mise à jour le 22 August 2011

Mario Lavista

Compositeur mexicain né le 3 avril 1943 à Mexico.

Mario Lavista étudie le piano, puis, de 1963 à 1967, l'analyse et la composition avec Carlos Chávez et Rodolfo Halffter au Conservatoire national de musique de la ville de Mexico. En 1967, il se rend à Paris, où il continue ses études à la Schola Cantorum avec Jean-Etienne Marie jusqu'en 1969. Il suit des séminaires de Nadia Boulanger en 1968 ainsi que des cours avec Henri Pousseur et Karlheinz Stockhausen à la Rheinische Musikschule de Cologne en 1968 et à Darmstadt en 1969, où il rencontre György Ligeti.

En 1970, il retourne au Mexique et fonde le collectif d'improvisation Quanta. Dans ses premières œuvres, il explore le concept de hasard. Il travaille au studio de musique électronique du Conservatoire national de musique de Mexico, puis de Tokyo (studio NHK) en 1971-1972. Il collabore avec des artistes d'autres disciplines tel que Arnaldo Coen dans Cluster (1973) et Jaula (1976) ou le cinéaste Nicolás Echevarría pour qui il compose de nombreuses musiques de film.

À partir des années quatre-vingt, un important travail sur le timbre l'amène à écrire un grand nombre de pièces solistes et de musique de chambre, en collaboration avec les interprètes, dans lesquelles il cherche à étendre les techniques des intruments – Dusk pour contrebasse (1980), Marsias pour hautbois avec verres à vin (1982), Reflejos de la noche (1984), quatuor écrit pour le Cuarteto Latinoamericano qui va ensuite enregistrer ses six quatuors à cordes (label Toccata, 2011). Les décennies suivantes, toujours très riches en musique de chambre et soliste, sont ponctuées de pièces pour grand orchestre – Clepsidra (1990-1991), Lacrymosa (1992)Tropo para Sor Juana (1995), de pièces vocales  – Pañales y sonajas pour mezzo-soprano et piano préparé (1999), Salmo, pour soprano et contrebasse (2006) –, d'une pièce de théâtre musical d'après Rabelais, Gargantúa (2002) et enfin d'une œuvre concertante en 2010 Concierto para cello y orquesta.

Ses œuvres reçoivent d'importantes récompenses, parmi lesquelles le Diosa de Plata de l'Asociación de Periodistas y Críticos de Cine en 1978, une bourse Guggenheim pour l'opéra d'après une nouvelle de Carlos Fuentes, Aura (1988), le Premio Nacional de Artes y Ciencias du gouvernement mexicain en 1991 et la médaille Mozart de l'ambassade d'Autriche. Il est nommé compositeur émérite par le Sistema Nacional de Creadores del Fondo Nacional para la Cultura y las Artes (FONCA) en 1993, reçoit pour l'ensemble de son œuvre le diplôme de l'Unión Mexicana de Cronistas de Teatro y Música. L'enregistrement de la Missa Brevis ad Consolationis Dominam Nostram est élu par le journal Viceversa meilleur album classique de l'année 1998 et celui de Voces Americanas où figure Quotations (1976) reçoit une nomination aux Grammy 1999. Mario Lavista est membre de l'Académie des arts de México depuis 1987 et du Colegio Nacional depuis 1998.

Auteur de nombreux essais, Mario Lavista fonde Pauta en 1982, l'une des revues musicales les plus importantes en Amérique latine et dont il dirige toujours l'édition. En outre il mène une intense activité d'enseignant, au Conservatoire national de Mexico, ainsi que dans les universités de Chicago, Cornell University, San Diego, Indiana University et McGill.


© Ircam-Centre Pompidou, 2011

Sources

Mario Lavista.

Source et détails du catalogue

Mario Lavista.

Autres compositions

pour la télévision :

  • Las puertas del tiempo (Nicolás Echevarría), 1992
  • Sor Juana Inés de la Cruz (Nicolás Echevarría), 1988
  • México en la obra de Octavio Paz, (Héctor Tajonar, Televisa), 1988
  • Arte contemporáneo (Octavio Paz, Héctor Tajonar, Televisa), 1989
  • Arte precolombino (Héctor Tajonar, Televisa), 1989
  • Re / visiones. La pintura mural (Carlos Fuentes), 1989, 1996
  • El sol azteca (Héctor Tajonar, Televisa), 1990
  • El enigma de los mayas (Héctor Tajonar, Televisa), 1990
  • México a través de su arte, (Héctor Tajonar, Televisa),1990
  • Eclipse (Nicolás Echevarría), 1991
  • Diálogos en el espacio, 1992
  • Las puertas del tiempo (Nicolás Echevarría), 1992
    <-span?<'li>
  • Expedición a la violencia, 1994
  • Videodisco láser: Las puertas del tiempo, 1992
  • Formas en el tiempo (Julián Pablo, CONACULTA), 1998
  • El alma de México 1. Época prehispánica, (Héctor Tajonar, Televisa), 2000
  • Los hijos del sol, (Televisa) 2001
  • El alma de México (Carlos Fuentes, Héctor Tajonar, Televisa), 2001
  • The down of Mesoamérica (Carlos Fuentes, Héctor Tajonar, Televisa), 2001
  • Paisaje de pirámides (Carlos Fuentes, Héctor Tajonar, Televisa), 2001
  • El alma de México (Héctor Tajonar, Televisa), 2003

Source(s) du catalogue

Mario Lavista.

Autres compositions

pour la télévision :

  • Las puertas del tiempo (Nicolás Echevarría), 1992
  • Sor Juana Inés de la Cruz (Nicolás Echevarría), 1988
  • México en la obra de Octavio Paz, (Héctor Tajonar, Televisa), 1988
  • Arte contemporáneo (Octavio Paz, Héctor Tajonar, Televisa), 1989
  • Arte precolombino (Héctor Tajonar, Televisa), 1989
  • Re / visiones. La pintura mural (Carlos Fuentes), 1989, 1996
  • El sol azteca (Héctor Tajonar, Televisa), 1990
  • El enigma de los mayas (Héctor Tajonar, Televisa), 1990
  • México a través de su arte, (Héctor Tajonar, Televisa),1990
  • Eclipse (Nicolás Echevarría), 1991
  • Diálogos en el espacio, 1992
  • Las puertas del tiempo (Nicolás Echevarría), 1992
  • Expedición a la violencia, 1994
  • Videodisco láser: Las puertas del tiempo, 1992
  • Formas en el tiempo (Julián Pablo, CONACULTA), 1998
  • El alma de México 1. Época prehispánica, (Héctor Tajonar, Televisa), 2000
  • Los hijos del sol, (Televisa) 2001
  • El alma de México (Carlos Fuentes, Héctor Tajonar, Televisa), 2001
  • The down of Mesoamérica (Carlos Fuentes, Héctor Tajonar, Televisa), 2001
  • Paisaje de pirámides (Carlos Fuentes, Héctor Tajonar, Televisa), 2001
  • El alma de México (Héctor Tajonar, Televisa), 2003

Bibliographie

  • Ananay AGUILAR, « La circularidad en Aura, la ópera de Mario Lavista », Cuadernos de música, artes visuales y artes escénicas, vol. 1, n° 2, décembre 2006.
  • Mario LAVISTA, « From the composer's Viewpoint: The dialogue between Music and Poetry », in Zenia Sacks DaSilva (dir.), The Hispanic Connection: Spanish and Spanish-American Literature in the Arts of the World, Greenwook publishing Group, Hofstra University, 2004, p. 295-298.
  • Aleks SYNTEK, Alex OTAOLA, Ely GUERRA, KALIMBA, Carlos PRIETO, Alex GONZALEZ, Mario LAVISTA, EMC X, Mexican Musician Introduction, Books LLC, 2010.
  • Jeannine WAGAR, « Harmonic Mirrors within Circular Time: a Study of Mario Lavista's Ficciones », in Zenia Sacks DaSilva (dir.), The Hispanic Connection: Spanish and Spanish-American Literature in the Arts of the World, Greenwook publishing Group, Hofstra University, 2004, p. 299-302.

Discographie

  • Mario LAVISTA, « Complete String Quartets », n° 1. Diacronía ; n° 2. Reflejos de la noche ; n° 3. Música para mi vecino ; n° 4. Sinfonías ; n° 5. Siete invenciones ; n° 6. Suite en cinco partes, Cuarteto latinoamericano, 1 cd Toccata Classics, 2011.
  • Mario LAVISTA, Cinco danzas breves, dans « Anacrouse wind quintet (Danses 2) », quinette Anacrouse, avec des œuvres de Chostakovitch, Ravel, Debussy, Joplin, Strauss, Tchaikovsky, Mozart, 1 cd Indésens, 2009.
  • Mario LAVISTA, Ofrenda, dans « Hypnos », Pierre Hamon : flûte, 1 cd Zig-Zag Territoires, 2009.
  • Mario LAVISTA, Gargantua, Orchestre de Picardie, direction : Edmon Colomer, 2 cd Triton, 2004.
  • Mario LAVISTA, Responsorio in memorian Rodolfo Halffter, dans « Bassoon Images From the Americas », Benjamin Coelho : basson, Adam Grosso et Daniel Moore : percussion, avec des œuvres de Heitor Villa-Lobos, Amelia Kaplan, John Steinmetz, Lawrence Fritts, Aylton Escobar et Francisco Mignone, 1 cd Albany Records, 2004.
  • Mario LAVISTA, Tres Bagatelas, dans « Noche De Alebrijes », Trio Coghlan, avec des œuvres de Eduardo Angulo, Federico Ibarra, Manuel Ponce et Horacio Uribe, 1 cd Urtext, 2004.
  • Mario LAVISTA, Quotations, dans « Voces Americanas », Christopher Adkins : violoncelle, Jo Boatright : piano, avec des œuvres de Robert Xavier Rodriguez, Roberto Sierra, Mario Davidovsky, Tania Leon, 1 cd Composers Recordings CRI, 2001, CR773.
  • Mario LAVISTA, Octeto, dans « Música para divertirse », Sinfonietta Ventus, direction : Carlos Miguel Prieto, avec des œuvres de Jean Français, Eugène Bozza et Eugenio Toussaint, 1 cd Urtext Records, 2000.
  • Mario LAVISTA, Natarayah, dans « Newdance. 18 dances for guitar », David Starobin : guitare, avec des œuvres de Stephen Jaffe, Jorge Morel, Elliott Carter, William Bland, Bent Sorensen, John Anthony Lennon, Steven Mackey, Richard Wernick, Apostolos Paraskevas, John W. Duarte, Milton Babbitt, Michael Starobin, Jonathan Harvey, Per Norgard, Poul Ruders, Paul Lansky et Bryan Johanson, 1 cd Bridge 1998, 9084.
  • Mario LAVISTA, Clepsidra, dans « Musica Sinfonica Mexicana », Unam Philharmonic Orchestra, direction : Horacio Franco, avec des œuvres de Silvestre Revueltas, Federico Ibarra, Gabriela Ortiz, Manuel Enriquez, Jose Pablo Moncayo Garcia, Joaquin Gutierrez, Heras Marcela Rodriguez, Arthur Marshall et Carlos Chavez, 2 cds Urtext Records, 1997.
  • Mario LAVISTA, Tres Danzas Seculares, dans « Espejos », Edison Quintana, direction : Carlos Prieto, avec des œuvres de Manuel de Falla, Ernesto Halffter, Tomas Marco, Joaquin Gutierrez Heras, Manuel del Castillo et Rodolfo Halffter, 1 cd Urtext Records, 1997.
  • Mario LAVISTA, Simurg, dans « Mexico. 100 Years of Piano Music », Max Lifchitz : piano, avec des œuvres de Ricardo Castro, Manuel Ponce, Carlos Chavez, Jose Pablo Moncayo Garcia, Rodolfo Halffter, Eduardo Hernandez Moncada, Blas Galindo, Marta Garcia-Renart et Manuel Enriquez, 1 cd North / South Record, 1996.
  • Mario LAVISTA, « Cuaderno de viaje » : Madrigal ; Marsias ; Lamento a la memoria de Raúl Lavista ; Cuaderno de viaje ; Cuicani ; Cante ; Responsorio in memoriam Rodolfo Halffter, Luis Humberto Ramos : clarinette, Roberto Kolb : hautbois, Marielena Arizpe : flûte basse, Maurizio Barbetti : alto, Wendy Holdaway : basson, Ricardo Gallardo et Alonso Mendoza : percussion, Dúo Castañón-Bañuelos : guitares, 1 cd Quindecim, 1994, QP056.