mise à jour le 10 November 2008
© Michael Hughes

Isabel Mundry

Compositrice allemande née en 1963 à Schlüchtern, Hesse.

Née le 20 avril 1963 à Schlüchtern (Hesse, Allemagne), Isabel Mundry grandit à Berlin ouest. De 1983 à 1991, elle étudie la composition auprès de Franck Michael Beyer et Gösta Neuwirth à l’Ecole supérieure des arts de Berlin. Au cours de sa formation, elle travaille à plusieurs reprises au studio de musique électronique de l'Université technique de Berlin – où elle suit également des cours de musicologie, d'histoire de l'art et de philosophie – ainsi qu'au studio de Fribourg. De 1991 à 1994, elle se perfectionne auprès de Hans Zender à l’Ecole supérieure de musique de Francfort. De 1992 à 1994, elle demeure à Paris où elle obtient une bourse de la Cité des Arts et où elle participe au Cursus de composition et d’informatique musicale de l’Ircam. De 1994 à 1996, elle travaille à Vienne.

Isabel Mundry enseigne la théorie de la musique et l'analyse à l’Ecole de musique liturgique de Berlin depuis 1986 et à l’Ecole supérieure des arts de Berlin depuis 1991. Elle donne également des cours de composition au festival Akiyoshidai au Japon (1997), aux cours d’été de Darmstadt (1998, 2000, 2002) ainsi qu’à l’Ecole supérieure de musique de Francfort (1996-2005) et à l’Ecole supérieure de musique de Zurich depuis 2004.

Le travail compositionnel d'Isabel Mundry regroupe des œuvres de musique de chambre pour effectifs variés, en partie avec l'électronique, interprétées notamment par Michael Bach, Eberhard Blum, Christiane Petresch, le Klangforum Wien et l'Ensemble Modern.

Prix
  • Prix de composition Boris Blacher de l’Université des arts de Berlin et de la Hochschule Hanns Eisler de Berlin en 1992
  • Prix de composition Busoni de l’Académie des arts de Berlin
  • Prix Kranichsteiner du Festival de Darmstadt
  • Prix de composition de la Ville de Berlin
  • Prix de la Fondation Ernst von Siemens en 2001
  • Prix Schneider Schott
  • Prix de la Fondation Ingrid zu Solms

© Ircam-Centre Pompidou, 2008

Sources

  • Éditions Breitkopf & Härtel (voir ressources documentaires)

Bibliographie

  • Isabel MUNDRY, « Wir sollten enden », dans Schnebel 60 de Werner Grünzweig, Editions Wolke Verlag, Hofheim (Allemagne), 1990.
  • Isabel MUNDRY, « Emotion in Herstellung und Hörerlebnis – neun Komponistenstatements », dans la revue Österreichische Musikzeitschrift n° 51, Vienne (Autriche), 1996.
  • Isabel MUNDRY, « Sechzig Zeilen für Gösta Neuwirth », dans Gösta Neuwirth, publié par Werner Grünzweig, Hofheim (Allemagne), 1997.
  • Isabel MUNDRY, « Polyphonien der Zeit », dans Aspekte der Zeit in der Musik – Alois Ickstadt zum 65. Geburtstag, publié par H. Schneider, Hildesheim (Allemagne), 1997.
  • Isabel MUNDRY, « Reden und Schweigen – über die Anwesenheit und Abwesenheit begrifflichen Denkens in der Musik », dans Klang, Struktur, Metapher – Musikalische Analyse zwischen Phänomen und Begriff, Editions Metzler, Stuttgart, mai 2000.
  • Isabel MUNDRY, « Choreographie des musikalischen Raumes », dans Positionen 54, février 2003, p. 27-29.
  • Isabel MUNDRY, « Auch abgedruckt (mit Diskussionsbeiträgen) », dans Musik und Architektur, publié par Christoph Metzger, Editions PFAU, Sarrebruck, 2003, p. 62-70.
  • Isabel MUNDRY, « Beim Bauen habe ich meine Probe », entretien avec Peter Zumthor, dans Dissonance n° 82, Editions Association suisse des musiciens, Zurich, août 2003, p. 14-19.
  • Isabel MUNDRY, « Was weiß ich? Gedanken über den kompositorischen Schaffensprozess », dans Composers-in-residence – Lucerne Festival, Sommer 2003, Editions Stroemfeld, Francfort/Bâle, 2003, p. 27-33.
  • Isabel MUNDRY, « Orte der Wahrnehmung. Isabel Mundry und Peter Zumthor im Gespräch mit Patrick Müller », dans Composers-in-residence – Lucerne Festival, Sommer 2003, Editions Stroemfeld, Francfort/Bâle, 2003, p. 49-63.
  • Isabel MUNDRY, « Dialoge mit der Öffentlichkeit – Isabel Mundry und Heiner Goebbels im Gespräch mit Max Nyffeler », dans Composers-in-residence – Lucerne Festival, Sommer 2003, Editions Stroemfeld, Francfort/Bâle, 2003, p. 71-86.
  • Isabel MUNDRY, « Wer spricht? Über Konstellationen des Ich. Isabel Mundry und Heiner Goebbels im Gespräch mit Max Nyffeler », dans Ich (livre sur le Festival de Lucerne 2003), Editions Stroemfeld, Francfort, 2003, p. 213-226.
  • Isabel MUNDRY, « Für einen Moment die Zeit einfangen – Isabel Mundry im Gespräch mit Norbert Graf », dans Schweizer Musikzeitung 6, Editions Verein Schweizer Musikzeitung, Bâle, 2003, p. 3-5.
  • Isabel MUNDRY, « Traces des moments – Gedanken über die Zeit des Komponierens und komponierte Zeit », dans Musik und Metaphysik d’Eckhard Tramsen, Editions Wolke Verlagsges, Hofheim (Allemagne), juin 2004, p. 151-164.
  • Isabel MUNDRY, « Schreiben und schweigen », dans MusikTexte N° 103, Editions MusikTexte, Cologne, novembre 2004.
  • Isabel MUNDRY, « Eine Verdichtung des Dialoges – Die Komponistin Isabel Mundry über ihre Arbeit und Projekte mit dem Kollegen Brice Pauset », dans le journal Wiesbadener Kurier du 3 mars 2005.
  • Isabel MUNDRY, « Erinnern und Vergessen im Raum der Känge », dans le magazine Opernwelt, annuaire « oper 2006 », Editions Friedrich Berlin Verlag, Berlin, p. 34-38.
  • Isabel MUNDRY, « Gefaltete Zeit. Über die Verschränkung von Erinnern und Vergessen in meinem Musiktheater Ein Atemzug – die Odyssee », dans Resonanzen,Vom Erinnern in der Musik, Universal Edition, Vienne, 2007, p. 205-220.
  • Isabel MUNDRY, « Welche Musik ? Welche Gesellschaft ? – einige kreisende Gedanken », dans Limina. Zur Indifferenz in zeitgenössischer Kunst und Musik, publié par Patrick Frank, Editions PFAU, Sarrebruck, 2007, p. 89-98.
  • Isabel MUNDRY, « Bemerkungen zu Hans Zenders Shir Hahsirim », dans Hans Zender. Vielstimmig in sich, publié par Werner Grünzweig, Jörn Peter Hiekel et Anouk Jeschke, Editions Wolke Verlag, Hofheim (Allemagne), 2008, p. 91-97.
  • Eleonore BÜNING, « Für wen komponieren Sie eigentlich ? Isabel Mundry », dans Zeitmagazin n° 43, 1995.
  • Hanno EHRLER, « Ferne Nähe – Zu einigen Werken von Isabel Mundry », dans la revue MusikTexte cahier 101, Editions MusikTexte GbR, Cologne, mai 2004, p. 68-76.
  • Werner M. GRIMMEL, « Alles im Fluss – Die Komponistin Isabel Mundry und ihr Interesse an Alter Musik », dans Neue Zeitschrift für Musik n° 1 – Ressource Alte Musik, Editions Schott Musik International, Mainz, janvier-février 1999 [88 p.].
  • Heinz-Josef HERBORT, « Die elektronischen Philharmoniker », dans Die Zeit n° 44, 1997.
  • Jörn Peter HIEKEL, « Perspektivenreiche Polyphonie – Isabel Mundry », dans Annäherung XI – an sieben Komponistinnen de Clara Mayer, Editions Furore, Cassel, 2000, p. 40-55.
  • Lydia JESCHKE, « Isabel Mundry – Gesichter », dans Das Experimental-Studio der Heinrich-Strobel-Stiftung des SWR, Fribourg, 1997.
  • Veronika JEZOVSEK, « ... sehe ich Räume, so entstehen Klänge – Isabel Mundry », dans Vivavoce – Frau und Musik n° 60, 2002, p. 2-9.
  • Veronika JEZOVSEK, « … der Tanz als Unsichtbarer … – Ein Porträt der Komponistin Isabel Mundry », dans la revue MusikTexte n° 101, Editions MusikTexte GbR, Cologne, mai 2004, p. 55-62.
  • Anja Lachmann, « ... weil mich das Hören von Musik nicht loslässt – Isabel Mundry, Composer in Residence », dans Musik & Theater n° 23, Edition spéciale Festival de Lucerne, 2003, p. 10-13.
  • Patrick MÜLLER, « Innenräume der Wahrnehmung – Zur Kammermusik von Isabel Mundry » dans la revue MusikTexte n° 101, Editions MusikTexte GbR, Cologne, mai 2004, p. 47-52.
  • Jürgen OTTEN, « Und am Ende singt er doch – Eine Annäherung an Isabel Mundry und ihr Komponieren », dans le magazine Opernwelt, annuaire « oper 2006 », Editions Friedrich Berlin Verlag, Berlin, p. 40-42.
  • Patricia PÄTZOLD, « Komponieren heißt, Musik neu zu erfinden – Vom Elektronischen Studio hinaus die Welt : Star-Komponistin Isabel Mundry », dans par-TU. Das Alumni-Magazin der Technischen Universität Berlin n° 11, 2006, p. 26.
  • Peter SZENDY, « Sandbücher – Für Isabel Mundry », dans Composers-in-residence – Lucerne Festival, Editions Stroemfeld, Francfort, 2003, p. 35-46.
  • Christian THORAU, « Isabel Mundry », dans le lexique Komponisten der Gegenwart, publié par Hanns-Werner Heister et Walter-Wolfgang Sparrer, Munich, 1998.
  • Christian THORAU, « Zeit suchen und Zeit lassen – Die Komponistin Isabel Mundry », dans Positionen n° 26, 1996.

Discographie

  • Isabel MUNDRY, « Music of Isabel Mundry », Ensemble Recherche, 2008.
  • Isabel MUNDRY, Dufay arrangements, Traces des Moments et Sandschleifen dans « Isabel Mundry – Dufay arrangements, Traces des Moments et Sandschleifen », Ensemble Recherche, dir. Teodoro Anzellotti, CD Kairos, 2007, n° 0012642KAI.
  • Isabel MUNDRY, « Dialogues for Flute and Percussion » (avec également des œuvres de Beat Furrer, Valerio Sannicandro, Anton Riedl…), Carin Levine (flûtes), Stefan Blum (percussion), CD Musicaphon, 2006.
  • Isabel MUNDRY, Traces des Moments dans « Internationale Ferienkurse für Neue Musik Darmstadt 2000 » (avec également des œuvres de Johannes Kalitzke, Helmut Oehring, Misato Mochizuki, Isabel Mundry, Alwynne Pritchard…), Uwe Dierksen, Pascal Gallois, Teodoro Anzellotti, Nicolas Hodges, David Ryther, Ensemble Recherche, Orchestre symphonique de Berlin, CD Col Legno, 2003.
  • Isabel MUNDRY, « Musica viva, Volume 3 »,(avec également des œuvres d’Henry Koch et Jörg Birkenkötter), Sven Thomas Kiebler, Hwa-Kyung Yim (pianos), Gunter Schneider (guitare), CD Col Legno, 2002 [Enregistré à la Herkulessaal der Residenz de Munich]
  • Isabel MUNDRY, Le Silence – Tystnaden, No one, Spiegel Bilder, Le Voyage, « Silence - Tystnaden - No one... », Sylvain Cambreling, Ernesto Molinari, Teodoro Anzellotti, CD Wergo, 1999.
  • Isabel MUNDRY, Gesichter dans « 25 years experimentalstudio Freiburg »,(avec également des œuvres de Brian Ferneyhough, Cristobal Halffter, Dieter Schnebel, Mark André, Emmanuel Nunes, André Richard, Diego Minciacchi et Luigi Nono), CD Col Legno, 1998, n°WWE20025.
  • Isabel MUNDRY, Composition for saxophone and recording dans « Œuvres de musique de chambre pour saxophone »(avec également des œuvres de Christoph Staude, Hanspeter Kyburz et Walter Zimmermann), Johannes Ernst (saxophone), l’ensemble United Berlin, dir. Peter Hirsch, CD Col Legno, 1996, n° WWE 31890 [Le livret comporte des textes de Hanspeter Kyburz, Isabel Mundry, Christoph Staude, Walter Zimmermann et Johannes Ernst] 
  • Isabel MUNDRY, Le Silence-Tystnaden dans « Wittener Tage für neue Kammermusik 1996 », (avec également des œuvres de Jean-Pierre Guézec, Rebecca Saunders, Younghi Pagh-Paan, Harrison Birtwistle, Elliott Carter, Goffredo Petrassi, Fabio Nieder, Frederich Schenker, Jean-Louis Matinier, Michel Portal, Michael Riessler, Carlo Rizzo), Trio recherche, Klangforum Wien, Nieuw ensemble, Quatuor Arditti, Bläsertrio recherche, Musikfabrik, CD Westdeutscher Rundfunk, 1996, n° WD 96.

Liens internes

  • Éditions Breitkopf & Härtel, Contemporary music, page Isabel Mundry, http://www.breitkopf.com (lien vérifié en novembre 2008)