mise à jour le 1 February 2018
© Frédéric Désaphi

Lionel Bord

Compositeur et bassoniste français né à Paris en 1976.

Lionel Bord commence le basson au Conservatoire national de région de Nantes avant de poursuivre ses études à l’École nationale de musique de Gennevilliers puis au Conservatoire national supérieur de Paris dans la classe de Pascal Gallois, où il obtient en 1998 un Premier prix de basson à l’unanimité ainsi qu’un Premier prix de musique de chambre. En 1999, il est admis à la Musikhochschule de Bâle en Suisse où il poursuit sa formation auprès de Sergio Azzolini. Après avoir été pendant trois ans le basson solo de l’Opéra de Rouen, il est depuis 2003, basson de l’Orchestre de Paris. Titulaire du Certificat d’aptitude, Lionel Bord enseigne le basson au conservatoire de St-Maur-des-Fossés puis au Conservatoire national supérieur de Paris jusqu’en 2009.

Parallèlement à son activité instrumentale, Lionel Bord étudie la composition et l’orchestration avec Allain Gaussin avant d’être admis, en 2001 dans la classe d’Emmanuel Nunes au Conservatoire national supérieur de Paris. Il suit les cours d’analyse de Frédéric Durieux et Alain Mabit, de nouvelles technologies appliquées à la composition avec Luis Naón, Yann Geslin et Tom Mays et d’orchestration avec Marc-André Dalbavie. Il obtient un Prix d’analyse en 2002 et un Prix de composition à l’unanimité en 2006.

Ses pièces abordent tous les types d'effectifs, du solo à l’orchestre symphonique. Lionel Bord reçoit des commandes de l’Ensemble intercontemporain, de l’Orchestre de Paris, de l’ensemble TM+, de l’ensemble Multilatérale, de l'ensemble Utopik, de Radio France, de l'Orchestre Poitou-Charentes, du quatuor Habanera et du Duo Maderas. Il collabore également avec l’ensemble Berlingot, l'ensemble Nomos, l'ensemble Smash, l'ensemble Multilatérale, le quatuor Byron, ainsi qu’avec les chefs d’orchestre Guillaume Bourgogne, François-Xavier Roth, Arie Van Beek, Alexandre Bloch et Christoph Eschenbach.

En 2004, il compose Nébuleuses… pour quatre saxophones soprano, commande du Quatuor Habanera qui fait l'objet d'un enregistrement par Luis Sclavis. En 2007, l'Orchestre de Paris lui commande Fulgurances pour huit violoncelles, ainsi qu'une transcription des Nuits d’été de Berlioz pour voix et huit violoncelles. L'Ensemble intercontemporain crée en 2011, 666, un trio pour clarinette, violoncelle et piano. Plus récemment, Radio-France lui commande une pièces pour orchestre, Shortcuts (2014), et une pièce de musique de chambre pour six musiciens, Folia (2017, co-commande avec l'Ensemble intercontemporain). Par ailleurs, Lionel Bord est lʼauteur de nombreuses transcriptions et orchestrations.


© Ircam-Centre Pompidou, 2018

Sources

Lionel Bord

Discographie

  • Lionel BORD, Nébuleuses, dans « LʼEngrenage », Quatuor Habanera, Louis Sclavis : clarinette basse, 1 cd Alpha-Productions, 2006, n° 518.
  • Lionel BORD, Fantasmi, Orchestre des lauréats du Conservatoire, direction : Guillaume Bourgogne, 1 cd  Prix de composition 2006, Centre de recherche et d'édition du Conservatoire (CREC), 2007.
  • Lionel BORD, Nébuleuses…, Quatuor Axone, 1 cd Journées de la composition 2005, Centre de recherche et d'édition du Conservatoire (CREC), 2006.
  • Lionel BORD, Tenebrae, Orchestre du Conservatoire, direction : François-Xavier Roth, 1 cd Journées de la composition 2003, Centre de recherche et d'édition du Conservatoire (CREC), 2004.

Liens Internet

(liens vérifiés en février 2018).