updated 16 June 2021

Georges Aperghis

Compositeur français d'origine grecque né le 23 décembre 1945 à Athènes.

Né d’un père sculpteur et d’une mère peintre, Georges Aperghis hésite longtemps entre l’expression plastique et la composition. Essentiellement autodidacte, il découvre la musique grâce à la radio et aux cours de piano que lui donne une amie de la famille.

S’installant à Paris en 1963, Aperghis s’initie au sérialisme du Domaine Musical, à la musique concrète de Pierre Schaeffer et de Pierre Henry, aux recherches de Iannis Xenakis dont il s’inspire dans ses premières œuvres, avant, à partir de 1970, d’élaborer un langage plus libre et plus singulier.

La Tragique Histoire du nécromancien Hiéronimo et de son miroir, sa première pièce de théâtre musical en 1971, lie étroitement la musique au texte et à la scène et préfigure sa recherche d’une dramaturgie musicale originale qu’il poursuit jusqu’à aujourd’hui. En 1976, Georges Aperghis crée l’Atelier théâtre et musique, Atem, siégeant à Bagnolet puis au théâtre des Amandiers de Nanterre (de 1992 à 1997), consacré au théâtre musical. Il renouvelle son travail de compositeur, qui, selon sa devise, doit « faire musique de tout », en même temps qu’il invente de nouvelles formes de travail où se rencontrent musiciens, chanteurs aussi bien que comédiens et artistes plastiques. Ses pièces intègrent les éléments vocaux, instrumentaux, gestuels, narratifs et scéniques dans un cadre expressif unique. Les Récitations (1978), pour soprano solo, explorent tous les affects, toutes les expressions humaines. L’élaboration musicale et l’émergence d’un langage signifiant saisi en son état naissant, progressent de pair, par la répétition de bribes textuelles et de cellules sonores, arrangées comme des jeux de construction se jouant de l’attente et du sens. Un grand nombre d’œuvres de théâtre musical jalonnent ce parcours, parmi lesquelles l’opéra Je vous dis que je suis mort (1978), le Sextuor L’Origine des espèces (1992), ou Machinations (2000).

C’est à l’opéra qu’il réalise la synthèse de ses travaux expérimentaux : ici le texte est l’élément fédérateur et déterminant, la voix, le principal vecteur de l’expression. Il a composé huit œuvres lyriques, dont Avis de Tempête (2004), créé à l’opéra de Lille, qui reçut le Grand Prix de la critique en 2005.

Il compose également de nombreuses pièces pour instruments seuls, des œuvres de musique de chambre, vocales, pour orchestre. Sa musique instrumentale même comporte des éléments théâtraux ou verbaux, comme le suggère le titre des pièces Quatre Récitations pour violoncelle (1980).

Plus d’une centaine de pièces compose son catalogue. L’année 2000 a été marquée par deux créations, entendues à travers toute l’Europe : Die Hamletmaschine-Oratorio, sur un texte de Heiner Müller et le spectacle musical Machinations, commande de l’Ircam, qui s’est vu décerner par la Sacem le Prix de la meilleure création de l’année.

En 2004, outre l’opéra Avis de Tempête, il compose Dark side, d’après l’Orestie d’Eschyle. L’été 2006 voit la création de la Wölfli Kantata sur des textes d’Adolf Wölfi et de Contretemps. En décembre 2007 est créé Le petit poucet d’après le conte éponyme de Charles Perrault, en collaboration avec le vidéaste-plasticien Hans Op de Beeck. En mai 2010, l’Opéra comique de Paris crée Les Boulingrin, opéra-bouffe mis en scène par Jérôme Deschamps, d’après Georges Courteline. En juin 2011 est créé Luna Park, commande de l’Ircam-Centre Pompidou et du festival d’Automne à Varsovie, sur un texte de François Regnault, drame sur la confrontation de deux mondes, l’un réel et l’autre virtuel. Entre 2012 et 2014, il écrit une série de Six Études pour grand orchestre (commande de la Westdeutscher Rundfunk et du festival Musica de Strasbourg), et en 2016, son Concerto pour accordéon, est créé lors de Musica Viva par le Symphonieorchester des Bayerischen Rundfunks, sous la direction d’Emilio Pomarico.

Georges Aperghis reçoit le prix Mauricio Kagel en 2011, le Lion d’Or à la Biennale de Venise en 2015 et le prix des Frontières de la connaissance (catégorie Musique contemporaine) de la Fondation BBVA en 2016.

En 2018, il est l’une personnalités invitées du festival ManiFeste de l’Ircam, pour la création de sa pièce Thinking Thingset pour la création française de Obstinate, pour contrebasse solo.

En 2021, l’académie bavaroise des Beaux-Arts de Munich lui décerne le prix Ernst von Siemens Musikpreis pour l’ensemble de son œuvre.


© Ircam-Centre Pompidou, 2021

Sources

Site de Georges Aperghis, Antoine Gindt.

  • Effectif non spécifié
    • stage Self théâtre musical pour cinq acteurs et machines musicales (1981), 25 mn, partition retirée du catalogue
    • Strasbourg instantanés 39 pièces pédagogiques pour diverses formations (1998-1999), Durand
  • Musique soliste (sauf voix)
  • Musique de chambre
    • Alter-Face pour deux pianos (2004), 14 mn, partition téléchargeable sur le site du compositeur [program note]
    • Cinq Pièces pour espérou et violoncelle (1994), 10 mn, Durand
    • stage Compagnie - Tryptique n° 2 pour harpe et percussion (1982), 20 mn, partition téléchargeable sur le site du compositeur
    • Crosswind pour alto et quatuor de saxophones (1997), 15 mn, Durand
    • Dix pièces pour quatuor à cordes (1986), 33 mn, Salabert
    • Faux Mouvement pour trio à cordes (1995), 12 mn, Durand
    • Façade-trio pour deux clarinettes basses et percussion (1998), 15 mn, Durand
    • Fuzzy trio pour violon, piano et percussion (2008), 10 mn, partition téléchargeable sur le site du compositeur
    • Jeu à quatre pièce pédagogique pour quatuor de saxophones alto (2009), 4 mn 45 s, Alphonse Leduc
    • Kryptogramma pour six percussionnistes (1970), 20 mn, Durand
    • L'Iliade, l'Odyssée deux miniatures pour clarinette et violon (2008), 6 mn, partition téléchargeable sur le site du compositeur
    • stage Les Guetteurs de sons théâtre musical pour trois percussionistes (1981), 17 mn, partition téléchargeable sur le site du compositeur
    • stage Les jeteurs de sorts théâtre musical pour deux instruments au choix (1980), 30 mn, partition retirée du catalogue
    • Mouvement pour quintette pour cinq instrumentistes (1975), 13 mn, Salabert
    • Musiques et variantes de la « Pièce perdue » trio pour flûte à bec, clarinette, percussions et matériaux divers (1979), 13 mn, partition retirée du catalogue
    • Pièce pour deux violoncelles (1970), 12 mn, Salabert
    • Profils pour violoncelle et zarb (1998), 12 mn, Durand
    • Quartet Movement pour quatuor à cordes (2008), 7 mn, partition téléchargeable sur le site du compositeur
    • Quatre Pièces fébriles pour marimba et piano (1995), 17 mn, Durand
    • Rasch version I, pour violon et alto (1997-2001), 6 mn, partition téléchargeable sur le site du compositeur [program note]
    • Rasch version II, pour saxophone et alto (1997-2001), 6 mn, partition téléchargeable sur le site du compositeur [program note]
    • Requiem furtif pour violon et claves (1998), 7 mn, Durand
    • Retrouvailles pour deux percussionnistes comédiens (2013)
    • Signaux pour quatuor d'instruments du même timbre et de même tessiture (1978), 11 mn, Salabert
    • Triangle carré pour quatuor à cordes et trio de percussions (1989), 20 mn, Salabert [program note]
    • Trio pour clarinette, violoncelle et piano (1996), 15 mn, Durand
    • Trio pour piano, violon et violoncelle (2012), 13 mn, édition du compositeur
    • Trio Funanbule pour piano, saxophone et percussion (2014), 14 mn, édition du compositeur
    • Triple pour flûte, clarinette et trompette (2010), 6 mn, partition téléchargeable sur le site du compositeur
    • Wind Waves pour quintette à vent (2015), 30 mn, édition du compositeur
    • À bout de bras pour clarinette et hautbois (1989), 5 mn, Salabert
    • Études d'harmoniques pour deux violons et violoncelle (1976), 4 mn, Durand
  • Musique instrumentale d'ensemble
  • Musique concertante
  • Musique vocale et instrument(s)
    • elec ircam stage Avis de Tempête opéra, pour ensemble, trois chanteurs, une actrice et électronique (2004), 1 h 10 mn, partition téléchargeable sur le site du compositeur
    • B.W.V pour six chanteurs et ensemble (1973), 17 mn, Salabert
    • Cinq Couplets pour soprano et clarinette contrebasse (1988), 20 mn, Salabert
    • stage Commentaires théâtre musical pour deux comédiens, baryton, violoncelle, piano et alto (1996), 1 h 15 mn, partition téléchargeable sur le site du compositeur
    • elec Concerto grosso pour trois chanteurs, actrice, ensemble et bande (1971-1972), 50 mn, Durand
    • Contretemps pour soprano et ensemble (2006), 30 mn, Salabert [program note]
    • stage Conversations théâtre musical (1985), 48 mn, Inédit
    • Dark Side pour mezzo-soprano et ensemble (2003), 30 mn, Durand
    • elec stage De la Nature de l'eau théâtre musical pour six chanteurs, deux comédiens, percussion et piano (1974), 17 mn, Salabert
    • stage De la Nature de la gravité spectacle musical d'après Léonard de Vinci, pour sept chanteurs, deux acteurs, trompette et percussion (1979-1980), 30 mn, Salabert
    • Die Hamletmaschine-oratorio pour chœur, ensemble, soprano, barytons, percussion et alto (1999-2000), 60 mn, Durand [program note]
    • Déclamations pour baryton, clarinette contrebasse et orchestre (1990), 17 mn, Durand
    • stage Entre chien et loup théâtre musical pour soprano, acteur et cinq instrumentistes (1999), 60 mn, Durand
    • stage Enumérations théâtre musical pour six musiciens-comédiens (1988)
    • Exercices, Variantes exercices pédagogiques autour des musiques de La Bouteille à la mer (1976), 1 h 40 mn, partition retirée du catalogue
    • stage Faust et Rangda théâtre musical franco-balinais pour voix, trio de percussions et gamelan (1987)
    • stage Fragments Journal d'un Opéra, théâtre musical (1977), 30 mn, Salabert
    • Happiness Daily pour soprano, mezzo-soprano et ensemble (2009), 30 mn, Durand
    • stage Histoire de loups opéra (1976), 2 h 15 mn, Salabert
    • Il gigante golia pour soprano et orchestre (1990, 1975), 10 mn, Salabert
    • stage Jacques le Fataliste opéra en trois actes, pour huit voix solistes, chœur mixte et grand ensemble (1974), 2 h 10 mn, Salabert
    • stage Je vous dis que je suis mort opéra, pour sept voix solistes et ensemble (1978-1979), 46 mn, Salabert
    • stage Jojo théâtre musical (1990), 1 h 10 mn, pas d'éditeur
    • L'Adieu pour contralto et grand orchestre (1992-1993), 12 mn, Durand
    • stage L'Écharpe rouge opéra, pour cinq chanteurs principaux, seize chanteurs secondaires, trois percussions et deux pianos (1984), 2 h 40 mn, Salabert
    • La Bouteille à la mer cahiers d'exercices pour soprano, six acteurs et quatre instrumentistes (1976), 1 h 40 mn, pas d'éditeur
    • La Fable des continents musique pour le film éponyme de Hugo Santiago et Georges Aperghis, pour voix de basse et grand orchestre (1990), pas d'éditeur
    • La Nuit en tête pour soprano et sextuor instrumental (2000), 14 mn, Durand
    • elec stage La Tragique Histoire du nécromancien Hiéronimo et de son miroir théâtre musical pour marionettes, actrice, mezzo-soprano, luth, violoncelle et bande magnétique (1971), 30 mn, Durand
    • Le Rire physiologique pour baryton et pianiste (1983), 8 mn, Salabert
    • Le Soldat inconnu pour baryton et ensemble (2013), 27 mn, Durand
    • elec stage Les Boulingrin opéra-bouffe pour ensemble et quatre chanteurs (2010), 1 h 10 mn, partition téléchargeable sur le site du compositeur
    • Les Lauriers sont coupés pour deux voix et cinq instrumentistes (1975), 20 mn, Salabert
    • stage Les Sept crimes de l'amour théâtre musical pour un film de Michel Fano, pour soprano, clarinette et percussion (1979), 12 mn, partition téléchargeable sur le site du compositeur
    • Liebestod oratorio pour deux acteurs, onze chanteurs et neuf instrumentistes (1981-1987), 2 h 25 mn, Salabert
    • elec ircam Luna Park théâtre musical (2011), Didascalia [program note]
    • Migrants pour deux voix de femmes, piano, trois percussions et orchestre à cordes (2016-2017), 25 mn, Durand
    • stage Oraison funèbre théâtre musical pour chanteurs, acteur et ensemble (1971), 30 mn, partition retirée du catalogue
    • stage Pandaemonium opéra pour pour voix, quatre acteurs et sept instrumentistes (1973), 1 h 35 mn, Salabert
    • stage Paysage sous surveillance théâtre musical (2002), 1 h 10 mn, partition téléchargeable sur le site du compositeur
    • stage Quai n° 1 théâtre musical (1978), 19 mn, Salabert
    • Quatuor pour violon, alto, violoncelle, voix de basse ou cor (1975), 12 mn, partition retirée du catalogue
    • Rasch version III, pour voix et alto (1997-2001), 6 mn, partition téléchargeable sur le site du compositeur [program note]
    • Ritournelles pou deux barytons et neuf instruments (1992), 12 mn, Durand
    • Rock-Roll extrait du Bal de la contemporaine, pour voix et ensemble (1984), 8 mn, partition retirée du catalogue
    • Récitatif de concours pour cinq exécutants (1975), 9 mn, Salabert
    • stage Sextuor - L'Origine des espèces théâtre musical pour cinq voix de femmes et violoncelle (1992), 60 mn, Durand
    • Shot in the Dark pour soprano et ensemble (2012), 17 mn, Durand
    • Simulacre I pour soprano, clarinette contrebasse et percussion (1991), 10 mn, Durand
    • Simulacre II pour soprano, clarinette basse, percussion et marimba (1994), 15 mn, Durand
    • Simulacre III pour soprano, deux clarinettes et marimba (1994), 15 mn, Durand
    • elec Sports et rebondissements pour six chanteurs, acteurs, ensemble instrumental et bande magnétique (1974), 25 mn, partition retirée du catalogue
    • Tingel Tangel pour soprano, cymbalum et accordéon (1990), 35 mn, Durand
    • stage Tristes Tropiques opéra en quatre actes (1990-1995), 1 h 30 mn, Durand
    • Un Musée de l'homme pour voix, chœur et orchestre (1982), Inédit
    • Vesper Oratorio de George Frederik Händel, pour sept voix et ensemble (1971), 30 mn, Durand
    • Wild Romance pour soprano et ensemble (2013), 16 mn, Durand
    • stage Zeugen pour clarinette basse, saxophone alto, cymbalum, piano, accordéon, soprano et acteur (2007), 55 mn, partition téléchargeable sur le site du compositeur
    • stage Zwielicht théâtre musical pour soprano, acteur et cinq instrumentistes (1999), 60 mn, Durand
  • Musique vocale a cappella
    • Cinq Calme-plats pour voix de femme (1992), 10 mn, Durand
    • elec ircam stage Machinations spectacle musical pour quatre femmes et ordinateur (2000), 60 mn, Durand [program note]
    • Monomanies sept mélodies sur des poèmes français du XVIe siècle, pour voix seule (1991), 10 mn, Durand
    • Passwords pour six voix (2016), 10 mn, Durand
    • Petrrohl pour six voix solistes (2001), 12 mn, Durand
    • Pub 1 & Pub 2 phonèmes parlés et chantés pour soprano solo (2000), 3 mn, partition téléchargeable sur le site du compositeur
    • Quatorze jactations pour baryton (2001), 30 mn, Durand
    • Rondo pour soprano et mezzo-soprano (1994), 8 mn, Durand
    • stage Récitations pour voix seule (1978), 38 mn, Salabert
    • Six Tourbillons pour voix de femme (1989), 12 mn, Salabert
    • stage Solo pour une comédienne (1983), Inédit
    • elec ircam stage Thinking Things un spectacle pour quatre interprètes, extensions robotiques, vidéo, lumière et électronique (2017-2018), between 55 mn and 60 mn about [program note]
    • Wölfli-Kantata oratorio en cinq mouvements, pour chœur mixte et ensemble vocal de six solistes (2005), 60 mn, Salabert [program note]

Documents

Textes et extraits de livret

  • Georges Aperghis, Zig-Bang, Paris, P.O.L., 2004
  • Peter Szendy (éd.), Machinations de Georges Aperghis, Paris, Ircam-L’Harmattan, 2001.

Entretiens

  • Georges APERGHIS, « Noyaux, matrices, oignons (… et corbeille) », (entretien avec Nicolas Donin et Jean-François Trubert), Genesis, n° 31, 2011, p. 65-76.
  • La voix, le texte et les phonèmes dans l’œuvre de Georges Aperghis, séminaire du 24 mars 2011 au Centre de documentation de la musique contemporaine, coordination Laurent Feneyrou et Frédéric Durieux http://www.cdmc.asso.fr/
  • Georges APERGHIS, cinq dialogues publics sur la musique avec Abd Al Malik, Françoise Kubler, Alain Bashung, Joachim Montessuis, et le maître de chant du monastère Drepung Gomang (Tibet), dans Voix croisées, Actes du colloque au Conservatoire de Strasbourg le 29 novembre 2004, éditions du Conservatoire de Strasbourg, La Laiterie/Artefact Prl, 2007.
  • Georges APERGHIS, « Entretien avec Georges Aperghis, par Philippe Albéra », Musiques en création, (éd. P. Albéra), Genève, Contrechamps, 1997, p. 17.
  • Georges APERGHIS, « Georges Aperghis et l’ATEM », (entretien avec M. Rostain), Musique en jeu, n° 30, mars 1978, p. 82-90.

Études

  • « Georges Aperghis, Avis de tempête » dans L’Inouï, revue de l’Ircam #1, Ircam - Centre Pompidou, édition Léo Scheer, 2005, contient un DVD-rom guide d’écoute multimédia de l’opéra.
  • Georges APERGHIS (dir.), ATEM, théâtre & musique [journal de l’ATEM, théâtre et musique au théâtre des Amandiers].
  • Georges APERGHIS, Peter SZENDY, Wonderland : La musique, recto verso, Bayard, coll. « Le rayon des curiosités », Paris, 2004.
  • Les cahiers du CIREM : Théâtre et musique, n° 4-5, 1987.
  • Daniel DURNEY, Les compositions scéniques de Georges Aperghis, Thèse de l’Habilitation à diriger des recherches, EHESS, 1996.
  • Antoine GINDT (éd.), Georges Aperghis, le corps musical, Arles, Actes Sud, 1990.
  • Antoine GINDT, « Sur les chemins d’Aperghis et de Kagel : introduction à l’analyse du théâtre musical », Analyse musicale n° 46, 2e trimestre 1992, p. 62.
  • Célia HOUDART, Georges Aperghis, Avis de tempête, journal d’une œuvre, Paris, Intervalles, 2007.
  • François REGNAULT, Aperghis littéral, article en ligne sur le site de George Aperghis (lien vérifié en juin 2011).
  • Evan ROTHSTEIN, « Le théâtre musical d’Aperghis : un sommaire provisoire », dans Laurent Feneyrou (éd.), Musique et dramaturgie, esthétique de la représentation au XXe siècle, Paris, Publications de la Sorbonne, 2003, p. 465-486, document pdf téléchargeable sur le site du compositeur

Discographie sélective

  • Georges APERGHIS, Les Secrets Élémentaires ; Conversations X ; Dans le Mur ; Pièce pour jeunes pianistes, Lenio Liatsou, piano, dans « Piano Music », 1 vinyle God Records, 2019, GOD46.
  • Georges APERGHIS, Concerto pour accordéon ;Études I-VI, Teodoro Anzellotti, accordéon, Symphonieorchester des Bayerischen Rundfunks, EmilioPomárico, direction, dans « Musica Viva 28 », 1 cd Neos, 2017, 11728.
  • Georges APERGHIS, Situations, Klangforum Wien, EmilioPomárico, direction, dans « Donaueschinger Musiktage 2013 », 4 cd Neos, 2014, 11411-14.
  • Georges APERGHIS, Wölfli-Kantata, Neue Vocalsolisten Stuttgart ; SWR Vokalensemble Stuttgart ; Marcus Creed, direction, 1 cd Cyprès, 2013, CYP5625.
  • Georges APERGHIS, « Teeter-totter » : Contrempts ; SEESAW ; Parlando ; Teeter-totter, Donatienne Michel-Dansac : soprano, Uli Fussenegger : contrebasse, Klangforum Wien, direction : Emilio Pomárico et Sylvain Cambreling, 1 cd Kairos, 2012, 0013222KAI.
  • Georges APERGHIS, « À Portée de Voix » : Calme plat ; Dialogue amoureux ; Simulacre 2 ; Rire physiologique ; Monomanies ; Fidélité ; Pub 1 et 2, Valérie Philippin, Ensemble Kiosk, 2 cd, Ameson, 2011.
  • Georges APERGHIS, Crosswind ; Alter ego ; Rasch ; Volte-face ; Signaux, ensemble de saxophones modulables XASAX : Serge Bertocchi, Jean-Michel Goury, Pierre-Stéphane Meugé, Marcus Weiss, alto : Geneviève Strosser, 1 cd Kairos, WDR 3, 2009, n° 0012342KAI.
  • Georges APERGHIS, « Works for piano », À Tombeau Ouvert ; Les Secrets Élémentaires ; Printmusic ; Pièce pour jeunes pianistes ; Simata, Nicolas Hodges : piano, 1 cd Neos, 2009, n° 10912.
  • Georges APERGHIS, 14 récitations pour voix seule, Donatienne Michel-Dansac, 1 cd col legno, 2007.
  • Georges APERGHIS, Récitations pour voix seule, Martine Viard, 1 cd Montaigne Auvidis, 1995, n° 782 007.
  • Georges APERGHIS, Triangle Carré, Arditti Quartet, Trio Le Cercle, arditti quartet edition, n° 10, 1 Cd Montaigne Auvidis n° 782 002.
  • Georges APERGHIS, Sextuor - L’origine des espèces, Donatienne Michel-Dansac, soprano, Françoise Degeorges, soprano, Valéry Joly, Mezzo-Soprano, Frédérique Wolf-Michaux, contralto, Elena Andreyev, violoncelliste, 1cd MFA 216004.
  • Georges APERGHIS, Simulacres ; Il gigante golia ; 280 mesures pour clarinette ; Sept Crimes de l’amour ; Cinq Couplets : À about de bras, Simulacres, Quatre pièces fébriles, Trio, Monomanies, Sept mélodies sur des poèmes français du XVI siècle, Ensemble Accroche Note, Françoise Kubler : soprano, Armand Angster : clarinettes, Emmanuel Séjourné : percussion, Michèle Renoul et Brigitte Foccroulle : piano, Christophe Beau : violoncelle, Denis Tempô et Oliver Vivarès : clarinette, Double Cd Accord n° ACRD4761635.
  • Georges APERGHIS, Petrrohl dans le Cd collectif : Alles Theater! New music for vocal soloists, Neue Vocalsolisten Stuttgart, Stradivarius - STR33680.
  • Georges APERGHIS, Musique(s) de Chambre, Cinq pièces pour espérou et violoncelle ; Faux-mouvement ; Les secrets élémentaires ; Requiem furtif ; La nuit en tête, ensemble S:ic, Françoise Rivalland, dir., Zig Zag Territoires ZZT 020501.
  • Georges APERGHIS, Die Hamletmaschine-Oratorio, Georges Aperghis, Heiner Müller, ensemble Ictus, SWR Vokalensemble Stuttgart, Georges-Elie Octors, dir., Françoise Kubler, Lionel Peintre, Romain Bischoff, Geneviève Strosser, Jean-Pierre Drouet, Cyprès, 2006, CYP560.
  • Georges APERGHIS, Avis de Tempête, Georges Aperghis, Peter Szendy, ensemble Ictus, Georges-Elie Octors, dir., Donatienne Michel-Dansac, Lionel Peintre, Romain Bischoff, Johanne Saunier, Sébastien Roux, Cyprès, 2006, CYP 5621.
  • Georges APERGHIS et François REGNAULT, Machinations, Olivier Pasquet, Sylvie Levesque, Donatienne Michel-Dansac, Geneviève. Strosser, Sylvie Sacoun, 1 cd Ircam - Centre Pompidou, Una Corda, Accord, 2003, n° 472916.

Filmographie

  • Catherine MAXIMOFF, Jean-Baptiste MATHIEU, Georges Aperghis, « Tempête sous un crâne » et « Le Petit Chaperon rouge », 1 DVD coproduction Ideale Audience et Les films du présent, 102 minutes, 2006.

Sites Internet

(liens vérifiés en juillet 2020)