mise à jour le 16 December 2011
© Seiji Okumiya

Dai Fujikura

Compositeur japonais né à Osaka en 1977.

Dai Fujikura arrive en Europe à quinze ans et étudie à Londres avec Daryl Runswick au Trinity College, Edwin Roxburgh au Royal College et George Benjamin au King’s College.

En 2004, le London Sinfonietta créé Fifth Station sous la direction de Martyn Brabbins. Peter Eötvös encourage Fujikura et dirige la création mondiale de Vast Ocean en 2005 au festival de Donaueschingen, avec l’Orchestre de la Radio d’Hilversum et le studio expérimental Heinrich-Strobel-Stiftung. En 2005, Pierre Boulez dirige la création mondiale de Stream State à Lucerne et Fujikura reçoit une commande de l’Ensemble intercontemporain pour sa pièce Code 80 créée à la Cité de la musique à Paris à l'occasion du quatre-vingtième anniversaire de Boulez.

Commande de l’orchestre de la BBC, Crushing Twister est créé en 2006 aux BBC Proms à Londres. Cette même année, l'Orchestre symphonique de Chicago programme sa musique lors des séries Music now. De nombreux ensembles et orchestres renommés lui commandent des pièces, notamment l’Ensemble Modern – Vanishing Point (2004/2006) –, le Klangforum Wien, l’ensemble BIT20 Wave Embraced (2006), l'Orchestre de Radio France et l'Ircam – Swarming essence pour orchestre et électronique (2006), l’Ensemble intercontemporain – Time unlocked et ...as I am... en 2007, et Secret Forest créé au Festival Musica de Strasbourg en 2009.

Ses commandes récentes incluent plusieurs concertos : Ampere, pour piano, pour le Philharmonia Orchestra (2008), un Concerto pour flûte à bec créé au Muziekgebouw d'Amsterdam, par l'Ensemble Resonanz dirigé par Peter Rundel et un Concerto pour contrebasse, commande du London Sinfonietta en 2010, ainsi qu'un Concerto pour basson, qui sera créé par Pascal Gallois et le Tokyo Metropolitan Symphony en october 2012.

Prolifique, Fujikura écrit aussi de nombreuses pièces de musique de chambre dont les récents  Breathing Tides pour hautbois et shô, l'une des pièces avec instruments traditionnels japonais composées pour l'ensemble Okeanos, un second quatuor à cordes Flare (2011), créé par le Quatuor Arditti, ainsi que plusieurs pièces vocales sur des textes d'Harry Ross, parmi lesquelles Lake Side et Away we play (2010). Par ailleurs, Fujikura collabore avec le vidéaste Tomoya Yamaguchi sur des œuvres de chambre comme Moromoro, pour piano, bande et vidéo (2003) et Fluid Calligraphy pour violon (2010).

Dai Fujikura remporte de nombreuses récompenses, comme le Concours international Serocki en 1998, le Prix des jeunes compositeur du Festival d'Huddersfiled en 1998, le Prix de composition de la Royal Philharmonic Society en 2004, le Prix Claudio Abbado à Vienne en 2005, le Prix Paul Hindemith du Festival Schleswig-Holstein en 2007 et le Prix spécial Giga-Hertz-Award 2008. En 2009, Secret Forest est couronné du Prix Otaka et ...as I am... reçoit le Prix Akutagawa.


© Ircam-Centre Pompidou, 2011

Sources

Site de Dai Fujikura (voir ressources documentaires), éditions Ricordi.

Discographie

  • Dai FUJIKURA, Sparks, Kosuke Hashizume : guitare, iTune, 2011.
  • Dai FUJIKURA, But, I fly, Vox Humana, direction : Ryuta Nishikawa, iTune, 2010.
  • Dai FUJIKURA, Sakana, Masanori Oishi : saxophone, iTune, 2010.
  • Dai FUJIKURA, Tomoya YAMAGUCHI, Fluid Calligraphy, dans « Weapon of Choice », Barbara Lüneburg : violon, avec des œuvres de Henry Vega/Emmanuel Flores, Alexander Schubert, Yannis Kyriakides, Marko Ciciliani, 1 cd Ahornfelder, 2010.
  • Dai FUJIKURA, Inkling dans « Sound Census, Endymion », Bruce Nockles, trompette, avec des œuvres d'Anthony Gilbert, Anthony Payne, Philip Cashian, Simon Bainbridge, Martin Butler, Colin Matthews, Joe Duddell, Bayan Northcott, Peter Maxwell Davies, Brian Elias, Joanna Bailie, James Weeks, Simon Holt,  Philip Venables, Vic Hoyland, Morgan Hayes, Melinda Maxwell, Edward Cowie, Christopher Fox, Simon Wills, Naomi Pinnock, 1 cd NMC, 2010.
  • Dai FUJIKURA, Poison Mushroom, dans « Claire Chase, Aliento », Claire Chase : flûte, avec des œuvres de Nathan Davis, Jason Eckardt,  Edgar Guzmán, Marcelo Toledo, Du Yun, International Contemporary Ensemble, 1 cd New Focus Recordings, 2009.
  • Dai FUJIKURA, The Voice dans « Pascal Gallois # 3 », Pascal Gallois, Rohan de Saram, avec des œuvres d'Olga Neuwirth et Bruno Mantovani, 1 cd Stradivarius, 2008, STR 33799.
  • Dai FUJIKURA, Abandoned Time, Daniel Lippel : guitare, International Contemporary Ensemble, direction : Matthew Ward, avec des œuvres de Mario Davidovsky, Kaija Saariaho, Du Yun et Magnus Lindberg, 1 cd New Focus Recordings, 2008.
  • Dai FUJIKURA, Perla (nouvelle version), Dorothee Oberlinger : flûte, 1 cd Witten 08 CD, 2008.
  • Dai FUJIKURA, Lake Side, dans « The NMC Songbook », Lore Lixenberg : voix , avec des œuvres de Julian Anderson, Simon Bainbridge, Richard Baker, Gerard Barry, Daniel Basford, Alison Bauld, Rupert Bawden, David Bedford, Luke Bedford, Michael Berkeley, Judith Bingham, Harrison Birtwistle, David Blake, Gavin Bryards, Diana Burrell, Martin Butler, Gary Carpenter, Philip Cashian, John Casken, Richard Causton, Jonathan Cole, Lyell Cresswell, Gordon Crosse, Joe Cutler, Jeremy Dale Roberts, Brian Elias, Miachel Finnissy, Ben Foskett, Cristopher Fox, Anthony Gilbert, Alexander Goehr, Philip Grange, Julian Grant, Helen Grime, Emily Hall, Bryn Harrison, Sadie Harrison, Jonathan Harvey, Morgan Hayes, Robin Holloway, Simon Holt, David Horne, Emily Howard, Jordan Hunt, Robert Keeley, Blaar Kindsdottir, Rachel Leach, Nicola Lefanu, Jonathan Lloyd, James Macmillan, Stuart Macrae, John McCabe, Roger Marsh, Phillip Neil Martin, Colin Matthews, David Matthews, Peter Maxwell Davies, Christopher Mayo, Anna Meredith, Claudia Molitor, Stephen Montague, Lloyd Moore, Thea Musgrave, Bayan Northcott, Tarik O'Regan, Roxanna Panufnik, Anthony Payne, Joseph Phibbs, Julian Philips, Geoffrey Poole, Jonathan Powell, Anthony Powers, Edwin Roxburgh, Edward Rushton, Nicholas Sackman, David Sawer, Robert Saxton, Julia Simpson, Howard Skempton, Luke Stoneham, Giles Swayne, Mark-Anthony Turnage, Errollyn Wallen, Huw Watkins, Judith Weir, John White, Peter Wiegold, Roderick Williams, Hugh Wood, John Woolrich, 4 cds NMC Label, 2009, NMC D150.
  • Dai FUJIKURA, Moromoro, dans « Cosmos Haptic: Contemporary Piano Music from Japan », Hiroaki Takenouchi : piano, avec des œuvres de Joji Yuasa, Toru Takemitsu, Akira Miyoshi, Ichiro Nodaïra, Toshio Hosokawa, Keiko Harada, Sachiyo Tsurumi, 1 cd Lorelt, 2008, LNT128.
  • Dai FUJIKURA, Eternal Escape, Katinka Kleijn, iTune, 2007.
  • Dai FUJIKURA, Sleeping ashes, dans « Into the 21st Century », Aleksander Szram : piano, 1 cd fonorum, 2006.
  • Dai FUJIKURA, Fifth Station, London Sinfonietta, Louise Hopkins : violoncelle, direction : Martyn Brabbins, 1 cd London Sinfonietta Label, 2006, SINFCD2-2006.
  • Dai FUJIKURA, Locked Voices, dans « Double Action, Reaction », Keziah Thomas, Eleanor Tuner : harpes, Arts in Fusion records, http://artsinfusion.myshopify.com (lien vérifié en décembre 2011).

Bibliographie

  • Elizabeth AVELING, « interview Dai Fujikura », dans On Japan, Grande-Bretagne, mars 2004, p. 3.
  • « Phantom Pulse de Dai Fujikura au Festival de Lucerne », dans BMG Editions – Newsletter internationale n° 6, septembre – décembre 2006 [rubrique Ricordi London]
  • Dai FUJIKURA, « What music can learn from the movement of birds and fish », The Guardian, 30 novembre 2011, en ligne sur http://www.guardian.co.uk (lien vérifié en décembre 2011).
  • Nick REYLAND, interview de Dai Fujikura à propos de Fifth Station, du 17 octobre 2002, sur http://www.daifujikura.com/un/iv1.html et http://www.daifujikura.com/un/iv2.html (liens vérifiés en décembre 2011).
  • « Note de programme Vanishing Point » dans le programme « Le Japon, Racines et Ruptures », Paris, Cité de la musique, juin 2006, p. 3-4, 16, note de programme en ligne sur : http://mediatheque.cite-musique.fr (lien vérifié en décembre 2011).

Liens Internet