mise à jour le 29 August 2009
© Siegrid Ablinger

Peter Ablinger

Compositeur autrichien né en 1959.

Peter Ablinger a fait des études d'arts graphiques. Parallèlement, il étudie le piano et se tourne vers le free-jazz. À partir de 1979, il étudie la composition à la Musikhochschule de Graz puis de Vienne auprès de Gösta Neuwirth et de Roman Haubenstock-Ramati. En 1982, il va vivre à Berlin où il enseigne à la Musikschule Berlin-Kreuzberg et dirige de nombreux festival et concerts, parmi lesquels le festival Klangwerkstatt. Il fonde en 1988 l'ensemble Zwischentöne. Depuis 1993, il est régulièrement invité à enseigner à l'université de Graz et à diriger les ensembles Insel-Musik, Klangforum Wien et United Berlin.

La musique de Peter Ablinger est fondée par une interrogation radicale sur la nature du son. Pour le compositeur, le bruit doit être utilisé pour ce qu'il est en lui-même, en dehors de toute dimension signifiante. Et dès lors, tout son devient un but en soi plutôt que le moyen d'une élaboration musicale, et réclame d'être écouté plutôt qu'« entendu » ou « compris ». Dans cette démarche, le timbre, le temps et l'espace, paramètres inhérents à toute composition, s'en trouvent conjointement mis en question.

Les œuvres prennent la plupart du temps la forme d'installations qui font appel à un environnement naturel ou artificiel particulier. Le résultat sonore varie alors selon le lieu où elles sont interprétées. Le compositeur laisse parfois même l'auditeur imaginer par lui-même ce résultat, comme dans les pièces promenades Wege (Weiss / Weisslich 9, 1986-1993) et Orte (lieux, Weiss / Weisslich 10, 1994). Ce cycle Weiss / Weisslich est composé de nombreuses œuvres sans véritables sons comme Sehen und Hören, composée de photographies (1994-2003) ou Arboretum, plantation d'arbre dessinée d'après des données acoustiques (1996-2008). Ses installations, souvent classées comme plastiques plutôt que sonores, placent néanmoins le visiteur dans la position d'un auditeur ; l'écoute peut naître du regard : Übersetzungen 1-8 (1997).

Peter Ablinger réalise dans le même esprit ses pièces instrumentales et électroacoustiques. Le son y est traité en « Rauschen » ou « bruit » particulier. Le timbre, l'articulation et l'intonation existent pour eux-mêmes et appelent de la part du public une écoute du phénomène sonore abandonnant toute recherche d'une narration musicale.

Les grands cycles comme Weiss / Weisslich Instrumente und ElektroAkustisch Ortsbezogene Verdichtung ou encore « Intruments et bruits » jouent sur la répétition d'éléments d'une pièce à l'autre. Une grande partie de catalogue est constituée de « work in progress », pièces indéfiniment évolutives.


© Ircam-Centre Pompidou, 2009

Sources

  • Site personnel du compositeur (voir ressources documentaires).
  • Andreas Vejvar, Grove Music Online, Oxford University Press 2007-2009.

Lien Internet

Bibliographie

De nombreux articles et documents du compositeur et articles sur son œuvre (dont certains sont téléchargeables en pdf) sont disponibles sur la page "texte" de son site http://ablinger.mur.at/texte.html . On peut retenir le récent ouvrage [bilingue allemand-anglais] comprenant des articles de Peter Ablinger avec des textes de Katja Blomberg, Chico Mello, Christian Scheib, Trond Olav Reinholdtsen.

  • Peter ABLINGER, HÖREN hören / hearing LISTENING, Haus am Waldsee, Kehrer Verlag, Heidelberg, 2008. 

Discographie

  • Peter ABLINGER, Voices and piano, Nicolas Hodges, 1 cd Kairos, 2009, n° 0013082KAI.
  • Peter ABLINGER, Verkündigung, Gisela Mashayekhi, Marcus Weiss, Hildegard Kleeb, 1 cd Tourette  (à paraitre).
  • Peter ABLINGER, 33-127, Seth Josel, 1 cd Mode Records, 2009, n° MDE 206.
  • Peter ABLINGER, Weiss/Weisslich 4, 6b, 11b, 17c ; Das Buch der Gesänge (Gesang 79, 80. 81 & 86), avec des œuvres de Sven Åke Johansson, Sven Åke Johansson et Peter Ablinger live à la Christianskirche Hamburg, 1 cd blumlein records, Digital, 2009, n° UPC : 85970135450.
  • Peter ABLINGER, Quadraturen III "wirklichkeit", "Fidelito/La Revolución y las Mujeres", 1 cd Tonto Records, 2008, n° 30.
  • Peter ABLINGER, Voices and piano, Nicolas Hodges, avec des œuvres d'Isabel Mundry, Walter Zimmermann, Amanda Stewart, Georges Aperghis, 1 cd WDR 3, 2007, n° WD 2007.
  • Peter ABLINGER, Weiss ist shön, Philipp Armbruster, Nikolaus Friedrich, avec des œuvres de Dieter Schnebel, David Lang, Carola Bauckholt, Walter Zimmermann, Rolf Riehm, 1 cd Magic Flute Remixed, Genuin 2006, n° 86078.
  • Peter ABLINGER, Instrumente und ElektroAkustisch Ortsbezogene Verdichtung: Läuterung des Einsens (Ausschnitt), Marcus Weiss, Christian Dierstein, Yukiko Sugawara, avec des œuvres de Younghi Pagh-Paan, Jacques Demierre, Roland Moser, Mariano Etkin, 1 cd Geballte Gegenwart, Experiment Rümlingern, Christoph Merian Verlag, Bâle, 2005.
  • Peter ABLINGER, Quadraturen III "wirklichkeit", "Gegrüßet seist Du Maria" ; "Guten Abend bei der Zei im Bild" , 1 cd Tonto Records, 2004, n° 25.
  • Peter ABLINGER, 3 Minuten für Orchester (3e partie d'Altar), SWR Sinfonieorchester, Silvain Cambreling : direction, avec des œuvres d'Isabel Mundry, James Clarke, Sergej Newski, Donaueschinger Musiktage 2003, 2 cds col legno, 2004, n° 20230.
  • Peter ABLINGER, Orgel und Rauschen, "Diaphanie 3", Hans-Peter Schulz, 1 cd Los Angeles River Records, 2003, n° LAL2-21.
  • Peter ABLINGER, Instrumente und ElektroAkustisch Ortsbezogene Verdichtung: "Red on maroon" ; "8 Vitrinen Pigmentstaub" ; Weiss/Weisslich 24 : Kirchen von St. Lambrecht,  Gisela Mashayekhi, Wolfgang Musil, Berndt Thurner, 1 cd Durian Records, 2003, n° 021-2.
  • Peter ABLINGER, Weiss/Weisslich 18 ; Instrumente und ElektroAkustisch Ortsbezogene Verdichtung "Nerz und Campari", Wolfgang Musil, 1 cd KNM Berlin World Edition, 2002.
  • Peter ABLINGER, Quadraturen V "Musik" für Orchester, SWR Sinfonieorchester, Silvain Cambreling : direction, avec des œuvres de Pierluigi Billone, Chris Newman, Martin Smolka, Manos Tsangaris, 4 cds Donaueschinger Musiktage 2000, col legno, 2002, n° WWE 20201.
  • Peter ABLINGER, Weiss/Weisslich 31: Membrane, Regen et 31d: Gläser, Regen, Chris et Gerald Schönfeldinger, 1 cd reine gegenwart, ORF, 2003, n° 329.
  • Peter ABLINGER, Der Regen, das Glas, das Lachen ; Ohne Titel / 14 Instrumentalisten ; Quadraturen IV "Selbstportrait mit Berlin", Klangforum Wien, Silvain Cambreling, 1 cd Kairos, 2000, n° 0012192KAI.
  • Peter ABLINGER, Grisailles (1-100),  Hildegard Kleeb : piano, 1 cd hat(now)Art, 2000, n° 132.
  • Peter ABLINGER, Exercitium 1-6, avec des pièces de Gunter Schneider, Werner Dafeldecker, Christian Horvath, Olga Neuwirth, 1 cd Verwegene Wege, UE Records, 1999, n° 31407.
  • Peter ABLINGER, Instrumente und ElektroAkustisch Ortsbezogene Verdichtung "Für Johann Michael Fischer", avec des œuvres d'Antoine Beugher, Dror Feiler, Sivia Fómina, Benedict Mason, 3 cds Donaueschinger Musiktage 1997, col legno, 1998, n° WWE 20026.
  • Peter ABLINGER, Instrumente und ElektroAkustisch Ortsbezogene Verdichtung "Das Blaue von Himmel", avec des œuvres de Bernhard Lang, Isabel Mundry et Winfried Ritsch, Michael Moser, 1 cd Durian, 1998, n° LC-2520.
  • Peter ABLINGER, Weiss/Weisslich 22, avec des œuvres de Anestis Logothetis, Reform Art Unit, Gösta Neuwirth, Roman Haubenstock-Ramati, Moderne in Österreich 1968-97, 1 CD-MP 30/6, ORF, 1997.
  • Peter ABLINGER, La fleur de Terezín/Monolith I und II ; Annahme 2 ; Anfangen (:Aufhören), Roland Dahinden, Dimitrios Polosoidis, 1 cd Klangschnitte 4, Grazer Etikett, 1996, n° CD GE 11.
  • Peter ABLINGER, Weisse Litanei, avec des œuvres de Dieter Schnebel, Arthur Lourié, Claude Debussy/Gottwald, belcanto ensemble, 1 cd Koch, 1996, n° 3-6466-2.