mise à jour le 2 March 2015
© Lorenzo de Nobili

José María Sánchez-Verdú

compositeur et chef d'orchestre espagnol né le 7 mars 1968 à Algésiras.

De 1986 à 1994, José María Sánchez-Verdú étudie au Conservatoire Royal Supérieur de Musique de Madrid la composition, la musicologie et la direction d'orchestre parallèlement à des études de droit. En 1991, il obtient sa licence mais ne poursuit pas dans la voie juridique et commence à enseigner le contrepoint au Conservatoire Royal Supérieur de Musique de Madrid. L'année suivante, il étudie la composition auprès de Franco Donatoni puis, de 1996 à 1999, auprès de Hans Zender à la Musikhochschule de Francfort.

La pédagogie occupe une place importante dans son parcours : il enseigne la composition à la Hochschule Robert Schumann de Dusseldorf en 2001, au Conservatoire Supérieur de Musique d'Aragon en 2008, et à la Hochschule für Musik, Theater und Medien de Hanovre en 2014. Il a également enseigné à l'Académie de l'Ensemble Modern, la Biennale de Venise, l'Académie Sibelius à Helsinki, ainsi que dans plusieurs Musikhochschule d'Allemagne (Munich, Brême ou Francfort).

Ses œuvres ont été jouées par des ensembles et des orchestres comme l'Ensemble Modern, MusikFabrik, l'Ensemble Mosaik, l'Ensemble Recherche, KNM Berlin, le Kaleidoskop Solistenensemble, l'Österreichisches Ensemble für Neue Musik, le Konzerthaus Orchester Berlin, le Rundfunk-Sinfonieorchester Berlin, le Bayerischer Rundfunk, le Hamburger Philharmoniker, le Stuttgart Radio Orchestra, le Finnish Radio Orchestra, l'Orchestre de la Suisse Romande, le Luzerner Sinfonieorchester, l'Orchestre national d'Espagne et dans des festivals comme Ultraschall Berlin, ECLAT Stuttgart, MärzMusik Berlin, Münchener Biennale, Musica Viva Munich, Ars Nova Donaueschingen, Schleswig Holstein Musikfestival, Beethoven Festspiele, Musicadhoy Madrid, Wien Modern, Salzburg-Biennale, Musica Nova Helsinki, Ars Musica Bruxelles, Warchau Autumn Festival, la Biennale di Venezia.

Ses œuvres scéniques comme ATLAS, GRAMMA, AURA, El viaje a Simorgh, Libro de las estancias ont été jouées dans de multiples maisons d'opéra (Staatsoper Berlin, Deutsche Oper Berlin, Luzerner Theater, Biennale de Munich, Teatro Real Madrid, Teatro de la Zarzuela, Theaterhaus Stuttgart) ainsi que lors de festivals (Hambourg, Venise, Grenade, Buenos Aires).

Il vit à Berlin et Madrid.

Prix reçus et résidences

  • Prix de composition Cristóbal Halffter (1994)
  • Trois prix de composition de la Société générale des auteurs et éditeurs d'Espagne (1996,1997)
  • Premier prix de composition du Collège d'Espagne à Paris (1998)
  • Prix de composition de la Junge Deustche Philharmonie (Francfort, 1999)
  • Prix Ernst-von-Siemens-Musikstiftung (Munich, 2000)
  • Prix de la Bergische Biennale (Wuppertal, 2001)
  • Prix National de Musique (Madrid, 2003)
  • Résidence au Jünger Künstler Festival Bayreuth (2003)
  • Résidence au Carinthischer Sommer Festival (2005)
  • Résidence au Festival de Musique Contemporaine de Lima et Prix Antara (Pérou, 2007)
  • Résidence au SchlossMediale Werdenberg (Suisse, 2012)
  • Prix d'Excellence Artistique de la Villa Concordia (Bamberg, 2014)
  • Résidence au Centre National de Diffusion de la Musique en Espagne (2014-2015)

© Ircam-Centre Pompidou, 2015

Sources

Site personnel du compositeur et site de l'éditeur (voir ressources).

Liens Internet

Discographie

  • José María SÁNCHEZ-VERDÚ, AURA, S. Sun, T. van der Polt, A. Fischer, Neue Vocalsolisten Stuttgart, KNM Berlin, Alberdi & Aizpiolea Accordion Duo, Experimentalstudio für akustische Kunst Freiburg (J. Haas), direction : J. M. Sánchez-Verdú, 1 cd Kairos 0013052KAI, 2010.
  • José María SÁNCHEZ-VERDÚ, InscriptioArquitecturas del límiteGiorno dopo giorno ; Qasid 3 ; Deploratio II ; Kitab 3 ; Estudio N. 2 ; Machaut-Architektur II, Zahir Ensemble, direction : Juan García, 1 cd Verso VRS 2076, 2010.
  • José María SÁNCHEZ-VERDÚ, GRAMMA, S. Stock, D. Johanssen, H. Q. Croft, T. Sol, Luzerner Sinfonieorchester, direction : R. Bohn, 1 cd Anemos C33006, 2009.
  • José María SÁNCHEZ-VERDÚ, AlqiblaLa rosa y el ruiseñorAhmar-aswadElogio del horizontePaisajes del placer y de la culpa, Orchestre de la Suisse Romande, hr-Sinfonieorchester Frankfurt, Orquesta Nacional de España, Junge Deutsche Philharmonie, solistes : C. Barainsy, G. Suovanen, J. E. Lluna, banchetto musicale, direction : M. Janowski, L. Zagrosek, P. Rundel, P. Rophé, M. Harth-Bedoya, 1 cd Kairos 0012782KAI, 2009.
  • José María SÁNCHEZ-VERDÚ, Alqibla ; Paisajes del placer y de la culpa ; Taqsim ; Qabriyyat ; Ciacona, Real Orquesta Sinfónica de Sevilla, direction : J. L. Pérez, Centro de Documentación Musical de Andalucía, Documentos Sonoros del patrimonio Musical de Andalucía, 1 cd Almaviva DS-0147, 2007.
  • José María SÁNCHEZ-VERDÚ, Machaut-Architekturen ; Trío III ; Tres Interludios para violín ; Taqsim, Taller Sonoro, Trío Dhamar, Joven Orquesta Nacional de Perú, direction : J. M. Sánchez-Verdú, 1 cd Festival Internacional de Música Clásica Contemporánea de Lima, 2007.
  • José María SÁNCHEZ-VERDÚ, Libro del destierro ; Maqbara ; Arquitecturas de la ausencia, Orchestra Sinfònica de Barcelona y Nacional de Catalunya, solistes : M. Pèrés, J. A. Carril, M. Sánchez, direction : E. Martínez Izquierdo, 1 cd HARMONIA MUNDI HMI 987068, 2007.
  • José María SÁNCHEZ-VERDÚ, Ahmar-aswad ; Arquitecturas de la ausencia ; Qabriyyat ; Arquitecturas del silencio ; Trío III ; Machaut-Architektur V ; Paisajes del placer y de la culpa, Hessischer-Runfunk-Orchester, Oriol Ensemble, Cello Octet Conjunto Ibérico, Taller Sonoro, Trío Dhamar, E. Algora, direction : P. Rundel, P. Rophé, 1 cd Columna Musica 1CM0142, 2006.