! Informations antérieures à 2002 : mise à jour à venir

Sofia Goubaïdoulina

Compositrice russe née le 24 octobre 1931 à Chistopol.

Sofia Goubaidoulina née en 1931 à Chistopol, en République Tatare. Elle étudie le piano et la composition au Conservatoire de Kazan. De 1954 à 1959, elle poursuit ses études de composition au Conservatoire de Moscou avec Nikolai Peiko, assistant de Chostakovitch, puis avec Vissarion Chébaline.En 1975, Sofia Goubaidoulina fonde, en compagnie des compositeurs Viatcheslav Artiomov et Viktor Sousline, l'Ensemble Astreya qui improvise sur des instruments rares provenant de Russie, du Caucase, d'Asie centrale et d'Asie de l'Est, ainsi que sur des instruments rituels. Ces sons et ces timbres inconnus, ainsi que ces techniques expérimentales sur le temps musical, ont profondément influencé son écriture. Après une interruption de plusieurs années, Sofia Goubaidoulina et Viktor Sousline ont récemment fait revivre l'Ensemble Astreya.

Sofia Goubaidoulina est titulaire de différentes récompenses : le premier prix au Concours international de Rome (1974), le Prix de composition de la Fondation Prince Pierre de Monaco (1987), le Prix international du disque Koussevitzky (1989 et 1994) pour les enregistrement de son concerto pour violon Offertorium et de sa symphonie Stimmen... verstummen... , le Prix Franco Abbiato (1991), le Heidelberger Künstlerinnenpreis (1991 ) et le Prix de l'Etat russe (1992).Depuis 1992, elle vit en Allemagne, à proximité de Hambourg.

Bien que Sofia Goubaidoulina ait été élevée dans un milieu russe, on ne peut oublier l'importance et l'influence de ses origines tatares. Cependant, elle n'est pas une « nationaliste romantique ». Elle utilise les techniques contemporaines d'écriture issues de l'avant-garde européenne et américaine tout en restant très personnelle. Enfin, les philosophies orientales ont influencé certaines de ses œuvres.

Le trait le plus frappant de l'oeuvre de Sofia Goubaidoulina est l'absence quasi totale de musique «absolue».La plupart de ses pièces ont une dimension extra-musicale, par exemple un poème - soit mis en musique ou bien caché entre les lignes -, un rituel, ou bien encore une sorte d'«action» instrumentale. Certaines de ses compositions témoignent de son intérêt pour des idées mystiques ou le symbolisme chrétien. Ses goûts littéraires sont très vastes ; elle a mis en musique des poèmes de l'ancienne Egypte et des textes persans, ainsi que les poèmes lyriques contemporains de Marina Tsvetayeva avec qui elle partage une profonde affinité spirituelle.

« Dimitri Chostakovitch et Anton Webern sont les deux compositeurs qui ont eu la plus grande influence sur mon travail. Bien que ma musique n'en laisse rien paraître, ces deux compositeurs m'ont enseigné la leçon la plus importante de toutes : être moi-même. »


© Ircam-Centre Pompidou, 2000

  • None
    • Alleluja pour choeur mixte, voix d'enfant, orgue et grand orchestre (1990), 32 minutes, pas d'éditeur
    • Antwort ohne Frage collage for three orchestras (simultaneously using passages from Prokofiev's Overture opus 42, Chostakovitch's Eight English and American Folk Songs and Ives's Symphony n°4) (1988), 8 minutes, pas d'éditeur
    • Aus dem Studenbuch pour violoncelle, récitante, choeur d'homme et orchestre (1991), 53 minutes, Fazer Music
    • Concerto for symphony orchestra and jazz band (1976), 10 minutes, pas d'éditeur
    • Descensio (1981), 10 minutes, pas d'éditeur
    • Duo Sonata pour deux bassons (1977), 8 minutes, pas d'éditeur
    • Ein Engel... pour alto et contrebasse (1994), 3 minutes, Sikorski
    • Galgenlieder (à 3) 15 pièces pour mezzo-soprano, percussion et contrebasse (1996), 40 minutes, pas d'éditeur
    • Garten von Freuden und Traurigkeiten pour flûte, harpe, alto, et récitant ad libitum (1980), 20 minutes, pas d'éditeur
    • Gerade und ungerade pour 7 percussionnistes (incluant un clavecin) (1991), 10 minutes, pas d'éditeur
    • Hommage à Marina Tsvetaïeva suite en cinq mouvements pour choeur a cappella (1984), 15 minutes, pas d'éditeur
    • Im Anfang war der Rhythmus pour 7 percussionnistes (1977), 12 minutes, pas d'éditeur
    • Impromptu pour flûte, violon et orchestre à cordes (1996), 15 minutes, pas d'éditeur
    • In Erwartung for saxophone quartet and 6 percussionists (1994), 17 minutes, pas d'éditeur
    • In croce pour violoncelle et orgue (ou bayan) (1979), 15 minutes, pas d'éditeur
    • Jetzt immer Schnee for chamber ensemble and chamber choir on verses by Gennadi Aigi (in Russian) (1993), 20 minutes, pas d'éditeur
    • Lamento pour tuba et piano (1977), 5 minutes, pas d'éditeur
    • Lauda pour alto, ténor, baryton, speaker, choeur mixte et grand orchestre (1991), 15 minutes, pas d'éditeur
    • Laudatio Pacis oratorio in 9 movements for soprano, alto, tenor, bass, speaker, 3 mixed choirs and large orchestra (without strings) (1975), 40 minutes, pas d'éditeur
    • Lied ohne Worte pour trompette et piano (1977), 1 minutes, pas d'éditeur
    • Meditation on the Bach Chorale "Vor deinen Thron tret ich hiermit" (BWV 668) pour clavecin, 2 violons, alto, violoncelle et contrebasse (1993), 10 minutes, Sikorski
    • Misterioso pour 7 percussionnistes (1977), 14 minutes, pas d'éditeur
    • Nach Motiven aus der tatarischen Folklore three collections for domra and piano (1977), 25 minutes, Sikorski
    • Perception for soprano, baritone (speaking voices) and 7 sting instruments on poems by Francisco Tanzer and excerpts from the Psalms (in German) (), 46 minutes, pas d'éditeur
    • Quaternion pour quatre violoncelles (1996), 25 minutes, pas d'éditeur
    • Sieben Worte for violoncello, bayan and strings (1982), 32 minutes, pas d'éditeur
    • Stunde der Seele poème pour grand orchestre à vent et mezzo-soprano (1974), 25 minutes, Sikorski
    • Stunde der Seele musique pour percussion, mezzo-soprano et grand orchestre (1976), 30 minutes, pas d'éditeur
    • Two Ballads pour deux trompettes et piano (1976), 2 minutes, pas d'éditeur
    • Two Pieces pour cor et piano (1979), 2 minutes, pas d'éditeur
    • Vivente - non vivente pour synthétiseur (1970), 11 minutes, Inédit
  • Effectif non spécifié
  • Musique soliste (sauf voix)
    • Chaconne pour piano (1963), 7 minutes, pas d'éditeur
    • De profondis pour bayan solo (1978), 10 minutes, pas d'éditeur
    • Dix Préludes pour violoncelle solo (1974), 20 minutes, pas d'éditeur
    • Et exspecto sonate pour bayan solo (1985), 12 minutes, pas d'éditeur
    • Hell und dunkel pour orgue solo (1976), 5 minutes, pas d'éditeur
    • Invention pour piano (1974), 2 minutes, pas d'éditeur
    • Musikalisches Spielzeug une collection de pièces pour piano pour enfant (1969), 25 minutes, pas d'éditeur
    • Sonate pour piano (1965), 15 minutes, pas d'éditeur
    • Sonatina pour flûte solo (1978), 4 minutes, pas d'éditeur
    • Sérénade pour guitare (1960), 2 minutes, pas d'éditeur
    • Toccata - troncata pour piano (1971), 1 minutes, pas d'éditeur
  • Musique de chambre
  • Musique instrumentale d'ensemble
    • Concordanza for chamber ensemble (or chamber orchestra) (1971), 11 minutes, pas d'éditeur
    • Detto II for violoncello and instrumental ensemble (1972), 15 minutes, pas d'éditeur
    • Märchenpoem pour orchestre symphonique (1971), 10 minutes, Sikorski
    • Pro et contra pour grand orchestre (1989), 42 minutes, Schirmer
    • Stimmen... verstummen symphonie en 12 mouvements (1986), 42 minutes, pas d'éditeur
    • Stufen pour orchestre symphonique, sur un texte de Rainer Maria Rilke (), 20 minutes, Sikorski
    • Te Salutant capriccio for large light orchestra (1978), 5 minutes, pas d'éditeur
    • Zeitgestalten pour orchestre symphonique (1994), 35 minutes, Boosey & Hawkes
  • Musique concertante
  • Musique vocale et instrument(s)
    • Abzählreime cinq chansons enfantines pour voix et piano, sur des poèmes de Jan satunovsky (1973), 5 minutes, pas d'éditeur
    • Brief an die Dichterin Rimma Dallosch pour soprano et violoncelle (1985), 2 minutes, pas d'éditeur
    • Die Phazelie cycle vocal pour soprano et orchestre sur des textes de Mikhail Prishvin (1956), 14 minutes, pas d'éditeur
    • Die Phazelie cycle vocal pour soprano et piano sur des textes de Mikhail Prishvin (1956), 14 minutes, pas d'éditeur
    • Ein Walzerspass nach Johann Strauss for soprano and octet (1987), 32 minutes, pas d'éditeur
    • Galgenlieder (à 5) 14 pièces pour mezzo-soprano, flûte, percussion, bayan et contrebasse (1996), 35 minutes, pas d'éditeur
    • Hommage à T.S. Eliot for soprano and octet (1987-1991), 40 minutes, pas d'éditeur
    • Jauchzt vor Gott pour choeur mixte et orgue (1989), 10 minutes, pas d'éditeur
    • Nacht in Memphis cantata for mezzo-soprano, male choir and chamber orchestra on ancient Egyptian texts (in Russian) (1968-1992), 26 minutes, pas d'éditeur
    • Roses cinq romances pour soprano et piano sur des poèmes de Guennadi Aigi (1972), 12 minutes, pas d'éditeur
    • Rubayat cantata for baritone and chamber ensemble on poems by the ancient persian poets Omar Khayyam, Hafiz and Khakani (in Russian) (1969), 15 minutes, pas d'éditeur
    • Zwei Lieder nach deutschen Volksdichtungen pour (mezzo)-soprano, flûte, clavecin et violoncelle (1988), 12 minutes, pas d'éditeur
  • Musique vocale a cappella

Lien Internet