! Informations antérieures à 2002 : mise à jour à venir

Alain Louvier

Compositeur français né le 13 septembre 1945 à Paris

Né en 1945, Alain Louvier fait de brillantes études aux C.N.S.M. de Paris où il obtient 9 Premiers Prix dont notamment : composition (Tony Aubin), analyse musicale (Olivier Messiaen), accompagnement au piano (Henriette Puig-Roget), histoire de la musique (Norbert Dufourcq), direction d'orchestre (Manuel Rosenthal) et clavecin (Robert Veyron-Lacroix). Nommé directeur de l'Ecole Nationale de Musique de Boulogne-Billancourt en 1972, il s'intéresse au renouvellement du répertoire instrumental enseigné dans les écoles de musique et passe commande d'oeuvres pédagogiques auprès de nombreux compositeurs.

Ses connaissances en mathématiques se retrouvent dans ses oeuvres où il traduit au niveau sonore les suites numériques, les courbes algébriques et les figures géométriques. Plus particulièrement, il explore la technique des claviers comme en témoignent les Etudes pour Agresseurs ou bien le Clavecin non tempéré, écrit pour épinette accordée en micro-intervalles.

Sa carrière de chef d'orchestre l'amène à diriger de nombreux ensembles : Ensemble l'Itinéraire, Ensemble Ars Nova, Ensemble 2e2m, Orchestre Philharmonique de Radio-France, Orchestre Philharmonique des Pays de la Loire, Orchestre du C.N.S.M. de Paris, Concerts Colonne et Concerts Lamoureux. Il a créé ainsi de nombreuses oeuvres de compositeurs contemporains.

Premier Grand Prix de Rome (1968), pensionnaire à la Villa Médicis (1969-1972), bourse de la Fondation de la Vocation (1966), Prix A. Honegger (1975), Prix P. Gilson (1981), Prix G. Enesco (SACEM) (1986). En 1986, il est nommé directeur du C.N.S.M. de Paris, puis depuis 1992, il y enseigne l'analyse musicale.

1999-2000 : oeuvres créées par les Quatuor Ludwig, Quatuor Hélios, ensemble Musicatreize, Orchestre National d'Ile de France.


© Ircam-Centre Pompidou, 2000

  • Musique soliste (sauf voix)
  • Musique de chambre
    • élec ircam scénique Casta Diva musique pour le spectacle chorégraphique de Maurice Béjart (1980), 47 minutes, Alphonse Leduc
    • Cinq pièces pour quintette de cuivres (1974), 7 minutes, Alphonse Leduc
  • Musique instrumentale d'ensemble