mise à jour le 27 October 2011
© Charleroi/Danses

Thierry De Mey

Compositeur et réalisateur belge né le 28 février 1956 à Bruxelles.

Thierry De Mey est compositeur et réalisateur de films. L’intuition du mouvement et du bondissement est sans doute ce qui guide l’ensemble de son travail : « refuser de concevoir le rythme comme simple combinatoire de durées à l’intérieur d’une grille temporelle, mais bien comme système générateur d’élans de chutes et de développements nouveaux » constitue le postulat préalable à son écriture musicale et filmique. Une grande partie de sa production musicale est destinée à la danse et au cinéma. Pour les chorégraphes Anne Teresa De Keersmaeker, Wim Vandekeybus et sa sœur Michèle Anne De Mey, il est souvent bien plus qu’un compositeur ; il est également un précieux collaborateur dans l’invention de « stratégies formelles » — pour reprendre une expression qui lui est chère. Ses principales réalisations et compositions regroupent Rosas danst Rosas (1983, lauréat du Bessie Awards de New York en 1988 et du Prix Eve du Spectacle, Bruxelles, en 1989), Amor constante (1994), April me (2002), Kinok (1993) (chorégraphies d’Anne Teresa De Keersmaeker) ; What the body does not remember (1987), Les porteuses de mauvaises nouvelles (1989), Le poids de la main (chorégraphies de Wim Vandekeybus – 1990), Dantons Töd (direction Bob Wilson – 1998), Musique de tables, Frisking (1987), et Counter Phrases (2005).

En 1984, il fonde avec Peter Vermeersch l'ensemble Maximalist!, groupe de musiciens/compositeurs, pour lequel il écrira de nombreuses œuvres dont Balatum (1984), pièce pour percussions, composée pour la chorégraphie du même nom de Michèle-Anne de Mey. Il participe également à la création de l’ensemble Ictus qui créé plusieurs de ses pièces sous la direction de Georges-Elie Octors. À partir de juin 1993, Thierry De Mey intègre l'Ircam pour développer plusieurs programmes en informatique musicale et y donne des cours de composition et conférences sur les relations entre danse et musique. Il est artiste en résidence au Fresnoy en 1998, compositeur en résidence au festival Musica à Strasbourg en 2001 et en 2002, et figure centrale du festival Musique en Scène à Lyon en 2004. Sa musique est interprétée par des ensembles de renom comme le Quatuor Arditti, le Hilliard ensemble, le London Sinfonietta, l’Ensemble Modern, Muzik Fabrik et l’Orchestre Symphonique de Lille. Ses installations où interagissent musique, danse, vidéo et processus interactifs sont présentées dans des manifestations comme les biennales de Venise et de Lyon, ainsi que dans de nombreux musées. Petites formes est le résultat de l'atelier de composition de Thierry De Mey en 2007.

Thierry De Mey exerce également une activité pédagogique et anime divers stages, conférences, académies d’été et cours de composition. Depuis la fondation de PARTS (Performing Arts Research and Training Studios) à Bruxelles, il dirige le cursus de composition chorégraphique ; plusieurs de ses étudiants ont acquis une réputation internationale. Il est également affilié au programme européen interdisciplinaire D.A.N.C.E. — visant l’insertion professionnelle de jeunes danseurs —, dirigé par Frédéric Flamand, William Forsythe, Wayne McGregor et Angelin Preljocaj. En juillet 2005, il est nommé dans le quatuor de direction artistique de Charleroi/Danses, Centre chorégraphique de la Communauté française.

Dans le domaine de l’audiovisuel, ses œuvres majeures sont Deep in the woods (2002-2004), qui réunit plus de 70 danseurs/chorégraphes et Counter Phrases (2003-2004), qui regroupe les compositeurs Steve Reich, Fausto Romitelli, Magnus Lindberg, Toshio Hosokawa, Georges Aperghis, Jonathan Harvey, Luca Francesconi, Robin De Raaf et Stefan Van Eycken. En 2003, le processus de travail avec ATDK sur April me fait l’objet d’un documentaire, Corps Accords, produit par ARTE. L’année suivante, Thierry De Mey est invité par le British Council et la BBC pour diriger une expérience originale danse/télévision, Dance film academy, diffusé en mars 2005. La même année, ARTE diffuse trois de ses films. En 2009, à la Biennale 09 Charleroi/Danses est créé Equi Voci, polyptique de films de danse accompagné d’un orchestre. Un autre film de danse, La Valse, chorégraphiée par Thomas Hauert et ZOO va venir compléter ce projet.

En 2006, il réalise une installation d’après le conte de Perrault, Barbe Bleue, et un film, One Flat Thing reproduced, sur la chorégraphie de William Forsythe (diffusé sur ARTE). From Inside, installation interactive, est créé lors de la Biennale de Charleroi/Danses en 2007. Une nouvelle installation Rémanences, réalisée grâce à un procédé de captation par caméra thermique, est créée en mars 2010 en Belgique et en France aux festivals VIA et EXIT.

Sources

  • Charleroi danses.
  • Effectif non spécifié
  • Musique électronique / sur support / instruments mécaniques
    • élec Barbe-bleue installation audiovisuelle (2006), Inédit
    • élec Deep in the wood installation vidéo/danse/musique, pour une chorégraphie d'Anne-Teresa de Keersmeaker (2002-2004), Inédit [note de programme]
    • élec From Inside pour dispositif interactif de projection (2006-2007), Inédit [note de programme]
    • élec L'ombre du chant labyrinthes, tresse et parcours chorégraphique (2010)
    • élec Landscape 1 musique pour tra, spectacle chorégraphique de Manuela Rastaldi (2004), Inédit
    • élec Proximités musique électronique, pour un spectacle chorégraphique de Manuela Rastaldi (2002), Inédit
    • élec Rémanences installation-vidéo (2010)
    • élec Silver musique pour un spectacle dansé de Wim Van de Keybus (1997), Inédit
    • Tra Landscape 1 à Landscape 4, pour une chorégraphie de Manuela Rastaldi (1999-2000), Inédit
    • élec Élastique pour ennesima, spectacle chorégraphique de Manuela Rastaldi (2004), Inédit
  • Musique soliste (sauf voix)
  • Musique de chambre
    • Chaîne pour deux pianos (1989), Inédit
    • élec Contre six / Tegen zes pour deux pianos, deux clarinettes, deux saxophones et loop (1984), 8 minutes, Inédit
    • Earth pour six percussionnistes et percussions à peaux (2000), Inédit
    • élec Habanera pour deux clarinettes, deux saxophones, deux pianos et violoncelle (1983), 14 minutes, Inédit
    • Ice duo pour violon et violoncelle (1990), Inédit
    • élec Mountain pour trois percussionnistes jouant sur cloches de vache, chambres d'écho et sampler (2000), Inédit
    • Musique de tables pour trois percussions (1987), 7 minutes, Inédit [note de programme]
    • Palilalie pour deux groupes d’instruments symétriques (1984), Inédit [note de programme]
    • Palindrôme hoquetus à huit, pour huit clarinettes (2002), Inédit
    • Pièce de gestes pour cinq percussionnistes (2008), Inédit
    • Quatuor à cordes n° 1 (1991), 15 minutes, Inédit
    • Silence must be ! 2 version remaniée pour deux percussionnistes (2008), Inédit
    • Trois mouvements pour quatuor à cordes (1991), Inédit [note de programme]
    • élec Water pour six percussionnistes, violoncelle, électronique et sons échantillonnés (2002), 12 minutes, Inédit
  • Musique instrumentale d'ensemble
    • élec April Suite pour ensemble de percussions et claviers (2008), 30 minutes, Inédit
    • Fiançailles sur une chorégraphie d'Anne Teresa De Keersmaeker (2002), Inédit
    • élec Frisking pour onze percussionnistes (1990), 11 minutes, Inédit [note de programme]
    • élec ircam scénique Kinok musique de ballet pour ensemble (1993-1994), 18 minutes, Inédit [note de programme]
    • Poses pour dix instruments (), 8 minutes, Inédit
  • Musique concertante
  • Musique vocale et instrument(s)
  • Musique vocale a cappella
    • Amor constante version pour quatuor vocal masculin et version pour chœur (1994), Inédit

Bibliographie

  • « Thierry De Mey », cahier spécial, Mouvement n° 59, avril-juin 2011, coédition Mouvement et CECN, à télécharger sur le site de Charleroi Danse (lien vérifié en octobre 2011).
  • Bruno LETORT, Musiques plurielles - essai, Editions Balland, Paris, 1998, pp. 191-195.
  • Thierry DE MEY, « Thierry De Mey : Musiques de Tables – processus rythmiques : distinction et entropie », extrait d’un entretien avec Thierry De Mey, propos recueillis par Jean-Luc Plouvier pour le festival Musica en 2001, dans play ! rainy days 2006 – Philharmonie Luxembourg, 18.1. -26.11.2006, Editions Philharmonie Luxembourg, 2006.
  • Thierry DE MEY, « How to know the dancer from the dance… », dans De la Différence des Arts – textes réunis par Jean Lauxerois et Peter Szendy, Paris, Editions L'Harmattan/Ircam-Centre Pompidou, Coll. « Les Cahiers de l’Ircam », 1997, p. 173-184.
  • Thierry DE MEY, propos recueillis par Jean-Luc Plouvier pour le festival Musica à Strasbourg, Bruxelles, juillet, 2001, interview en ligne sur le site de l'ensemble ictus (lien vérifié en octobre 2011).
  • Thierry DE MEY, interview de Marie Cornaz, dans le programme « Counter phrases » du 14 juin 2003, Paris, Cité de la musique, Ensemble Ictus, dir. Georges-Elie Octors, 2003, p. 6-13, interview en ligne sur le site de médiathèque de la cite de la musique (lien vérifié en octobre 2011).

Cds, dvds

  • Thierry DE MEY, Musique de Tables, dans « Trichromie » (avec également des œuvres de Sébastien Béranger, Nebojsa Jovan Zivkovic, Toru Takemitsu, Nicolas Martynciow et Yoshihisa Taïra), Ensemble Assonance, Paris, DVD Conservatoire national supérieur de musique de danse de Paris, coll. Jeunes solistes, 2006 [Réalisation : Roland Bouveresse, durée : 58 min 22s].
  • Thierry DE MEY, William FORSYTHE, One flat thing, reproduced, 1 DVD MK2, en anglais.
  • Thierry DE MEY, Amor Constante, dans « Eclats - Musique Contemporaine Wallonie Bruxelles » (avec également des œuvres de Denis Bosse, Renaud De Putter, Jean-Luc Fafchamps, Michel Fourgon…), Ensemble Ictus, dir. Georges-Elie Octors, CD Wallonie Bruxelles Musiques, 2002, n° wbm 139.
  • Thierry DE MEY, Silver, Proximités, Elastique, Landscape 1, Landscape 2, Landscape 3, Landscape 4, Water, dans « Pièces électroniques : scies, bonds, empreintes... », Ensemble Ictus, dir. Georges-Elie Octors, CD Sub Rosa, Bruxelles, 2004, N° SR 193 [Enregistré au Studio Inscape, de 1997 à 2002. Water : live lors des représentations de Counter phrases, Concertgebouw Amsterdam et Cité de la musique, Paris, France, 2002].
  • Thierry DE MEY, Ice, Frisking, Undo, Poses, Chaîne, Aire, dans « Undo », Jean-Paul Dessy (violoncelle), Georges Alexander Van Dam (violon), Jean-Luc Plouvier (clavecin), dir. Georges-Elie Octors, CD Sub Rosa, Bruxelles, 1992, N° SUBCD 016-39.
  • Thierry DE MEY, Kinok, dans « Ircam : les années 90 », (avec également des œuvres de Marco Stroppa, Emmanuel Nunes, Marc-André Dalbavie, Philippe Hurel, Michael Jarrell, Philipe Manoury, Ivan Fedele…), Ensemble Ictus, dir. Georges-Elie Octors, CD Ircam-Centre Pompidou, Paris, 1998 [CD n°2 : piste 13 (3'16)]

Filmographie

  • 2010 : La valse, sur la musique de Maurice Ravel, chorégraphie de Thomas Hauert\ZOO, 13 minutes, Charleroi/Danses, coproduction Arte France, Eroïca productions et ZOO.
  • 2009 : Prélude à la mer, sur la musique de Claude Debussy, chorégraphie d’Anne Teresa De Keersmaeker, 19 minutes
  • 2007 : From Inside, dispositif interactif de projection (Conception, réalisation films et musique originale : Thierry De Mey – Ingénierie, conception et réalisation du dispositif : Christophe Lebreton, Grame) : Frankfurt : Thematic Variations - William Forsythe : (tourné effectué en avril 2006) ; Sicilia : Vie di Gibellina - Manuela Rastaldi (tournage effectué en octobre 2006) ; Kinshasa : ville en mouvement (tournage en février 2007).
  • 2006 : One Flat Thing, reproduced, sur une chorégraphie de William Forsythe et une musique de Thom Willems, interprètes : The Forsythe Dance Company, décor et lumières : William Forsythe, costumes : Stephen Galloway, production : Nada et MK2, coproduction : Charleroi/Danses.
  • 2004 : Ma mère l'Oye, avec Anne Teresa De Keersmaeker, Michèle Anne De Mey, Sidi Larbi Cherkaoui, etc., 28 minutes, production Eroïca Productions, co-production avec ZDF/ARTE.
  • 2004 : Counter Phrases, avec Anne Teresa De Keersmaeker et la Compagnie Rosas, 61 minutes, musiques de Georges Aperghis, Thierry De Mey – Water –, Robin de Raaff, Luca Francesconi, Jonathan Harvey, Toshio Hosokawa, Magnus Lindberg, Steve Reich, Fausto Romitelli et Stefan Van Eycken, interprétation live : Ensemble Ictus,     production Avila, co-production avec la Commission européenne/Culture 2000, ECHO, Rosas, Ictus, ARTE France.
  • 2002-2004 : Deep in the woods
  • 2002 : Fase, avec Anne Teresa De Keersmaeker et Michèle Anne De Mey, musique de Steve Reich, 58 minutes, production Avila, Sophimages, co-production Rosas, NPS, ARTE France, RTBF Brugge 2002, La Monnaie, en collaboration avec La Loterie nationale, VRT, CSales.
  • 2000 : Dom Svobode, avec une chorégraphie de Iztok Kovac, 6 minutes, production En-Knap, Ljubljana.
  • 1999 : Barbe Bleue, chorégraphie : Anne Teresa De Keersmaeke, Eroïca Productions, Charleroi/Danse.
  • 1998 : Musique de tables, avec la compagnie de Wim Vandekeybus, production Sophimages, co-production avec la RTBF, NPS, collaboration avec Canvas et ZDF/ARTE, avec le soutien de la Communauté française de Belgique et avec l’aide du Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel.
  • 1998 : 21 études à danser, avec Michèle Anne De Mey, 21 minutes, production Astragale asbl, en co-production avec Le Fresnoy – studio national des arts contemporains.
  • 1996 : Tippeke, chorégraphie : Anne Teresa De Keersmaeker, musique : Thierry de Mey, François Deppe, Serge Lemouton, Ircam/Centre Georges Pompidou
  • 1996 : Rosas danst Rosas, avec Anne Teresa De Keersmaeker et la Compagnie Rosas
  • 1993 : Love Sonnets, avec Michèle Anne De Mey, 28 minutes, production Eroïca productions, en co-production avec la Cie Michèle Anne De Mey et le Centre de l’Audiovisuel à Bruxelles (CBA).
  • 1984 : Floréal (documentaire), 15 minutes.

Lien Internet