mise à jour le 15 October 2013
© Astrid Ackermann, Schott

Chaya Czernowin

Compositrice israélienne née le 7 décembre 1957 à Haifa, Israel.

Chaya Czernowin grandit en Israël et étudie à l'Academie de musique Rubin de Tel Aviv de 1976 à 1982. À vingt-cinq ans elle quitte Israel pour continuer à étudier en Allemagne, grâce à une bourse du DAAD (1983-1985), aux États-Unis, de 1987 à 1993, à l'Université de Californie où elle termine son doctorat, ainsi qu'au Japon, de 1993 à 1995, où elle est invitée en résidence (bourse Asahi Shimbun), puis de nouveau en Allemagne, à l'Akademie Schloss Solitude en 1997 et en Autriche, à Vienne. Durant ces années, elle suit les enseignements de Abel Ehrlich, Yizhak Sadaï, Dieter Schnebel, Eli Yarden, Joan Tower, Brian Ferneyhough et Roger Reynolds.

Elle représente Israël à l'Unesco International Rostrum of Composers en 1981, reçoit un Stipendiumpreis (1988) et le Kranichsteiner Musikpreis (1992) du cours d'été de Darmstadt, est sélectionnée par le comité de lecture de l'Ircam en 1998 qui lui commande Winter Songs I: Pending Light (2003) et bénéficie des bourses d'étude du Studio experimental de la SWR de Freiburg en 1998, 2000 et 2001.

Le catalogue de Chaya Czernowin va des pièces de musique de chambre à des effectifs orchestraux importants, comme dans la grande fresque Maim pour cinq solistes, grand orchestre et électronique (2001-2007), ansi que des pièces pour la scène : Pnima...ins Innere, créée à la biennale de Munich en 2000 et récompensée comme la meilleure création de l'année par la revue Opernwelt, Adama, complément à la Zaïde de Mozart créé au festival de Salzburg où elle est en résidence en 2005-2006, et l'opéra de chambre and you will love me back (2011). Ses pièces sont jouées dans les festivals les plus importants au Japon, en Corée, en Australie et en Amérique du Nord et du Sud et reçoivent de nombreux récompenses, parmi lesquels les prix des fondations Siemens en 2003, Rockefeller en 2004, Fromm en 2009, Guggenheim en 2011. En 2013, elle est artiste en résidence au festival de Lucerne où sont créés At the fringe of our gaze pour ensemble et orchestre, White Wind Waiting, pour guitare et orchestre.

Chaya Czernowin a été professeur à l'Université de Californie à San Diego (UCSD), ainsi qu'à l'Université des arts de Vienne (2006-2009) où elle fut la première femme nommée professeur de composition. Depuis 2009 elle enseigne à l'Université d'Harvard. Elle crée le cours de composition biennal de l'Académie Schloss Solitude avec son fondateur Jean-Baptiste Jolly et Steven Kazuo Takasugi. Avec ce dernier elle enseigne aussi à Tzlil Meudcan, cours international fondé en Israël par Yaron Deutsch de l'Ensemble Nikel.


© Ircam-Centre Pompidou, 2013

Sources

Site personnel de Chaya Czernowin ; éditions Schott ; Université d'Harvard.

  • Musique soliste (sauf voix)
  • Musique de chambre
    • Anea Crystal deux quatuors à cordes / un octuor (2008), 22 minutes, Schott
    • Die Kreuzung A Crossbreed pour shô alto ou accordéon, saxophone alto et contrebasse (1995), 11 minutes, Schott
    • Drift pour saxophone, guitare électrique, percussion et piano (2008), 7 minutes, Schott
    • Duo leat pour deux clarinettes basses (2009-2010), 02 minutes 30 s., Schott
    • Gradual edge pour orgue et violoncelle (2011), 13 minutes, Schott
    • élec ircam Hidden pour quatuor à cordes et électronique (2014), 40 minutes
    • String Quartet (1995), 14 minutes, Schott
    • While Liquid Amber pour trois piccolos (2000), 12 minutes, Schott
  • Musique instrumentale d'ensemble
    • Afatsim pour ensemble (1996), 10 minutes, Schott
    • Amber pour grand orchestre (1993), 18 minutes, Schott
    • Excavated Dialogues Fragments, seconde version pour ensemble instrumental mixte moderne et Renaissance/Baroque (2003, 2005), 11 minutes, Schott
    • Excavated Dialogues Fragments pour ensemble mixte d'instruments orientaux et occidentaux (2003), 8 minutes, Schott
    • Lakes Slow Summer Stay II, pour ensemble (2012), 10 minutes, Schott
    • Lovesong pour ensemble (2010), 10 minutes, Schott
    • Sheva pour sept instrumentistes (2008), 8 minutes, Schott
    • Streams Slow Summer Stay I, pour ensemble (2012), 11 minutes, Schott
    • The Quiet pour grand orchestre divisé en trois groupes (2010), 11 minutes, Schott
    • The hour glass bleeds still pour orchestre à cordes (1992, 2002), 19 minutes, Schott
    • Upstream Slow Summer Stay III, pour ensemble (2012), 14 minutes, Schott
    • élec ircam Winter Songs I: Pending Light pour ensemble et électronique (2003), 13 minutes, Schott
    • Winter Songs II: Stones pour ensemble (2003), 16 minutes, Schott
    • élec ircam Winter Songs III: Roots pour ensemble (2003), 18 minutes, Schott
    • Zohar Iver (blind radiance) pour ensemble et orchestre divisé en trois groupes (2011), 16 minutes, Schott
  • Musique concertante
    • At the fringe of our gaze pour ensemble et orchestre (2012-2013), 21 minutes, Schott
    • Ina pour flûte basse et six flûtes à bec (ou bande) (1988), 12 minutes, Schott
    • Liquid Amber pour trois piccolo et grand orchestre (2000), 18 minutes, Schott
    • élec Maim triptyque pour grand orchestre, quintette de solistes (avec tubax principal soliste pré-enregistré) et électronique (2001-2007), 47 minutes, Schott
    • White Wind Waiting pour guitare et orchestre (2013), Schott
  • Musique vocale et instrument(s)
    • Algae monodrame pour basse et piano (2009), 20 minutes, Schott
    • Esh pour orchestre et contre-ténor (2012), 10 minutes, Schott
    • Manoalchadia pour deux voix de femmes et flûte basse (1988), 13 minutes, Schott
    • élec Miniatures Six miniatures and a simultaneous song pour ensemble mixte et chanteur (1998), 13 minutes, Schott
    • scénique Pilgerfahrten pour récitant, chœur d'enfants et ensemble (2005-2006, 2007), 53 minutes, Schott
    • élec scénique Pnima...ins Innere opéra de chambre pour quatre solistes, solistes intrumentaux et orchestre à cordes (1998-1999), 1 h 10 mn, Schott
    • élec Rega echad, sheket bevakasha pour chœur et orchestre (2012), 18 minutes, Schott
    • élec Shu Hai In an orchestral setting, pour voix de femme, voix enregistrée, orchestre et électronique live (2000-2001), 30 minutes, Schott
    • scénique Zaïde / Adama complément de l'opéra inachevé de Mozart (2004-2005), 2 h 10 mn, Schott [note de programme]
    • élec scénique and you will love me back opéra de chambre, pour trois acteurs, mezzo-soprano, ensemble et bande (2011), Schott
  • Musique vocale a cappella
  • 2014
    • élec ircam Hidden pour quatuor à cordes et électronique, 40 minutes
  • 2013
  • 2012
    • Esh pour orchestre et contre-ténor, 10 minutes, Schott
    • Lakes Slow Summer Stay II, pour ensemble, 10 minutes, Schott
    • élec Rega echad, sheket bevakasha pour chœur et orchestre, 18 minutes, Schott
    • Streams Slow Summer Stay I, pour ensemble, 11 minutes, Schott
    • The last leaf pour saxophone sopranino, 12 minutes, Schott
    • Upstream Slow Summer Stay III, pour ensemble, 14 minutes, Schott
    • fardanceCLOSE pour piano, 2 minutes, Schott
  • 2011
  • 2010
    • Duo leat pour deux clarinettes basses, 02 minutes 30 s., Schott
    • Lovesong pour ensemble, 10 minutes, Schott
    • The Quiet pour grand orchestre divisé en trois groupes, 11 minutes, Schott
    • The last leaf pour hautbois, 12 minutes, Schott
  • 2009
    • Algae monodrame pour basse et piano, 20 minutes, Schott
  • 2008
    • Anea Crystal deux quatuors à cordes / un octuor, 22 minutes, Schott
    • Drift pour saxophone, guitare électrique, percussion et piano, 7 minutes, Schott
    • Sheva pour sept instrumentistes, 8 minutes, Schott
  • 2007
    • élec Maim triptyque pour grand orchestre, quintette de solistes (avec tubax principal soliste pré-enregistré) et électronique, 47 minutes, Schott
  • 2006
    • scénique Pilgerfahrten pour récitant, chœur d'enfants et ensemble, 53 minutes, Schott
  • 2005
  • 2003
  • 2001
    • élec Shu Hai In an orchestral setting, pour voix de femme, voix enregistrée, orchestre et électronique live, 30 minutes, Schott
  • 2000
  • 1999
    • élec scénique Pnima...ins Innere opéra de chambre pour quatre solistes, solistes intrumentaux et orchestre à cordes, 1 h 10 mn, Schott
  • 1998
    • élec Miniatures Six miniatures and a simultaneous song pour ensemble mixte et chanteur, 13 minutes, Schott
  • 1997
  • 1996
    • Afatsim pour ensemble, 10 minutes, Schott
  • 1995
    • Die Kreuzung A Crossbreed pour shô alto ou accordéon, saxophone alto et contrebasse, 11 minutes, Schott
    • String Quartet, 14 minutes, Schott
  • 1993
    • Amber pour grand orchestre, 18 minutes, Schott
  • 1992
  • 1988
    • Ina pour flûte basse et six flûtes à bec (ou bande), 12 minutes, Schott
    • Manoalchadia pour deux voix de femmes et flûte basse, 13 minutes, Schott

Liens Internet

Discographie

  • Chaya CZERNOWIN, « Shifting Gravity », Anea Crystal ; Drift ; Sheva ; Winter Songs III, Ipke Starke, Eric Daubresse (Ircam) : RIMs électronique live, ensemble courage, Quatuor Diotima, Ensemble Nikel, ascolta, direction :  Titus Engel et Jonathan Stockhammer, 1 cd Wergo, 2011, WER-67262.
  • Chaya CZERNOWIN, Maim, Rico Gubler : tubax, John Mark Harris : piano et clavecin, Seth Josel : guitares, Mary Oliver : alto, Peter Veale : musette, hautbois et cor anglais, Experimentalstudio des SWR, Michael Acker, Reinhold Braig et Thomas Hummel : son, Konzerthausorchester Berlin, direction : Johannes Kalitzke, 1 cd Mode Records, 2010, mode 219.
  • Chaya CZERNOWIN, Ina ; While Liquid Amber, dans « Sylvie Lacroix : Fruits », avec des œuvres de Klaus K. Hübler, Ming Wang, Sylvie Lacroix et Florian Bogner, 1 cd Telos Records, 2011.
  • Chaya CZERNOWIN, Duo Leat, dans « ShortCuts », Petra Stump et Heinz-Peter Linshalm : clarinettes, avec des œuvres de Germán Toro Pérez, Lotta Wennäkoski, David Philip Hefti, Alexander Stankovski, Sylvie Lacroix, Christof Dienz, Michael Norris, Dieter Kaufmann, Andrew Ford, Jean-François Charles, Bernhard Gander, Eckart Beinke, Alexandra Hay, Dominik Karski, Wolfgang Seierl, John Elmsly, Gerald Futscher, Jorge Sánchez-Chiong, Simeon Pironkoff, Christoph Herndler, Wolfgang Suppan, Klaus Lang, Nimrod Katzir, Ori Talmon, Iris Szeghy, Silvia Colasanti, Gunter Schneider, Reinhard Fuchs, Bruno Strobl, Massimo Botter, Johannes Kretz, Michael Amann, Alexander Moosbrugger, 2 cd ein_klang records, 2010, EKR 045/46.
  • Chaya CZERNOWIN, Pilgerfahrten, dans « Musica Viva Festival 2008 », Matthias Bundschuh : récitant, Dresdner Kreuzchor, Ensemble Courage, direction : Roderich Kreile, 6 sacd Neos, avec des œuvres de Karlheinz Stockhausen, Karl Amadeus Hartmann, Aribert Reimann, Jörg Widmann, Matthias Pintscher, Iannis Xenakis, James Dillon, Beat Furrer, Giacinto Scelsi, Kaija Saariaho, Liza Lim, Rebecca Saunders, Adriana Hölszky, 2009, NEOS 10926.
  • Chaya CZERNOWIN, Wolfgang Amadeus MOZART, Zaïde / Adama, Mojca Erdmann, Topi Lehtipuu, John Mark Ainsley, Johan Reuter, Renato Girolami, Noa Frenkel, Yaron Windmüller, Andreas Fischer, Mozarteum Orchester Salzburg, oenm - Österreichisches Ensemble für Neue Musik, direction : Ivor Bolton et Johannes Kalitzke, mise en scène : Claus Guth, co-production Unitel et BFMI, 3sat, Classica, festival de Salzburg, 2 dvds Deutsche Grammophon, 2006, NTSC 073 425-2.
  • Chaya CZERNOWIN, Pnima…ins innere, Richard Beek, Elias Maurides, Philip Larson, Tom Sol, Ute Wassermann, Silke Storz, Anthony burr, Rico Gubler, Andreas Ehberle, David Shively, Mary Oliver, Frank Cox, Münchener Kammerorchester, direction : Johannes Kalitzke, mise en scène : Claus Guth, production : Münchener Biennale 2000, 1 dvd Mode Records, 2006, mode 169.
  • Chaya CZERNOWIN, « Shu Hai Practices Javelin » : Six miniatures and a simultaneous song ; Shu Hai in an orchestral setting ; Shu Hai mitamen behatalat kidon (Shu Hai Practices javelin), Ute Wassermann : voix, électronique live : Experimental Studio Heinrich Strobel Stiftung SWR (André Richard, directeur), Basel Sinfonietta, direction : Johannes Kalitzke, ensemble ELISION, direction : Simon Hewett, Deborah Kayser : soprano, Erkki Veltheimalto : alto, Geoffrey Morris : guitare, Paula Rae : flûte basse, Brian Catchlove : clarinette basse, Timothy O’Dwyer : saxophone alto, John Tooby : violoncelle, 1 cd Mode Records, 2003, mode 117.
  • Chaya CZERNOWIN, « Afatsim » : Afatsim ; Die Kreuzung ; String quartet ; The hour glass bleeds still ; Ina, John Fonville : flûte basse, Susan Barrett : hautbois, Robert Zelickman : clarinette, Ivan Raykoff : piano, Steven Schick : percussion, Jáños Négyesy : violon, Pavïkki Nykter : alto, Hugh Livingston : violoncelle, Bert Turetzky : contrebasse, Harvey Sollberger : direction, Quatuor Arditti, Mayumi Miyata : shô, Takashi Saito : saxophone alto, Keizo Misoiri : contrebasse, Fumio Tamura : direction, Arun Bharali, Erik Ulman : violons, Mary Oliver, Conrad Bruderer : altos, Frank Cox : violoncelle, Ulfar Haraldsson : contrebasse, Harvey Sollberger : direction : John Fonville : flûte soliste et pré-enregistrées, 1 cd Mode Recordes, 2001, mode 77.
  • Chaya CZERNOWIN, While Liquid Amber, dans « Flue », John Fonville  : flûtes, avec des œuvres de Roger Reynolds, Lei Liang, 1 cd Einstein Records, EIN 021.
  • Chaya CZERNOWIN, Maim Zarim Maim Gnuvim (strange water stolen water), dans « Donaueschinge Musiktage 2002 », Rico Gubler : tubax, Peter Veale : hautbois, John Mark Harris : piano et clavecin, Seth Josel : guitares, Mary Oliver : alto, Orchestre de la SWR, direction : Sylvain Camberling, Experimental Studio de la SWR, avec des œuvres de Julio Estrada, Misato Mochizuki, Gérard Pape, Alan Hilario, Karin Rehnqvist, Helmut Oehring, Josef Anton Riedl, Jaap Blonk, Klaus Huber, Bernhard Lang, 3 cds col legno, 2004, WWE 3CD 20229.
  • Chaya CZERNOWIN, Ina, dans « Living in Fire », John Fonville, avec des œuvres de Paul Koonce, David Dramm, Ignacio Baca-Lobera et Hiroyuki Itoh, 1 cd Einstein Records, 2000.
  • Chaya CZERNOWIN, Esh, dans «  Impulse », Kai Wessel : contre-ténor, Philharmonisches Orchester des Staatstheater Cottbus, direction : Evan Christ, avec des œuvres de Detlef Heusinger, Daniel Teruggi, Giovanni Verando, Ludger Brummer, Florence Baschet, Sidney Corbett, 1 cd Telos Music, TLS166.
  • Chaya CZERNOWIN, Afazim, dans « 30 Jahre musikprotokoll. Moderne in Österreich 1968-1997 », Ensemble Recherche, direction : Kuamé Ryan, avec des œuvres de Friedrich Cerha:, György Ligeti, Anestis Logothetis, Otto M. Zykan, Arnold Schönberg, Gösta Neuwirth, Gerhard Rühm, Roman Haubenstock-Ramati, Kurt Schwertsik, Mauricio Kagel, Hermann Markus Preßl, Luciano Berio, Heinz Karl Gruber, Andrzej Dobrowolski, Wilhelm Zobl, Ernst Krenek, Alfred Schnittke, Thomas Pernes, Arvo Pärt, Wolfgang Rihm, Ernst Jandl / Martin Haselböck, Dieter Kaufmann, Vinko Globokar, Arthur Lourié, Beat Furrer, Michael Jarrell, Younghi Pagh-Paan, Karlheinz Essl, Gerd Kühr, Giacinto Scelsi, Georg Friedrich Haas, Adriana Hölszky, Olga Neuwirth, Isabel Mundry, Peter Ablinger, Mayako Kubo, coffret 5 cds, ORF, 1996.
  • Chaya CZERNOWIN, Ina, dans « Norrbotten NEO—The age of Yarn and Wire », Sara Hammarström : flûte, avec des œuvres de Rolf Wallin, Fausto Romitelli, David Felder et Anders Hultqvist, 1 cd Acusticum SA02.