mise à jour le 11 March 2010
© Clive Barda

Oliver Knussen

Compositeur et chef d'orchestre britannique né en 1952 à Glasgow.

Né à Glascow, Oliver Knussen grandit près de Londres où son père est contrebassiste principal de l'Orchestre Symphonique de Londres. C'est avec cet orchestre qu'il fait ses débuts de chef en avril 1968, dirigeant sa propre première symphonie à Londres et au Carnegie Hall de New York.

Il étudie la composition avec John Lambert à la Central Tutorial School for Young Musicians (1964-1967), puis aux Etats-Unis, à Boston et sous la direction de Gunther Schuller (1970-1973) à Tanglewood, où il reçoit trois prix.

Entre 1970 et 1975, il partage son temps des deux côtés de l'Atlantique, où sa musique est abondamment interprétée et sa notoriété croît rapidement. La première version de Hums and Songs of Winnie-the-Pooh est créée en 1970. La seconde symphonie reçoit le prix Margaret Grant Prize de Tanglewood en 1971. En 1972-1973 est créé Océan de Terre et en 1975 la fondation Koussevitsky lui commande Ophelia Dances pour le centenaire de la naissance de son fondateur.

Se fixant en Angleterre en 1975, il obtient aux concerts-promenades de la BBC un vif succès avec sa troisième symphonie (1973-1979). Jouée plus de cent fois, celle-ci est considérée comme une pièce phare de cette période.

Dans les années 1980, Oliver Knussen se consacre à l'écriture de deux opéras produits par le Glyndebourne Festival Opera, en collaboration avec l'écrivain Maurice Sendak : Where the Wild Things Are (1979-1983) et Higglety Pigglety Pop! (1984-1990).

Entre 1983 et 1988, il est le directeur artistique du festival d'Aldeburgh, puis celui de la musique contemporaine au Tanglewood Music Center de 1986 à 1993. Il occupe, de 1990 à 1992, la chaire de composition Elise L. Stoeger, à la Chamber Music Society du Lincoln Center de New York. Il est nommé, en 1992, principal chef invité du Residentie Orchestra à La Haye. En 1992, il fonde avec Colin Matthews les cours de composition et d'interprétation de l'école Britten-Pears à Snape dans le Suffolk, où il vit.

Oliver Knussen poursuit une très importante carrière de chef d'orchestre, dirigeant des ensembles tels que le London Sinfonietta, l'orchestre symphonique de la BBC, les principaux orchestres britanniques, mais aussi des États-Unis, du Canada, de Hollande, du Japon, ainsi que des ensembles consacrés à la création contemporaine comme l'Ensemble Modern et Avanti!. Après plusieurs années de collaboration avec le London Sinfonietta, il en devient son directeur attitré en 1998. À partir de 2006, il est artiste associé du Birgmingham Contemporary Music Group ainsi qu'à la Southbank Centre de Londres où il dirige en 2008, le festival Klang en mémoire de Stockhausen. Il est en résidence à l'orchestre de la BBC pour trois ans depuis 2009.

Parmi les nombreux prix reçus, Oliver Knussen est membre d'honneur de l'American Academy of Arts and Letters et du Royal Philharmonic Society, docteur honoris causa de la Royal Scottish Academy of Music and Drama, lauréat du prix de l'Association of British Orchestras et le grand prix des compositeurs britaniques pour Requiem, Songs for Sue en 2007. Cette œuvre écrite en mémoire de son épouse, est précédée d'autres pièces qui dès leur création sont entrées dans le grand répertoire : Flourish with Fireworks (1988), The Way to Castle Yonder (1988-1990), Songs without Voices (1992), Two Organa (1994), les concertos pour cor (1994), pour violon (2002), Cleveland Pictures pour orchestre (2003), Ophelia's Last Dance pour piano (2004).


© Ircam-Centre Pompidou, 2010

Sources

  • Éditions Faber music.
  • Agence artistique, HarrisonParrott.

Bibliographie

  • Julian ANDERSON, « Harmonic Practives in Oliver Knussen's Music since 1988: Part I », in Tempo, n° 221, Boosey & Hawkes, 2002, p. 2-13.
  • Julian ANDERSON, « Harmonic Practives in Oliver Knussen's Music since 1988: Part II », in Tempo, n° 223, Boosey & Hawkes, 2003, p. 16-41.
  • Julian ANDERSON, « The Later Music of Oliver Knussen », The Musical Times, n° 133, 1992, p. 393–394.
  • Julian ANDERSON, « À la mode », The Musical Times, n° 136, 1995, p. 291–293 [à propos de Horn Concerto et Two Organa].
  • Josiah FISK (ed.), « Oliver Knussen », in Composers on Music, Eights Centuries of Writing, Northeastern University Press, Boston, 1997, p. 474–479.
  • Paul GRIFFITHS, « Oliver Knussen », in New Sounds, New Personalities: British composers of the 1980’s., Faber and Faber, Londres, 1985, p. 54–64 ; une interview se trouve en ligne sur http://www.composersnewpencil.com/oliver-knussen (lien vérifié en mars 2010).
  • Peter Paul NASH, « Knussen's Thrid Symphony », in Tempo, n° 130, Boosey & Hawkes, 1979, p. 39-40.
  • Bryan NORTHCOTT, « Oliver Knussen », The Musical Times, n° 120, 1979, p. 729–732.

Discographie

  • Oliver KNUSSEN, Symphony No 3 * ; Symphony No 2 ; Cantata ** ; Coursing ; Ophelia Dances ; Trumpets, Philharmonia Orchestra, direction : Michael Tilson Thomas (*), Elaine Barry, Linda Hirst, London Sinfonietta, direction : Oliver Knussen, Nash Ensemble (**), 1 cd Unicorn-Kanchana, 1988, n° UKCD, 2010.
  • Oliver KNUSSEN, Symphony No 3, Royal Philharmonic Orchestra, direction : Vladimir Ashkenazy, 1 cd RPO, n° 8023.
  • Oliver KNUSSEN, Three Little Fantasies, ensemble Esbjerg, avec des œuvres de Samuel Barber, John Cage, Irving Fine, Carl Nielsen, 1 cd Kontrapunkt, n° 32002.
  • Oliver KNUSSEN, Three Little Fantasies, quintette à vent Aspen, 1 cd Bay Cities, n° BCD 1030.
  • Oliver KNUSSEN, Where the Wild Things Are, Rosemary Hardy, Mary King, solistes de Glyndebourne, London Sinfonietta, direction : Oliver Knussen, 1 cd Unicorn-Kanchana, n° DKPCD 9044, réédition : 1 cd Arabesque n° Z6535-L.
  • Oliver KNUSSEN, Hums and Songs of Winnie-the-Pooh * ; Océan de Terre * ; Songs Without Voices * ; Four Late Poems ; Sonya's Lullaby ; Variations ; Whitman Settings **, Chamber Music Society of Lincoln Center, direction : Oliver Knussen (*), Lisa Saffer, Lucy Shelton (**), Peter Serkin, 1 cd Virgin Classics.
  • Oliver KNUSSEN, …upon one note ; Flourish with FireworksHorn Concerto ; Music for a Puppet Court ; Two Organa ; Violin Concerto * ; The Way to Castle Yonder ; Whitman Settings, London Sinfonietta, Barry Tuckwell : cor, Leila Josefowicz : violon, Lucy Shelton : soprano, Orchestre symphonique de la BBC (*), Oliver Knussen, direction, 1 cd Deutsche Grammophon, coll. echo 20-21, 1996 réédition : 2003, n° 4743222.
  • Oliver KNUSSEN, Where the Wild Things Are et Higglety Pigglety Pop!, London Sinfonietta, direction : Oliver Knussen, 1 cd Deutsche Grammophon, n° 4695562.
  • Oliver KNUSSEN, I. Flourish with Fireworks ; II. Four Late Poems and an Epigram of Rainer Maria Rilke ; III. Hums and Songs of Winnie the Pooh ; IV. Océan de Terre ; V. Songs without Voices ; VI. Sonya's Lullaby ; VII. Variations, VIII. Whitman Settings, CBSO, direction : Sir Simon Rattle (I), Lisa Saffer (II, III), Chamber Music Society of Lincoln Center (III, IV, V), Peter Serkin (VI, VII, VIII) Lucy Shelton (IV, VIII), Oliver Knussen, direction (III, IV, V), 1 cd EMI Classics, n° 7243 5 75296 2 4.
  • Oliver KNUSSEN, Variations, Peter Serkin, 1 cd RCA Victor Gold Seal, n° 09026681892.
  • Oliver KNUSSEN, Notre Dame des jouets, 1 cd VPRO, EW 9413.

Filmographie

  • Oliver KNUSSEN, Where the Wild Things Are et Higglety Pigglety Pop!, Glyndebourne Festival Opera, direction : Oliver Knussen, 1 dvd EMI, n° CVI 2048.

Liens Internet