! Informations antérieures à 2002 : mise à jour à venir

Denis Lorrain

Compositeur canadien résident français né en 1948

Denis Lorrain est né en 1948. Il est citoyen canadien et français.

Après des études aux Facultés de musique des Universités de Montréal et McGill, il a obtenu un doctorat de l'Université de Paris I. De 1973 à 1979, il a travaillé à Utrecht, Marseille et Paris. Nommé professeur adjoint à l'Université de Montréal en 1980, il y a enseigné l'informatique musicale et la composition. Il a quitté cette fonction en 1982, afin de se joindre à l'équipe du département Pédagogie/Production de l'Ircam, à Paris, où il a travaillé comme réalisateur musical. Depuis 1988, il est conseiller technique à l'Ircam, ainsi que professeur et co-directeur du Département d'électroacoustique et d'informatique musicales SONVS, du Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon.

Denis Lorrain : «Si ce n'est indirectement, parce qu'elle peut voleter parmi des halos de souvenirs, éveiller de mystérieuses et fragiles sympathies, la musique n'exprime rien d'autre que sa propre existence. Elle est ; c'est tout. Sa seule raison d'être est d'incarner une élaboration de l'esprit humain. Elle doit donc affirmer fortement son existence, asseoir sa réalité sur des virtualités puissantes, essentielles, fécondes. Si j'exprime quelque chose, c'est un défi métaphysique impliqué par ma seule volonté de créer, par le simple fait que j'ose construire.»«Mes compositions recourent assez souvent à l'ordinateur, qui est un prolongement naturel de l'esprit humain. Dans certains cas, j'ai conçu des programmes agissant sur l'ensemble d'une oeuvre, soit intégralement, soit pour certaines étapes de l'élaboration. D'autre part, j'utilise cet outil de façon plus libre, afin de préciser certains détails de sections d'une pièce, obtenir des schémas que j'interprète ensuite instrumentalement, etc.»Ses oeuvres, pour instruments soli, ensembles, orchestres, aussi bien qu'électroacoustiques ou mixtes, ont été exécutées en Europe et en Amérique depuis 1970.


© Ircam-Centre Pompidou, 1998