemble (2000-2008), 20 minutes, Universal Edition
    • Marsyas rhapsodie pour trompette, percussion et orchestre, seconde version (1998-1999), 16 minutes, Universal Edition
    • Monodram pour violoncelle et orchestre (1982-1983), 17 minutes, Universal Edition
    • Musik für Klarinette und Orchester Über die Linie II, pour clarinette et orchestre (1999), 37 minutes, Universal Edition
    • Musik für Oboe und Orchester pour hautbois et orchestre (1993-1995, 2002), 12 minutes, Universal Edition
    • Psalmus pour basson et orchestre (2007), 20 minutes, Universal Edition
    • Sektor IV aus 'Morphonie' pour quatuor à cordes soliste et orchestre (1972-1973), 40 minutes, Breitkopf & Härtel
    • Sotto voce Notturno pour piano et orchestre de chambre (1999), 14 minutes, Universal Edition
    • Sotto voce 2 Capriccio pour piano et orchestre de chambre (2007), 17 minutes, Universal Edition
    • Sphere Kontrafaktur mit Klavier-Gegenkörper, pour piano, vents et percussion (1992-1994), 25 minutes, Universal Edition
    • Styx und Lethe musique pour violoncelle et orchestre (1997-1998), 22 minutes, Universal Edition
    • Unbenannt IV pour orgue et orchestre (2002-2004), 25 minutes, Universal Edition
    • Versuchung Hommage à Max Beckmann, pour violoncelle et ensemble (2008-2009), 25 minutes, Universal Edition
    • Zeichen I - Doubles une musique pour deux solistes et deux groupes orchestraux (1981), 16 minutes, Universal Edition
    • Zweite Bratschenkonzert Über die Linie IV, pour alto et orchestre (2000-2002), 32 minutes, Universal Edition
    • Zweiter Doppelgesang musique pour clarinette, violoncelle et orchestre (1981-1983), 15 minutes, Universal Edition
  • Musique vocale et instrument(s)
    • "Dämmrung senkte sich von oben" pour baryton et orchestre (2004-2012), 4 minutes, Universal Edition
    • ...fleuve V (omnia tempus habent) pour mezzo-soprano, baryton et orchestre (1997-2000), 1 h 20 mn, Universal Edition
    • 3. Symphonie pour soprano, baryton, chœur mixte et grand orchestre (1976-1977), 1 h 07 mn, Universal Edition
    • Abendlang pour voix et orchestre à cordes (1969), Inédit
    • Abschiedsstücke pour voix de femme et ensemble (1993), 20 minutes, Universal Edition
    • Akt étude pour soprano et quatuor à cordes (2006), 18 minutes, Universal Edition
    • Akt und Tag deux études pour soprano et quatuor à cordes (2006), 24 minutes, Universal Edition
    • Alexanderlieder pour mezzo-soprano, baryton et piano (1975-1976), 12 minutes, Universal Edition
    • An Bálint pour récitant et trio avec piano (2007), Universal Edition
    • Andere Schatten scène musicale pour voix solistes, récitant, chœur mixte et orchestre (1985), 25 minutes, Universal Edition
    • Apokryph chant pour baryton et piano (1997), 3 minutes, Universal Edition
    • Aria/Ariadne Szenarie pour soprano et orchestre de chambre (2001), 30 minutes, Universal Edition
    • Astralis Über die Linie III, pour petit chœur, violoncelle et deux timbales (2001), 25 minutes, Universal Edition
    • Bildlos / Weglos pour sept voix de femmes et orchestre (1990-1991), 15 minutes, Universal Edition
    • Bildnis: Anakreon poèmes et fragments d'après Mörike, pour ténor et quatre instruments (2004), 9 minutes, Universal Edition
    • Brentano-Phantasie sept poèmes pour soprano ou ténor et piano (2002), 30 minutes, Universal Edition
    • Communio (Lux aeterna) tiré de Requiem der Versöhnung, pour contralto, voix d'enfant, grand chœur mixte et ensemble (1995), 6 minutes, Universal Edition
    • scénique Das Gehege scène nocturne, pour soprano, mime et orchestre (2004-2005), 45 minutes, Universal Edition
    • Das Namenlose pour soprano, clarinette et piano (2006), 12 minutes, Universal Edition
    • Das rot six poèmes pour soprano ou ténor et piano (1990), 17 minutes, Universal Edition
    • Der Maler träumt Ein Traum-Gesicht von Max Beckmann, pour baryton et ensemble (2008-2009), 15 minutes, Universal Edition
    • Deus Passus Passions-Stücke nach Lukas, pour soliste, chœur mixte et orchestre (1999-2000), 1 h 40 mn, Universal Edition
    • Deutsches Stück mit Hamlet pour mezzo-soprano, baryton et orchestre (1997-1998), 30 minutes, Universal Edition
    • élec scénique Die Eroberung von Mexico Musiktheater (1987-1991), 2 h, Universal Edition
    • élec scénique Die Hamletmaschine Musiktheater en cinq parties (1983-1986), 1 h 30 mn, Universal Edition
    • Dies Oratorio, pour voix solistes, deux récitants, chœur d'enfants, chœur parlé, chœur mixte, grand orgue et orchestre (1984), 35 minutes, Universal Edition
    • scénique Dionysos Eine Opernphantasie (2009-2010), 2 h 30 mn, Universal Edition
    • Diptychon pour soprano et orchestre (2006-2007), 18 minutes, Universal Edition
    • scénique Drei Frauen théâtre musical en trois monodrames, pour soprano dramatique, ténor et orchestre (2001-2009), 1 h 35 mn, Universal Edition
    • Drei Gedichte von Monique Thoné pour voix médium et piano (1997), 3 minutes, Universal Edition
    • Drei Hölderlin-Gedichte pour soprano (ou ténor) et piano (2004), 8 minutes, Universal Edition
    • Drei Lieder pour voix et piano (1967), Inédit
    • Drei späte Gedichte von Heiner Müller pour contralto et orchestre (1998-1999), 18 minutes, Universal Edition
    • Dritte Abgesangsszene pour baryton et orchestre (1979-1980), 20 minutes, Universal Edition
    • Départ pour chœur mixte, chœur parlé et vingt-deux instrumentistes (1988), 7 minutes, Universal Edition [note de programme]
    • ET LUX pour quatuor vocal et quatuor à cordes (2009), 1 h, Universal Edition
    • Eine Stimme 1-3 pour mezzo-soprano et ensemble (2004-2005), 15 minutes, Universal Edition
    • scénique Eine Strasse, Lucile scène pour soprano et orchestre (2011), 16 minutes, Universal Edition
    • Eins und doppelt fünf Lieder aus dem Zwielicht, pour baryton et piano (2004), 15 minutes, Universal Edition
    • Ende der Handschrift pour chant et piano (1999), 25 minutes, Universal Edition
    • Ernster Gesang mit Lied pour voix medium et orchestre (1997), 18 minutes, Universal Edition
    • Europa nach dem letzten Regen onze poèmes pour soprano, contralto, ténor et orchestre (2003), 48 minutes, Universal Edition
    • scénique Faust und Yorick opéra de chambre (1976), 50 minutes, Universal Edition
    • Frage pour voix de femme et ensemble (1999-2000), 40 minutes, Universal Edition
    • Franz Schubert, Der Wanderer D 489 pour voix medium à grave et orchestre, instrumentation de Wolfgang Rihm (1997), 4 minutes, Universal Edition
    • Frau / Stimme pour soprano et orchestre avec soprano (1989), 20 minutes, Universal Edition
    • Fremdes Licht pour soprano, violon, clarinette et orchestre de chambre (2006), 30 minutes, Universal Edition
    • Fünf Abgesangsszenen pour mezzo-soprano, baryton et orchestre (1979-1981), 1 h 22 mn, Universal Edition
    • Fünfte Abgesangsszene pour mezzo-soprano, baryton et orchestre, seconde version (1979-1983), 18 minutes, Universal Edition
    • Geheimer block pour quatre voix solistes, chœur, orgue et orchestre (1989), 20 minutes, Universal Edition
    • Gesänge pour voix et piano (1968-1971), 20 minutes, Universal Edition
    • Goethe-Lieder pour ténor et piano (2004-2007), 30 minutes, Universal Edition
    • Goethe-Lieder pour baryton et piano (2004-2007), 30 minutes, Universal Edition
    • Harzreise im Winter pour baryton et piano (2012), 13 minutes, Universal Edition
    • Heine zu "Seraphine" sept poèmes pour voix et piano (2006), 17 minutes, Universal Edition
    • Hervorgedunkelt cinq poèmes pour mezzo-soprano et ensemble (1974), 12 minutes, Universal Edition
    • Hölderlin-Fragmente première version, pour chant et piano (1976-1977), 10 minutes, Universal Edition
    • Hölderlin-Fragmente seconde version, pour voix et orchestre (1977), 10 minutes, Universal Edition
    • In doppelter Tiefe pour deux voix de femme et orchestre (1999), 28 minutes, Universal Edition
    • Insula felix pour deux voix solistes, chœur et orchestre de chambre (2003), 30 minutes, Universal Edition
    • scénique Jakob Lenz opéra de chambre (1977-1978), 1 h 15 mn, Universal Edition
    • Klangbeschreibung II Innere Grenze, pour quatre voix, cinq vents et six percussionnistes (1986-1987, 2012-2013), 35 minutes, Universal Edition [note de programme]
    • Kolonos deux fragments d'Hölderlin d'après Sophokles, pour contralto ou contreténor et orchestre de chambre (2008), 13 minutes, Universal Edition
    • Konzertarie Telepsychogramm, pour mezzo-soprano et grand orchestre (1975), 12 minutes, Universal Edition
    • Lavant-Gesänge cinq poèmes pour contralto et piano (2000-2001), 20 minutes, Universal Edition
    • Lenz-Fragmente cinq poèmes, seconde version, pour voix et orchestre (1980), 10 minutes, Universal Edition
    • Lenz-Frangmente cinq poèmes, première version, pour ténor et piano (1980), 15 minutes, Universal Edition
    • Lied pour voix médium et orchestre (1997), 5 minutes, Universal Edition
    • Lowry-lieder pour voix et orchestre (1982-1987), 25 minutes, Universal Edition
    • Maximum est unum pour contralto, quatre sopranos, deux chœurs mixtes, orchestre et orgue (1996), 35 minutes, Universal Edition
    • Mein Tod. Requiem in memoriam Jane S. pour soprano et grand orchestre (1988-1989), 35 minutes, Universal Edition
    • Memoria 3 Requiem-Bruchstücke, pour voix d'enfant, contralto, chœur et orchestre (1994-2004), 15 minutes, Universal Edition
    • Mnemosyne pour soprano et ensemble (2006-2009), 8 minutes, Universal Edition
    • Nachtwach pour huit voix, chœur mixte SATB, quatre trombones et un woodblock joué par le chef (1987-1988), 12 minutes, Universal Edition
    • Nebendraußen pour baryton et piano (1998), 18 minutes, Universal Edition
    • Neue Alexanderlieder cinq poèmes d'Ernst Herbeck, pour baryton et piano (1979), 12 minutes, Universal Edition
    • O meine Seele war ein Wald Lied sur un texte Else Lasker-Shüler, pour mezzo-soprano, contralto, harpe, alto, violoncelle et contrebasse (1994), 4 minutes, Universal Edition
    • O notte pour baryton et ensemble (1975), 7 minutes, Universal Edition
    • élec scénique Oedipus Musiktheater en deux parties (1986-1987), 1 h 33 mn, Universal Edition
    • Penthesilea Monolog pour soprano dramatique et orchestre (2005), 20 minutes, Universal Edition
    • scénique Proserpina monodrame pour soprano, chœur et ensemble (2008), 1 h 15 mn, Universal Edition
    • Psalm 64 pour soprano, chœur mixte et ensemble (1968), Inédit
    • QUID EST DEUS Cantata Hermetica, pour chœur et orchestre (2007), 33 minutes, Universal Edition
    • Raumauge Schlussmonolog des Prometheus, pour chœur mixte et cinq percussionnistes (1986, 1993, 1994), 4 minutes, Universal Edition
    • Requiescat pour voix et quatre instruments (1969), Inédit
    • Responsorium pour voix de femme et ensemble (1997), 7 minutes, Universal Edition
    • Rilke: 4 Gedichte pour ténor et piano (2000), 25 minutes, Universal Edition
    • Rilke: 4 Gedichte pour voix et orchestre (2000-2004), 25 minutes, Universal Edition
    • Samothrake pour soprano et orchestre (2011), 15 minutes, Universal Edition
    • Sechs Gedichte von Friedrich Nietzsche pour baryton et piano (2001), 25 minutes, Universal Edition
    • Sechs Lieder pour voix et orchestre (1968), Inédit
    • Sicut cervus desiderat ad fontes aquarum pour soprano et ensemble (1970), 9 minutes, Universal Edition
    • Solo e pensoso deux sonnets de Petrarque, pour baryton (ou ténor), alto et harpe (2004), 9 minutes, Universal Edition
    • Stille Feste pour chœur et orchestre (2012), 40 minutes, Universal Edition
    • Stilles Stück pour baryton et huit instruments à cordes (2000), 8 minutes, Universal Edition
    • Stilles Stück 2 pour baryton lyrique ou ténor, cor et cordes (2003), 10 minutes, Universal Edition
    • Symphonie "Nähe fern" pour baryton et orchestre (2011-2012), 55 minutes, Universal Edition
    • élec scénique Séraphin expérience de théâtre, premier état (1994), 1 h 10 mn, Universal Edition
    • élec Séraphin expérience de théâtre, second état (1993-1996), 1 h 10 mn, Universal Edition
    • scénique Séraphin III Jan Fabre: I am a Mistake, pour récitante, deux chanteurs et quatorze instruments (2006-2007), 1 h 10 mn, Universal Edition
    • Trigon pour voix de femme et ensemble (1993-1999), 30 minutes, Universal Edition
    • élec scénique Tutuguri Poème dansé, ballet pour grand orchestre, chœur sur bande magnétique et récitant (1980-1982), 2 h, Universal Edition
    • Umhergetrieben, aufgewirbelt Nietzsche-Fragmente, pour mezzo-soprano, baryton, chœur mixte et flûte (1981), 24 minutes, Universal Edition
    • Umsungen pour baryton et huit instruments (1984), 30 minutes, Universal Edition
    • Vier Gedichte aus "Atemwende" pour voix et piano (1973), 12 minutes, Universal Edition
    • Vier Gedichte von Peter Härtling pour voix médium et piano (1993), 10 minutes, Universal Edition
    • Vier späte Gedichte von Friedrich Rückert pour voix medium et piano (2008), 12 minutes, Universal Edition
    • Vierte Abgesangsszene pour mezzo-soprano et orchestre (1979-1980), 15 minutes, Universal Edition
    • Vigilia pour six voix et ensemble (2006), 1 h 05 mn, Universal Edition
    • Was aber - pour deux voix de femme et orchestre (1986), 9 minutes, Universal Edition
    • Wortlos deux pièces pour voix (silencieuse) et piano (2007), 3 minutes, Universal Edition
    • Wölfli-Lieder seconde version de Wölfli-Liederbuch, pour baryton-basse et orchestre (1981-1982), 10 minutes, Universal Edition
    • Wölfli-Liederbuch pour baryton-basse et piano (et deux grosses caisses ad libitum) (1980-1981), 15 minutes, Universal Edition
    • Zu singen d'après Mnemosyne (première version), pour soprano et clarinette (2006), 8 minutes, Universal Edition
    • Zwei Sprüche nach Texten von Friedrich Schiller pour baryton et piano (2005), 10 minutes, Universal Edition
    • Zwei kleine Lieder pour voix medium et piano (2009), 7 minutes, Universal Edition
    • Zwei lieder auf texte von Oskar Loerke pour soprano et cinq cordes graves (1968), 7 minutes, Universal Edition
    • Zweite Abgesangsszene pour voix medium et orchestre (1979), 20 minutes, Universal Edition
  • Musique vocale a cappella
  • 2013
    • Epilog pour quintette à cordes, 15 minutes, Universal Edition
  • 2012
  • 2011
  • 2010
    • 11. Streichquartett pour quatuor à cordes, 35 minutes, Universal Edition
    • scénique Dionysos Eine Opernphantasie, 2 h 30 mn, Universal Edition
  • 2009
    • Der Maler träumt Ein Traum-Gesicht von Max Beckmann, pour baryton et ensemble, 15 minutes, Universal Edition
    • scénique Drei Frauen théâtre musical en trois monodrames, pour soprano dramatique, ténor et orchestre, 1 h 35 mn, Universal Edition
    • ET LUX pour quatuor vocal et quatuor à cordes, 1 h, Universal Edition
    • Lichtes Spiel Ein Sommerstück, pour violon et ensemble, 18 minutes, Universal Edition
    • Mnemosyne pour soprano et ensemble, 8 minutes, Universal Edition
    • Versuchung Hommage à Max Beckmann, pour violoncelle et ensemble, 25 minutes, Universal Edition
    • Zwei kleine Lieder pour voix medium et piano, 7 minutes, Universal Edition
  • 2008
    • COLL'ARCO quatrième musique pour violon et orchestre, 30 minutes, Universal Edition
    • Concerto "Séraphin" pour ensemble, 56 minutes, Universal Edition
    • Kolonos deux fragments d'Hölderlin d'après Sophokles, pour contralto ou contreténor et orchestre de chambre, 13 minutes, Universal Edition
    • Male über Male 2 pour clarinette et ensemble, 20 minutes, Universal Edition
    • scénique Proserpina monodrame pour soprano, chœur et ensemble, 1 h 15 mn, Universal Edition
    • Verwandlung 3 musique pour orchestre, 10 minutes, Universal Edition
    • Verwandlung 4 musique pour orchestre, 16 minutes, Universal Edition
    • Vier späte Gedichte von Friedrich Rückert pour voix medium et piano, 12 minutes, Universal Edition
  • 2007
    • An Bálint pour récitant et trio avec piano, Universal Edition
    • Auf- und Wiederhören Ein verabschiedender Walzer für Manfred Reichert, pour ensemble, 8 minutes, Universal Edition
    • Diptychon pour soprano et orchestre, 18 minutes, Universal Edition
    • Goethe-Lieder pour ténor et piano, 30 minutes, Universal Edition
    • Goethe-Lieder pour baryton et piano, 30 minutes, Universal Edition
    • Psalmus pour basson et orchestre, 20 minutes, Universal Edition
    • QUID EST DEUS Cantata Hermetica, pour chœur et orchestre, 33 minutes, Universal Edition
    • Schrift-Um-Schrift pour deux pianos et deux percussionnistes, 30 minutes, Universal Edition
    • Sotto voce 2 Capriccio pour piano et orchestre de chambre, 17 minutes, Universal Edition
    • scénique Séraphin III Jan Fabre: I am a Mistake, pour récitante, deux chanteurs et quatorze instruments, 1 h 10 mn, Universal Edition
    • Wortlos deux pièces pour voix (silencieuse) et piano, 3 minutes, Universal Edition
  • 2006
    • Akt étude pour soprano et quatuor à cordes, 18 minutes, Universal Edition
    • Akt und Tag deux études pour soprano et quatuor à cordes, 24 minutes, Universal Edition
    • Canzona nuova pour cinq altos, 30 minutes, Universal Edition
    • Das Namenlose pour soprano, clarinette et piano, 12 minutes, Universal Edition
    • Fremdes Licht pour soprano, violon, clarinette et orchestre de chambre, 30 minutes, Universal Edition
    • Gegenstück trio, pour saxophone contrebasse, percussion et piano, 12 minutes, Universal Edition
    • Grund-Riss étude pour clarinette contrebasse, trombone contrebasse et saxophone contrebasse, 10 minutes, Universal Edition
    • Heine zu "Seraphine" sept poèmes pour voix et piano, 17 minutes, Universal Edition
    • Konzert in einem Satz pour violoncelle et orchestre, 25 minutes, Universal Edition
    • Sieben Passions-Texte pour six voix, 33 minutes, Universal Edition
    • Vigilia pour six voix et ensemble, 1 h 05 mn, Universal Edition
    • Will Sound pour ensemble, 7 minutes, Universal Edition
    • Zu singen d'après Mnemosyne (première version), pour soprano et clarinette, 8 minutes, Universal Edition
    • Über die Linie VII pour violon, 20 minutes, Universal Edition
  • 2005
  • 2004
    • Bildnis: Anakreon poèmes et fragments d'après Mörike, pour ténor et quatre instruments, 9 minutes, Universal Edition
    • Drei Hölderlin-Gedichte pour soprano (ou ténor) et piano, 8 minutes, Universal Edition
    • Dritte Doppelgesang pour clarinette, alto et orchestre, 32 minutes, Universal Edition
    • Eins und doppelt fünf Lieder aus dem Zwielicht, pour baryton et piano, 15 minutes, Universal Edition
    • Fetzen 4 pour alto et accordéon, 4 minutes, Universal Edition
    • Fetzen 5 pour accordéon et quatuor à cordes, 3 minutes, Universal Edition
    • Fetzen 6 pour accordéon et quatuor à cordes, 2 minutes, Universal Edition
    • Fetzen 7 pour accordéon et quatuor à cordes, 5 minutes, Universal Edition
    • Fetzen 8 pour accordéon et quatuor à cordes, 4 minutes, Universal Edition
    • Kleiner Walzer pour clarinette, violoncelle et piano 4 mains, Universal Edition
    • Memoria 3 Requiem-Bruchstücke, pour voix d'enfant, contralto, chœur et orchestre, 15 minutes, Universal Edition
    • Nach-Schrift Eine Chiffre, pour ensemble, 10 minutes, Universal Edition
    • Quartettstudie pour quatuor à cordes, 13 minutes, Universal Edition
    • Rilke: 4 Gedichte pour voix et orchestre, 25 minutes, Universal Edition
    • Solo e pensoso deux sonnets de Petrarque, pour baryton (ou ténor), alto et harpe, 9 minutes, Universal Edition
    • Two Other Movements pour orchestre, première version, 38 minutes, Universal Edition
    • Unbenannt IV pour orgue et orchestre, 25 minutes, Universal Edition
    • Über die Linie VI pour flûte alto, violon et violoncelle, 15 minutes, Universal Edition
  • 2003
  • 2002
  • 2001
  • 2000
    • "Concerto" Dithyrambe, pour quatuor à cordes et orchestre, 30 minutes, Universal Edition
    • ...fleuve V (omnia tempus habent) pour mezzo-soprano, baryton et orchestre, 1 h 20 mn, Universal Edition
    • Auf einem anderen Blatt pour piano, 3 minutes, Universal Edition
    • Deus Passus Passions-Stücke nach Lukas, pour soliste, chœur mixte et orchestre, 1 h 40 mn, Universal Edition
    • Frage pour voix de femme et ensemble, 40 minutes, Universal Edition
    • Im Anfang pour orchestre, 18 minutes, Universal Edition
    • In Frage pour ensemble, 17 minutes, Universal Edition
    • Rilke: 4 Gedichte pour ténor et piano, 25 minutes, Universal Edition
    • Stilles Stück pour baryton et huit instruments à cordes, 8 minutes, Universal Edition
    • Vier Male pièces pour clarinette en la, 16 minutes, Universal Edition
  • 1999
  • 1998
  • 1997
  • 1996
    • Ernster Gesang pour orchestre, 13 minutes, Universal Edition
    • Gejagte Form pour orchestre, première version, 13 minutes, Universal Edition
    • Maximum est unum pour contralto, quatre sopranos, deux chœurs mixtes, orchestre et orgue, 35 minutes, Universal Edition
    • Nucleus pour treize instrumentistes, 7 minutes, Universal Edition
    • Pol seconde version, pour treize instrumentistes, 6 minutes, Universal Edition
    • Pol - Kolchis - Nucleus pour ensemble, 18 minutes, Universal Edition
    • élec Séraphin expérience de théâtre, second état, 1 h 10 mn, Universal Edition
    • Séraphin-Sphäre pour ensemble, 20 minutes, Universal Edition
  • 1995
  • 1994
    • Form / Zwei Formen pour ensemble en quatre groupes de cinq instrumentistes, deuxième version, 9 minutes, Universal Edition
    • In nuce pour alto, violoncelle et contrebasse, 4 minutes, Universal Edition
    • Nachstudie pour piano, 25 minutes, Universal Edition
    • O meine Seele war ein Wald Lied sur un texte Else Lasker-Shüler, pour mezzo-soprano, contralto, harpe, alto, violoncelle et contrebasse, 4 minutes, Universal Edition
    • Phantom und Eskapade Stückphantasien pour violon et piano, 17 minutes, Universal Edition
    • Sphere Kontrafaktur mit Klavier-Gegenkörper, pour piano, vents et percussion, 25 minutes, Universal Edition
    • élec scénique Séraphin expérience de théâtre, premier état, 1 h 10 mn, Universal Edition
  • 1993
  • 1992
    • - Et nunc 1 pour vents et percussions, 20 minutes, partition retirée du catalogue
    • Augenblick pour douze violoncellistes, 10 minutes, Universal Edition
    • Gesungene Zeit musique pour violon et orchestre, 25 minutes, Universal Edition
    • Ins Offene... pour orchestre, seconde version, 27 minutes, Universal Edition
    • La lugubre gondola / Das Eismeer musique in memoriam Luigi Nono cinquième essai, pour deux groupes d'orchestre et deux pianos, 17 minutes, Universal Edition
    • Étude pour Séraphin pour cuivres et percussions, 23 minutes, Universal Edition
  • 1991
    • Am Horizont Stille Szene, pour violon, violoncelle et accordéon, 5 minutes, Universal Edition
    • Bildlos / Weglos pour sept voix de femmes et orchestre, 15 minutes, Universal Edition
    • élec scénique Die Eroberung von Mexico Musiktheater, 2 h, Universal Edition
    • Kalt octuor, 8 minutes, Universal Edition
    • Kolchis pour cinq instrumentistes, 5 minutes, Universal Edition
    • Zwischen den Zeilen pour quatuor à cordes, 3 minutes, Universal Edition
  • 1990
    • Abgewandt 2 Music in memoriam Luigi Nono (troisième essai) pour quatorze instrumentistes, 16 minutes, Universal Edition
    • Cantus Firmus musique in memoriam Luigi Nono, premier essai, pour quatorze instrumentistes, 4 minutes, Universal Edition
    • Das rot six poèmes pour soprano ou ténor et piano, 17 minutes, Universal Edition
    • Dunkles Spiel pour petit orchestre, 15 minutes, Universal Edition
    • Ins Offene... pour orchestre, première version, 22 minutes, Universal Edition
    • Quo me rapis pour deux chœurs SATB ou huit voix solistes, 11 minutes, Universal Edition
    • Ricercare musique in memoriam Luigi Nono, deuxième essai, pour quatorze instrumentistes, 9 minutes, Universal Edition
    • Umfassung musique in memoriam Luigi Nono, quatrième essai, pour orchestre en deux groupes, 16 minutes, Universal Edition
    • Unbenannt III pour orchestre, 20 minutes, Universal Edition
    • Ungemaltes Bild pour orchestre, 13 minutes, Universal Edition
  • 1989
    • Abgewandt 1 pour ensemble, 7 minutes, Universal Edition
    • Bruchstück « Die Vorzeichen » fragment de Die Eroberung von Mexico, pour orchestre, 8 minutes, Universal Edition
    • Duomonolog pour violon et violoncelle, 10 minutes, Universal Edition
    • Figur pour quatre trombones contrebasse, harpe et percussion, 3 minutes, Universal Edition
    • Frau / Stimme pour soprano et orchestre avec soprano, 20 minutes, Universal Edition
    • Geheimer block pour quatre voix solistes, chœur, orgue et orchestre, 20 minutes, Universal Edition
    • Mein Tod. Requiem in memoriam Jane S. pour soprano et grand orchestre, 35 minutes, Universal Edition
    • Schwebende Begegnung pour orchestre, 13 minutes, Universal Edition
    • Stück pour trois percussionnistes, 4 minutes, Universal Edition
  • 1988
  • 1987
    • Abschieds-Marsch pour quatre trompettes, trois trombones et percussion, 2 minutes, Universal Edition
    • Compresenze Umrisse und Eingriffe, pour grand orchestre, 15 minutes, Universal Edition
    • Danse Ein Orchesterstenogramm, pour orchestre, 5 minutes, Universal Edition
    • Drängender Walzer Walzer 3, pour orchestre, 5 minutes, Universal Edition
    • Klangbeschreibung I pour trois groupes orchestraux, 25 minutes, Universal Edition
    • Klangbeschreibung II Innere Grenze, pour quatre voix, cinq vents et six percussionnistes, 35 minutes, Universal Edition [note de programme]
    • Klangbeschreibung III pour grand orchestre, 43 minutes, Universal Edition
    • Lowry-lieder pour voix et orchestre, 25 minutes, Universal Edition
    • élec scénique Oedipus Musiktheater en deux parties, 1 h 33 mn, Universal Edition
    • Protokoll - ein Traum pour six violoncelles, 5 minutes, Universal Edition
    • Splitter esquisse orchestrale sur Oedipus, 12 minutes, Universal Edition
    • Unbenannt II pour orchestre, 20 minutes, Universal Edition
  • 1986
  • 1985
  • 1984
  • 1983
  • 1982
    • Canzona pour quatre altos, 25 minutes, Universal Edition
    • Chiffre I pour piano et sept instruments, 8 minutes, Universal Edition [note de programme]
    • Fremde Szene I pour violon, violoncelle et piano, 10 minutes, Universal Edition
    • Johann Strauß (fils), Unter Donner und Blitz arrangement de la Polka op. 324 pour petit ensemble, 4 minutes, Universal Edition
    • Mit geschlossenem mund pour 8 voix, 2 minutes, Universal Edition
    • élec scénique Tutuguri Poème dansé, ballet pour grand orchestre, chœur sur bande magnétique et récitant, 2 h, Universal Edition
    • Tutuguri II musique d'après Antonin Artaud pour grand orchestre, 10 minutes, Universal Edition
    • Tutuguri IV musique d'après Antonin Artaud pour grand orchestre et récitant ad libitum, 12 minutes, Universal Edition
    • Wölfli-Lieder seconde version de Wölfli-Liederbuch, pour baryton-basse et orchestre, 10 minutes, Universal Edition
  • 1981
    • 4. Streichquartett pour quatuor à cordes, 17 minutes, Universal Edition
    • Fünf Abgesangsszenen pour mezzo-soprano, baryton et orchestre, 1 h 22 mn, Universal Edition
    • Sehnsuchtswalzer Walzer 1 pour orchestre, 5 minutes, Universal Edition
    • Tutuguri I musique d'après Antonin Artaud pour orchestre, 13 minutes, Universal Edition
    • Tutuguri III musique d'après Antonin Artaud pour orchestre, 10 minutes, Universal Edition
    • Tutuguri VI (Kreuze) musique d'après Antonin Artaud, pour six percussionnistes, 35 minutes, Universal Edition [note de programme]
    • Umhergetrieben, aufgewirbelt Nietzsche-Fragmente, pour mezzo-soprano, baryton, chœur mixte et flûte, 24 minutes, Universal Edition
    • Wölfli-Liederbuch pour baryton-basse et piano (et deux grosses caisses ad libitum), 15 minutes, Universal Edition
    • Zeichen I - Doubles une musique pour deux solistes et deux groupes orchestraux, 16 minutes, Universal Edition
  • 1980
  • 1979
  • 1978
    • Erscheinung Skizze über Schubert, pour neuf cordes et piano ad libitum, 14 minutes, Universal Edition
    • scénique Jakob Lenz opéra de chambre, 1 h 15 mn, Universal Edition
    • Klavierstück Nr. 6 Bagatelles pour piano, 15 minutes, Universal Edition
  • 1977
  • 1976
  • 1975
    • 2. Symphonie premier et dernier mouvement, pour grand orchestre, 15 minutes, Universal Edition
    • Klavierstück Nr. 5 Tombeau pour piano, 13 minutes, Universal Edition
    • Konzertarie Telepsychogramm, pour mezzo-soprano et grand orchestre, 12 minutes, Universal Edition
    • O notte pour baryton et ensemble, 7 minutes, Universal Edition
    • Sub-Kontur pour orchestre, 27 minutes, Universal Edition
    • Violinsonate, Inédit
  • 1974
  • 1973
  • 1972
    • Clamatio pour orgue et bruit de fond, Inédit
    • Hekton pour violon et piano, 9 minutes, Breitkopf & Härtel
    • Paraphrase pour violoncelle, percussion et piano, 18 minutes, Universal Edition
    • Streichtrio pour trio à cordes, 9 minutes, Breitkopf & Härtel
    • Trio pour violon, violoncelle et piano, 9 minutes, Breitkopf & Härtel
  • 1971
    • Concetti pour ensemble, Inédit
    • Gesänge pour voix et piano, 20 minutes, Universal Edition
    • Klavierstück Nr. 2 pour piano, 15 minutes, Breitkopf & Härtel
    • Segmente pour orchestre à cordes, 10 minutes, Breitkopf & Härtel
    • Sinfoniae I Messe, pour orgue, 15 minutes, Breitkopf & Härtel
    • Trakt pour orchestre, 9 minutes, Breitkopf & Härtel
    • Tristesse d'une étoile pour quatuor à cordes, 4 minutes, Universal Edition
  • 1970
  • 1969
  • 1968
  • 1967
  • 1966

Bibliographie sélective

  • Wolfgang RIHM, Helmut LACHENMANN, Conversazioni e scritti, Enzo Restagno (a cura di), Ricordi, 2010.
  • Wolfgang RIHM, Offene Enden, Munich/Vienne : Hanser, 2002.
  • Wolfgang RIHM et Reinhold BRINKMANN, Musik nachdenken, Regensburg : Con brio, 2001.
  • Wolfgang RIHM, Ausgesprochen. Schriften und Gespräche (2 vol.), Ulrich Mosch éditeur, Zurich : Amadeus, 1997.
  • Trois interviews et une analyse de Vers une symphonie fleuve par Max NYFFELER sur www.beckmesser.de (lien vérifié en février 2013).
  • Musik-Konzepte (Sonderband, 2004, recueil d’études ; bibliographie)
  • Reinhold BRINKMANN, « Wirkungen Beethovens in der Kammermusik » et «Musikalische Lyrik oder die Realisation von Freiheit. Wolfgang Rihms Hölderlin-Fragmente », in : Vom Pfeifen und von alten Dampfmaschinen, Vienne : Paul Zsolnay, 2006
  • Joachim BRÜGGE, Wolfgang Rihms Streichquartette, Saarbruck : Pfau, 2004 (importante bibliographie).
  • Nicolas DARBON, Wolfgang Rihm et la Nouvelle Simplicité, éditions Millénaire III, préface de Béatrice Ramault-Chevassus, 271 pages.
  • Wolfgang HOFER (éd.), Ausdruck, Zugriff, Differenzen. Der Komponist Wolfgang Rihm, Mayence, Schott, 2003.
  • Ulrich MOSCH, « Das Werk Wolfgang Rihms im Kontext der musikalischen Tradition », in : Musik inszeniert (J.P.Hiekel, ed.), Veröffentlichungen des Instituts fur Neue Musik und Musikerziehung Darmstadt, 46, Mainz : Schott, 2006, p.111-125
  • Carole NIELINGER-VAKIL, « Quiet Revolutions : Hölderlin Fragments by Luigi Nono and Wolfgang Rihm », Music & Letters, Vol. 81, 2, 2000, p. 245-274.
  • Der Komponist Wolfgang Rihm, Dieter REXROTH (éd)., Mayence : Schott, 1985 (recueil d’études)
  • Alastair WILLIAMS, « Voices of the Other : Wolfgang Rihms Music Drama Die Eroberung von Mexico », Journal of the Royal Musical Association, 129, 2, 2004, p. 240-271.

Discographie

  • Wolfgang RIHM, « Complete Works for Violin and Piano » : Phantom und Eskapade ; Hekton ; Antlitz ; Eine Violinsonate ; Über di Linie VII, Tianwa Yang : violon, Nicholas Rimmer : piano, 1 cd Naxos, 2012.
  • Wolfgang RIHM, Uber die Linie II ; Coll'Arco, Jorg Widmann : clarinette, Caroline Widmann : violon, SWR Sinfonieorchester Baden Baden und Freiburg, direction : Sylvain Cambreling, Eivind Gullberg Jensen, 1 cd Hanssler Classics, 2012.
  • Wolfgang RIHM, « Kontinent Rihm », Cantus Firmus – Musik in memoriam Luigi Nono 1 ; Lachrimæ veræ – aus Lachrimæ, or Seven tears ; Ricercare – Musik in memoriam Luigi Nono 2 ; Sechs Stücke für Orchester op. 6 (version pour orchestre de chambre) ; Chiffre II – Silence to be beaten ; Kreuzspiel ; Séraphin-Sphäre, 1 cd col legno, 2012, WWE 20297.
  • Wolfgang RIHM, « Astralis & Other Choral Works Fragmenta passionis, Sieben Passions-Texte », Rias Kammerchor, direction : Hans-Christoph Rademann, Ensemble musikFabrik, 1 cd Harmonia Mundi, 2012, HMC902129.
  • Wolfgang RIHM, Concerto Dithyrambe ; Sotto voce NotturnoSotto voce 2 Capriccio, quatuor Arditti, Nicolas Hodges : piano, Jonathan Nott : direction, Luzerner Sinfonieorchester, John Axelrod : direction, 1 cd Kairos, 2009, 0012952KAI.
  • Wolfgang RIHM, 1.Symphonie ; 2.Symphonie ; Raumage .., Gianluigi Gelmetti, Jonathan Stockhammer, Rupert Huber, Barbara van den Boom, 1 Cd SWR, Hänssler, 2009.
  • Wolfgang RIHM, String Quartets, Vol. 3 (Nos. 7-9), Minguet Quartet, 1 cd col legno, 2008.
  • Wolfgang RIHM, String Quartets, Vol. 2 (Nos. 5-6), Minguet Quartet, 1 cd col legno, 2008.
  • Wolfgang RIHM, Ins Offene... ; Sphere, Bavarian Radio Symphony Orchestra, Orchestr Ceská Filharmonie, Alexander Lazarev, Gerd Albrecht : direction, 1 cd col legno, 2008.
  • Wolfgang RIHM, Dis-Kontur ; Lichtzwang ; Sub-Kontur, Janos Negyesy : violon, SWR Baden-Baden et orchestre symphonique de Freiburg, direction : Ernest Bour, Sylvain Cambreling, 1 cd Haenssler Classic, 2008.
  • Wolfgang RIHM, String Quartets, Vol. 4 (Nos. 10-12), Minguet Quartet, 1 cd col legno, 2007.
  • Wolfgang RIHM, Musik für Oboe und Orchester ; Styx und Lethe ; Dritte Musik ; Erster Doppelgesang, Hans Zender, Jan Latham-Koenig Michael Gielen : direction, Alexander Ott : hautbois, SWR Baden-Baden et orchestre symphonique de Freiburg, 1 cd Haenssler Classic, 2007.
  • Wolfgang RIHM, Streichquartett Nr. 1, 4, 8 und 5, doelenkwaertet, 1 Hybrid SACD, Cybele, 2007.
  • Wolfgang RIHM, Bilder ; Echo, Michael Gielen, 1 cd Wergo, 2006.
  • Wolfgang RIHM, Chiffre-Zyklus, ensemble Musikfabrik, direction : Stefan Asbury, 2 cds CPO, 2006.
  • Wolfgang RIHM, 3 Liederzyklen, Siegfried Mauser : piano, Christoph Prégardien : ténor, 1 cd col legno, 2006.
  • Wolfgang RIHM, Orchestral Works & Chamber Music, Richard Salter, Alexander Dmitriev, Hans Zender, Michael Gielen, 1 cd col legno, 2006.
  • Wolfgang RIHM, Mehrere kurze Walzer, Andreas Grau, Götz Schumarcher : piano, avec des œuvres de Brahms, Grieg, Hindemith, Schubert, 1 cd col legno, 2006.
  • Wolfgang RIHM, String Quartets, Vol. 1 (Nos. 1-4), Minguet Quartet, 1 cd col legno, 2006.
  • Wolfgang RIHM, Vier Studien zu einem Klarinettenquintett ; Vier Male, Jörg Widmann : clarinette, Minguett Quartett, 1 cd Ars Musici, 2006.
  • Wolfgang RIHM, Dis-kontur ; Sub-Kontur ; Unbenannt IV, Symphonieorch. Bayerischen Rundfunks, Leif Segerstam, Siân Edwards, Lothar Zagrosek, Leo Van Doeselaar, 1 cd col legno, 2004-2006 (enregistré en 1978).
  • Wolfgang RIHM, String Quartets, Vol. 3 (Nos. 7-9), Minguet Quartet, 1 cd col legno, 2005.
  • Wolfgang RIHM, Canzona per Sonare "Über die Linie" V ; Cuts and Dissolves, Orchesterskizzen, dans « Mark-Anthony Turnage : Etudes and Elegies » Kazushi Ono : direction, piano, Michael Svoboda : trombone, orchestre symphonique de la Monnaie, 1 cd Warner Classics, 2004-2005, avec des œuvres de Mark-Anthony Turnage et George Benjamin.
  • Wolfgang RIHM, Klavierstücke 7, 5, 4, 2, 1, Bernhard Wambach : piano, 1 cd Kairos, 2003, 0012372KAI.
  • Wolfgang RIHM, Lieder, David Lesser : piano, Clare Lesser : soprano, 1 cd Metier, 2003.
  • Wolfgang RIHM, « Phantom & Escapade » Works for Violin & Piano, Ulf Hoelscher : violon, Siegfried Mauser : piano, 1 cd CPO, 2003.
  • Wolfgang RIHM, Trios 1969-1994 : Chiffre IV ; Am Horizont ; Verzeichnung – Studie ; Deploration ; 2. Streichtrio ; Paraphrase ; In Nuce, ensemble Recherche, 1 cd Kairos, 2003.
  • Wolfgang RIHM, Jagden und Formen, Ensemble Modern, direction : Dominique My, 1 Cd Deutsche Grammophon 20-21, 2002.
  • Wolfgang RIHM, Tutugari, poème dansé, SWR Stuttgart Radio Symphony Orchestra, Fabrice Bollon, direction, 1 Cd Hänssler, 2002.
  • Wolfgang RIHM, Séraphin-Stimmen dans « Come un’ombra di luna », Dietburg Spohr, mezzo-soprano, Ensemble Belcanto, avec des œuvres de Haim [Heinz] Alexander, Konrad Boehmer, Fabrizio Casti, ECM Records, 2001.
  • Wolfgang RIHM, Deus Passus, Passions-Stücke nach Lukas, Helmut Rilling : direction, chef de chœur et orgue, Juliane Banse : soprano, Iris Vermillion : mezzo-soprano, Cornelia Kallisch : contralto, Christoph Prégardien : ténor, Andreas Schmidt : baryton, récitant, Gächinger Kantorei Stuttgart, Bach-Collegium Stuttgart, 2 cds Hänssler Classic, 2001.
  • Wolfgang RIHM, Morphonie / Klangbeschreibung I – III, SWF Sinfonieorchester Baden-Baden, SWR Baden-Baden and Freiburg Symphony Orchestra, Ernest Bour, Michael Gielen, 1 cd Haenssler, 2001.
  • Wolfgang RIHM, Klavierstück Nr.6 ; Nachstudie ; Zwiesprache ; Auf einem anderen Blatt, Siegfried Mauser : piano, 1 cd Kairos, 2000, 0012122KAI.
  • Wolfgang RIHM, Gejagte Form ; Verborgene Formen ; Chiffre I ; Chiffre II : Silence to be beaten, Klangforum Wien, direction : Sylvain Cambreling, 1 cd Kairos, 2000, 0012072KAI.
  • Wolfgang RIHM, « Lieder » : Gedichte (4) aus Atemwende ; Das Rot ; Neue Alexanderlieder ; Gesänge, Axel Bauni, Christoph Prégardien, Siegfried Mauser Yaron Windmuller, Tatjana Blome, 1 Cd Orfeo, 2000.
  • Wolfgang RIHM, Musik für drei Streicher, Trio Recherche : Melise Mellinger : violon, Barbara Maurer : alto, Lucas Fels : violoncelle, 1 Cd Kairos, 1999, 0012042KAI.
  • Wolfgang RIHM, Styx und Lethe, dans « Donaueschingen Musiktage 1998 », Lukas Fels, violoncelle, ensemble Ictus, Georges-elie Octors, direction, 4 cds col legno, 1998, avec des œuvres de Hosokawa, Dillon, Huber, Pagh-Paan, Wolff, Zeller, Riehm, Kyburz, Oehring.
  • Wolfgang RIHM, Lieder, Richard Salter : baryton, Franz Lang : batterie, Bernhard Wambach : piano, 1 cd CPO, 1995.
  • Wolfgang RIHM, Music For Three Strings, ensemble 13 : Wolfgang Hock : Violon, Joachim Lemme : alto, Martin Ostertag : violoncelle, 1 cd CPO, 1995.
  • Wolfgang RIHM, Im Innersten III, Streichquartet in sechs Sätzen ; Achtes Streichquartett, in einem Satz ; Ohne Titel, V Streichquartett in einem Satz, Arditti String quartet : violons : Irvine Arditti, David Alberman, Garth Knox, alto, Rohan de Saram, violoncelle, 1 cd Montaigne Auvidis, 1994 (réédition en 2000), MO 782001.
  • Wolfgang RIHM, Klavierstück 5 (Tombeau), dans « Études symphoniques op. 13 de Robert Schumann », Andreas Werz : piano, 1 cd Crescendo, 1994, avec des œuvres de Schumann et Schoenberg.
  • Wolfgang RIHM, Hölderlin-Fragmente, dans « Hölderlin-Fragmente (Britten/Fussl/Eisler/Hauer/Nening) », Anna Maria Pammer : soprano, Andreas Juffinger : piano, ensemble On line, direction : Simeon Pironkoff, 1 cd ABB Records, 1994.
  • Wolfgang RIHM, Die Eroberung von Mexico, Musiktheater nach Antonin Artaud, Ingo Metzmacher : direction, Richard Salter : baryton, Renate Behle : soprano, Carmen Fugiss : soprano, Susanne Otto : contralto, Peter Kollek, Han Joachim Frey, Georg Becker : rôles parlés, chœur du Hamburgischen Staatsoper, orchestre philharmonique de Hambourg, 2 cds CPO 1993 (enregistrement de la création, 1992).
  • Wolfgang RIHM, Fremde Szenen I-III, essais pour trio avec piano, première suite, Beethoven Trio Ravensburg : Inge-Susann Römhild, piano, Ulrich Gröner, violon, Susanne Eychmüller, violoncelle 1 cd CPO 1993, CPO 999 119-2.
  • Wolfgang RIHM, Dunkles Spiel ; O Notte ; Concerto pour alto et orchestre, Schwebende Begegnung, Schwarzer und roter Tanz (Fragment aus Tutuguri), Günter Neuhold : direction, Badische Staatskapelle, Ned Barth : baryton, Franziska Dürr, alto, 1 Cd Cadenza, 1992, CAD 800 886.
  • Wolfgang RIHM, Gesungene Zeit, musique pour violon et orchestre avec le concerto "A la mémoire d'un ange" d’Alban Berg, Anne-Sophie Mutter, violon, James Levine, direction, Chicago Sympony Orchestra, 1 cd DGG, 1992.
  • Wolfgang RIHM, Sine Nomine, Studie für fünf Blechbläser ; Kein Firmament, Ensemble 13, Manfred Reichert : direction, 1 cd CPO 1992, CPO 999 134-2.
  • Wolfgang RIHM, Die Hamletmaschine, Peter Schneider : direction, Johannes M. Kösters : baryton, Gabriele Schnaut : contralto, Ulrike Sonntag, Carmen Fugiss : sopranos, Martina Borst : mezzo-soprano, chœurs et orchestre du théâtre national de Mannheim, 2 cd Wergo, 1991.
  • Wolfgang RIHM, Umsungen, Dietrich Fischer-Dieskau, baryton, Ensemble Modern, Ernest Bour, direction, Ars Musici, 1990, AM 0825-2, avec une œuvre de Peter Ruzicka.
  • Wolfgang RIHM, Wölfli-Liederbuch dans « III International Music Festival Leningrad 1988 », Richard Salter : baryton, Alexander Dmitriev : direction, orchestre philharmonique de Leningrad, 6 cds Col Legno, 1991, avec des œuvres de Hummel, Eshpay, Weiss, Jevtic, Kubik, Kantcheli, Lombardi, Cervelló, Penderecki, Schnittke, Chedrine, Adams, Karabits, Akutagawa, Tchaikovsky, Balakauskas, Matthus, Minchev, Gubaïdulina.
  • Wolfgang RIHM, Frau/Stimme, dans « Donaueschingen Musiktage 1950-1990 », Isolde Siebert, Carmen Fugiss : sopranos, orchestre symphonique SWF Baden-Baden, direction Michael Gielen, 4 cds col legno, 1950-1990, avec des œuvres de Boulez, Nono, Xenakis, Penderecki, Ligeti, Stockhausen, Stravinsky, Zimmermann, Holliger, Lachenmann, Messiaen, Carter, Kalitzke, Raseghi.
  • Wolfgang RIHM, Klavierstücke 1 et 7, dans « Drei Klavierstucke » de Wilhelm Killmayer, Siegfried Mauser : piano, 1 cd Wergo, 1988.

Liens Internet