mise à jour le 25 August 2016

Klaus Lang

Compositeur et organiste autrichien né le 27 avril 1971 à Graz.

Klaus Lang a étudié la composition, la théorie musicale et l’orgue à la Kunstuniversität de Graz dans les classes de Hermann Markus Pressl, Beat Furrer et Younghi Pagh-Paan.

Il a enseigné la composition à l'Impuls Academy de Graz, aux Nordic Musik Days de Reykjavik, à la Moscow Contemporary Music Ensemble Academy et aux cours d'été de Darmstadt. Depuis 2006, il est professeur à la Kunstuniversität de Graz.

Son catalogue comprend de nombreuses pièces solistes, notamment pour orgue, des pièces pour ensemble et orchestre, des œuvres vocales ainsi que plusieurs opéras.

Klaus Lang a reçu des commandes de plusieurs festivals, notamment : Wien Modern, ECLAT (Stuttgart), Lucerne Festival, Wittener Tage für neue Kammermusik, Ultraschall Berlin, Musiktriennale Köln, Darmstardt Ferienkurse, Musikmonat Basel, Osterfestival Innsbruck, Biennale München, New Music Festival (Stockholm), Monday Evening Concerts (Los Angeles), Takefu Festival (Japon).

Ses œuvres ont été jouées entre autres par le Klangforum Wien, le Quatuor Arditti, l’Ensemble intercontemporain, Musikfabrik, l'ŒMN (Österreichisches Ensemble für neue Musik), l’ensemble Die Reihe, le Nieuw Ensemble Amsterdam, le SWR Vokalensemble Stuttgart, le Studio Percussion de Graz, le Recreation Orchester, l’Orchestre Symphonique de Téhéran, le hr-Sinfonieorchester et le Rundfunk-Sinfonieorchester de Berlin.

Klaus Lang mène également une carrière d’organiste, dans un répertoire de musique ancienne et contemporaine et de musique improvisée.

Il écrit régulièrement des articles pour des revues musicales (Positionen, kunstMusik) et a mené une étude sur l’historique des différents systèmes d’accord, Auf Wohlklangswellen durch der Töne Meer publié en 1999 par l’Institut für Elektronische Musik de Graz dans la série « Beiträge zur Elektonischen Musik ».

Il a reçu le prix de composition Erste Bank en 2008 et le prix Andrzej-Dobrowolski en 2010.


© Ircam-Centre Pompidou, 2016

Bibliographie

  • Klaus LANG, « drei Gedichte », Positionen, n° 98, 2014.
  • Klaus LANG, « Höchste Musik ist abwesenheit der Musik », kunstMusik, n° 13, 2010.
  • Klaus LANG, « Gross Einfalt. Theater und Antike. », kunstMusik, n° 5, 2005.
  • Klaus LANG, « Mutterpartituren », Positionen, n° 58, 2004.
  • Klaus LANG, « Iglu. Mochi. », kunstMusik, n° 1, 2003.
  • Klaus LANG, « Opern, Mischformen Niemandsland … Standpunkte von Komponistinnen und Komponisten », Positionen, n° 55, 2003.
  • Klaus LANG, « fewa wolle. salzig. », Positionen, n° 53, 2002.
  • Klaus LANG, « Die Witwe des päpstlichen Pelzhändlers », Positionen, n° 48, 2001.
  • Klaus LANG, Auf Wohlklangswellen durch der Töne Meer, Graz, Institut für Elektronische Musik, coll. « Beiträge zur Elektonischen Musik », 1999 (http://iem.kug.ac.at/fileadmin/media/iem/altdaten/projekte/publications/bem/bem10/bem10.pdf).
  • Reinhard SCHULZ, « Das Murmeln und Schweigen der Mönche. Der Komponist Klaus Lang », Positionen, n° 41, 1999, p. 15-19.
  • Elke TSCHAIKNER, « Die Klarheitsmaschine - Ein Besuch beim Komponisten Klaus Lang », Dissonance/Dissonanz, n° 99, 2007, p. 19-21.

Discographie

  • Klaus LANG, SAIS., Trio Nexus, 1 cd Maria de Alvear World Edition, 2014, 0024.
  • Klaus LANG, Organ Works vol. 1, Emanuel Schmelzer-Ziringer, orgue, 1 LP God Records, 2013, GOD 17.
  • Klaus LANG, Organ Works vol. 2, Klaus Lang, orgue, 1 LP God Records, 2015, GOD 26.
  • Klaus LANG, The Book of Serenity ; Drei Goldene Tiger ; Der fette Hirte und das weisse Kaninchen ; Die Goldenen Tiere, Klangforum Wien, Johannes Kalitzke, direction, 1 cd Kairos, 2008, 0012862KAI.
  • Klaus LANG, Missa Beati Pauperes Spiritus, Pater Gerwig Romirer et Natalia Pschenitschnikova, voix, Roland Dahinden, trombone, Günter Meinhart, percussion, Trio RGB (Sophie Bansac, alto ; Cordula Grolle, violoncelle ; John Eckhardt, contrebasse) ; Thomas Musil, IEM Graz, live electonics, 1 cd Col Legno, 2007, WWE20271.
  • Klaus LANG, einfalt.stille, Bettina Junge, flûte, Natalia Pschenitschnikova, voix, Adam Weisman, percussion, Karen Lorenz, violoncelle, 1 cd Edition RZ, 2007, RZ4007.
  • Klaus LANG, Trauermusiken, Barbara Konrad, Evelyn Fink, violons, Ingeburg Weingerl, alto, Christine Seegers, violoncelle, 1 cd Edition RZ, 2002, RZ4003.
  • Klaus LANG, sei-jaku, Arditti String Quartet, 1 cd Edition RZ, 2004, RZ4005.
  • Klaus LANG, die überwinterung der mollusken : der weg des prinzen I (die sieben boten) ; die drei spiegel der schönen karin ; cetvs candidvs ; der herr der insel, Klangforum Wien, 1 cd Durian Records, 1999, durian 010-2.

Liens Internet