mise à jour le 6 June 2013
© Manu Theobald

Hans Thomalla

Compositeur né à Bonn, en Allemagne en 1975.

Né à Bonn, en Allemagne, Hans Thomalla étudie à la Hochschule de Francfort.

De 1999 à 2002, il est conseiller musical et dramaturgique à l'opéra de Stuttgart. De 2002 à 2007, il est en résidence au DAAD de Berlin et poursuit un doctorat de composition à l'Université de Stanford en Californie. Il s'installe ensuite à Chicago où il est professeur de composition depuis 2007 à l'Université Northwestern.

Il reçoit de nombreux prix parmi lesquels le Prix Kranichstein, le Christoph-Delz-Preis, le Geballe dissertation Prize de l'Université de Stanford, et, en 2011, le Prix Ernst von Siemens.

Dans son écriture, Hans Thomalla explore ce qui lui apparaît comme un double bind (double contrainte) inhérent à la musique : elle consiste à la fois en une réalité acoustique et en un moyen d'expression culturellement et historiquement déterminé. Ses pièces mettent en valeur une confrontation, puis un rapprochement jusqu'à la fusion, de citations – de Chopin à Hendrix dans wild.thing (2004) – comme de matériaux disparates constamment transformés.

Il écrit de la musique de chambre, pour orchestre, mais un intérêt particulier le porte à composer pour la scène. En 2011, son opéra Fremd est créé à l'opéra de Stuttgart.


© Ircam-Centre Pompidou, 2013

Sources

Site personnel d'Hans Thomalla ; Donaueschinger Musiktage ; Fondation Ernst von Siemens.

  • Musique soliste (sauf voix)
    • Cello Counterpart pour violoncelle solo (2006), 14 minutes, partition téléchargeable sur le site du compositeur
    • Percussion Counterpart rhapsodie pour quatre objets sonores réverbérants (2009), 8 minutes, partition téléchargeable sur le site du compositeur
    • Piano Counterpart pour piano (2008, 2010), 11 minutes, partition téléchargeable sur le site du compositeur
  • Musique de chambre
    • Albumblatt pour quatuor à cordes (2010), 13 minutes, partition téléchargeable sur le site du compositeur
    • Albumblatt II pour quatuor de saxophones (2011), 5 minutes, partition téléchargeable sur le site du compositeur
    • Bebungen pour trio à cordes (2006), 13 minutes, partition téléchargeable sur le site du compositeur
    • Capriccio pour clarinette et trio à cordes (2011-2012), 13 minutes, partition téléchargeable sur le site du compositeur
    • Lied pour saxophone, vibraphone et piano (2007-2008), 12 minutes, partition téléchargeable sur le site du compositeur
    • Momentsmusicaux pour cinq instruments (2003-2004), 17 minutes, partition téléchargeable sur le site du compositeur
    • Stücke Charakter pour six instruments (2005), 15 minutes, partition téléchargeable sur le site du compositeur
    • noema études pour deux pianos préparés (2004), 24 minutes, partition téléchargeable sur le site du compositeur
    • élec wild.thing pour piano amplifié et deux percussionnistes (2003), 19 minutes, partition téléchargeable sur le site du compositeur
  • Musique instrumentale d'ensemble
  • Musique vocale et instrument(s)
    • 3 Desert Songs pour voix et piano (2011), 8 minutes, partition téléchargeable sur le site du compositeur
    • élec scénique Fremd opéra en trois scènes, un intermède et un épilogue, pour soprano, chœur, orchestre et électronique live (2005-2011)
    • Rauschen pour deux récitants et orchestre (1998), 14 minutes
    • élec scénique The Brightest Form of Absence pièce multimédia pour soprano, ensemble, électronique live et vidéo (2011)
  • 2012
    • Capriccio pour clarinette et trio à cordes, 13 minutes, partition téléchargeable sur le site du compositeur
  • 2011
    • 3 Desert Songs pour voix et piano, 8 minutes, partition téléchargeable sur le site du compositeur
    • Albumblatt II pour quatuor de saxophones, 5 minutes, partition téléchargeable sur le site du compositeur
    • élec scénique Fremd opéra en trois scènes, un intermède et un épilogue, pour soprano, chœur, orchestre et électronique live
    • élec scénique The Brightest Form of Absence pièce multimédia pour soprano, ensemble, électronique live et vidéo
  • 2010
    • Albumblatt pour quatuor à cordes, 13 minutes, partition téléchargeable sur le site du compositeur
  • 2009
  • 2008
    • Lied pour saxophone, vibraphone et piano, 12 minutes, partition téléchargeable sur le site du compositeur
    • Piano Counterpart pour piano, 11 minutes, partition téléchargeable sur le site du compositeur
  • 2007
    • élec Ausruff pour grand ensemble, 17 minutes, édition du compositeur
  • 2006
    • Bebungen pour trio à cordes, 13 minutes, partition téléchargeable sur le site du compositeur
    • Cello Counterpart pour violoncelle solo, 14 minutes, partition téléchargeable sur le site du compositeur
  • 2005
    • Stücke Charakter pour six instruments, 15 minutes, partition téléchargeable sur le site du compositeur
  • 2004
    • Momentsmusicaux pour cinq instruments, 17 minutes, partition téléchargeable sur le site du compositeur
    • noema études pour deux pianos préparés, 24 minutes, partition téléchargeable sur le site du compositeur
  • 2003
    • élec wild.thing pour piano amplifié et deux percussionnistes, 19 minutes, partition téléchargeable sur le site du compositeur
  • 2002
  • 2000
  • 1998
    • Rauschen pour deux récitants et orchestre, 14 minutes

Sites Internet

Discographie

  • Hans THOMALLA, The Brightest Form of Absence, dans « Donaueschinger Musiktage 2011 », avec des œuvres d'Andreas Dohmen, Saed Haddad, Lars Petter Hagen, Wolfgang Mitterer, Wolfgang Rihm, Rebecca Saunders, Iris ter Schiphorst, 3 sacds Neos - SWR, 2012.
  • Hans THOMALLA, Fremd, Staatsoper Stuttgart, Johannes Kalitzke : direction musicale, Anna Viebrock : décors, costumes, Ludivine Petit : régie, Michael Alber : direction de chœur, Reinhard Traub : lumière, Dieter Fenchel : régie son, Hans-Peter Böffgen et Judith Konnerth : vidéo, Sergio Morabito : dramaturgie, Forum Neues Musiktheater, Andreas Breitscheid : électronique, Annette Seiltgen : Medea (soprano), Stephan Storck : Jason (basse), Julia Spaeth : 1. Kind (soprano), Carlos Zapien : 2. Kind (ténor), Staatsopernchor Stuttgart, col legno, 2012, WWE 2SACD 40403.
  • Hans THOMALLA, Momentsmusicaux ; Wild.Thing ; Cello Counterpart ; Stuecke Charakter, Ensemble Recherche, direction :  Lucas Fels, 1 cd Wergo « Portrait », Deutscher Musikrat.
  • Hans THOMALLA, Cello Counterpart, dans « Bach.heute I », Matthias Lorenz : violoncelle,
  • Hans THOMALLA, Wild.Thing, Ensemble Ascolta, 541 - Music from Stanford Vol. 2.
  • Hans THOMALLA, Ausruff, dans « Donaueschinger Musiktage 2007 », avec des œuvres de James Saunders, Arnulf Herrmann, François Sahran, 2 cds Neos - SWR, 2007.

Bibliographie

  • Hans THOMALLA, « Bedeutungsspuren - Widersprüche im zeitgenössischen Musiktheater », in Die Kunst der Dramaturgie - Ein Handbuch, sous la direction de Anke Roeder et Klaus Zehelein, Berlin, Henschel Verlag, 2011.
  • Hans THOMALLA, « An den Rand des Augenblicks - Komponieren als Schaffung von Gegenwart », in Jörn Peter HIEKEL, Vorzeitbelebung. Vergangenheits- und Gegenwarts-Reflexionen in der Musik heute, Wolke Verlag 2010.
  • Hans THOMALLA, « Counterparts », in Claus-Steffen MAHNKOPF, Frank COX, Wolfram SCHURIG (éditeurs), Facets of the Second Modernity, Wolke Verlag, 2008.
  • Hans THOMALLA, « Aspekte Analytischen Komponierens », Darmstädter Diskurse, vol. 1, 2004, pdf téléchargeable sur le site d'Hans Thomalla (lien vérifié en juin 2013).
  • Hans THOMALLA, « EinflussangstSkizzierung eines Begriffs », 2. Ligerzer Opernwerkstatt 2006, 2006, pdf téléchargeable sur le site d'Hans Thomalla (lien vérifié en juin 2013).
  • Hans THOMALLA, « Séraphin, Versuch eines Theaters », in Programmheft der Staatsoper Stuttgart zur Neuproduktion von Wolfgang Rihms "Séraphin" 1996, pdf téléchargeable sur le site d'Hans Thomalla (lien vérifié en juin 2013).
  • Hans THOMALLA, « Harmonik und Zwölftönigkeit in Alban Bergs "Lulu" », in Programmheft der Staatsoper Stuttgart zur Neuproduktion von Alban Bergs "Lulu" 1997, pdf téléchargeable sur le site d'Hans Thomalla (lien vérifié en juin 2013).
  • Hans THOMALLA, « Das Kampflied als musikalisches Material », in Programmheft der Staatsoper Stuttgart zur Neuproduktion von Lugi Nonos "Al gran Sole Carico d'Amore" 1998, pdf téléchargeable sur le site d'Hans Thomalla (lien vérifié en juin 2013).