mise à jour le 12 October 2008

Luis Naón

Compositeur argentin né en 1961 à La Plata.

Né à La Plata (Argentine) en 1961, Luis Naón étudie la musique à Buenos Aires de 1971 à 1980 (composition, piano, harmonie, pratique chorale, contrepoint, chant grégorien, histoire de la musique et acoustique notamment) et obtient deux licences en composition. En 1981, il emménage à Paris où il suit des cours de direction chorale auprès de Stéphane Caillat à l’Institut catholique de Paris. Il se perfectionne ensuite au Conservatoire national supérieur de musique et de danse à Paris (1982-1985) auprès de Guy Reibel et de Laurent Cuniot (classe de composition et de musique électroacoustique). De 1985 à 1987, il étudie la composition avec Sergio Ortega à l’école de musique de Pantin puis avec Horacio Vaggione à Université Paris-8. Il y soutient un DEA sur son propre cycle « Urbana » (1999/2001) et y obtient un doctorat en 2006.

Dès ses premières œuvres, Luis Naón s’attache à mettre en œuvre la dualité née de son expérience de la musique réalisée en studio et de sa double appartenance culturelle (franco-argentine). Cette dualité se manifeste sous différentes formes, notamment dans le choix d’associer d’autres disciplines artistiques (peinture, théâtre, architecture) à ses compositions. Ainsi, il collabore avec Abel Robino (plasticien) avec qui il réalise plusieurs installations mixtes depuis 1997 ainsi qu’avec François Wastiaux et la Compagnie Valsez Cassis depuis 1994 pour plusieurs spectacles donnés dans diverses scènes nationales françaises, au Festival d'Avignon et au Teatro Colón à Buenos Aires. Cette dualité s’exprime également dans les tendances d’écritures (spectrale, combinatoire) et les genres musicaux (acousmatique, instrumental) utilisés. Il écrit des œuvres mixtes, pour orchestres, pour électronique en temps réel, pour synthétiseurs, pour instruments traditionnels et bande, pour sons fixés et pour des installations. Il est sur le point de terminer un cycle de 24 œuvres pour diverses formations : « Urbana », ainsi qu’un cycle de Caprices pour instrument soliste et électronique, commandé par l’Ircam-Centre Pompidou. Il a composé la musique du spectacle Monstres et Princesses en collaboration avec la chorégraphe Odile Azagury et l’ensemble Ars Nova pour l’inauguration du Théâtre Auditorium de Poitiers.

En 1993, il est membre du Jury du prix CIM-UNESCO et des bourses Ashberg-UNESCO et, en 1997, il est représentant de la Tribune internationale des Compositeurs. Il donne des séminaires et des masters-classes dans le monde entier et enseigne la composition et les nouvelles technologies au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris depuis 1991. Il est également professeur de composition à l’ESMuC (Ecole supérieure de musique de Catalogne) et à la Haute Ecole de musique de Genève depuis 2003.
Luis Naón est membre de l’ensemble Diagonal (direction).

  • Prix Trinac décerné par le Conseil international de la musique (CIM) et la Radio nationale d’Argentine en 1986 pour Cinq personnages en quête de hauteur
  • Premier prix du Fonds national des Arts en Argentine en 1988 pour Reflets...
  • Lauréat du prix international de composition Olympia d’Athènes en 1990 pour Ombre de l’Ombre
  • Prix Trinac décerné par le Conseil international de la musique (CIM), l'UNESCO et la Radio nationale d’Argentine en 1990 pour Tango del desamparo
  • Lauréat à la Tribune internationale de composition de l’UNESCO en 1990 pour Tango del desamparo et en 1996 pour Speculorum Memoria
  • Prix de la Ville de Buenos Aires en 1991 pour Ombre de l'ombre et en 1995 pour Speculorum Memoria
  • Prix Trinac en 1996 pour Speculorum Memoria
  • Sextuor « . », œuvre finaliste pour les Victoires de la Musique Classique en 1996
  • Prix Luis de Narvaez à Grenade (Espagne) en 2001 pour Quatuor n°2
  • Prix de composition Georges Enesco de la SACEM en 2001

© Ircam-Centre Pompidou, 2008

Discographie

  • Luis NAÓN, « Sainte Nitouche & Satellites », Senderos… que bifurcan ; Sainte Nitouche (la fille ni bien, ni mal), Agnès Sourdillon : récitante, Ensemble Diagonal, Sylvia Vadimova : mezzo-soprano, Géraud Étrillard : saxophone, Ensemble Diagonal, direction : Rut Schereiner, 1 cd alamuse, 2012, ALM 004.
  • Luis NAÓN, Alto Voltango, dans « Le Saxophone dans tous ses états »,(avec également des œuvres de Florent Schmitt, Luciano Berio, Claude Debussy, Sofia Goubaïdoulina, Georgia Spiropoulos, Fuminori Tanada et Christophe Monniot), Erwan Fagant (saxophone), Hervé Trovel (vibraphone), CD Conservatoire de Paris, 2003 [58 min].
  • Luis NAÓN, dans « Paris-Buenos Aires »,(avec également des œuvres de Daniel Bozzani, Gerardo Gandini, Carlos Graetzer, Astor Piazzolla…), Claude Delangle, Susanna Moncayo, Jean Geoffroy, Odile Delangle, Tango Futur, CD Bis, 2003.

Liens internet